Désobéir aux lois

Henry David Thoreau (1817-1862), naturaliste, écologiste avant la lettre, libertaire, antiesclavagiste, est l’un des plus grands écrivains américains. Sa vie et ses écrits eurent une profonde influence sur Tolstoï, Gandhi et Martin Luther King. Il fut un jour arrêté pour avoir refusé de payer un impôt, et ce fut cette brève expérience – il ne passa qu’une nuit en prison, des amis ayant à son insu réglé la somme due – qui l’incita à écrire ce pamphlet, intitulé en anglais On the Duty of Civil Disobedience (Du devoir de la désobéissance civile). Le thème principal en est que «le meilleur gouvernement est celui qui gouverne le moins», et il fut rédigé en 1849, soit douze ans avant que n’éclatât la Guerre de Sécession (1861-65), qui allait amener le Président Lincoln à décréter l’émancipation des esclaves en 1863.
Protestant contre la guerre du Mexique (1843), contre l’esclavage dans les États du Sud, contre le sort fait aux Indiens, et rappelant sa nuit en prison, Thoreau affirme sans ambages qu’un individu est fondé à refuser d’obéir à un gouvernement qui n’est pas à la hauteur de ses principes moraux. Avec son ami Ralph Waldo Emerson, Thoreau fut l’un des membres les plus éminents du mouvement connu sous le nom de « Transcendentalism », qui prônait l’individualisme, la confiance en soi (self-reliance) plutôt que dans le gouvernement, et une vie simple et frugale. Son oeuvre la plus connue est Walden, ou La Vie dans les bois (1854), où il rend compte de la période de deux ans pendant laquelle il vécut seul dans une cabane érigée par ses soins au bord de l’étang de Walden.

(La seule traduction libre de droits de On the Duty of Civil Disobedience date de 1896 et fut publiée dans La Revue blanche. Elle est, hélas, deux fois plus courte que l’original.)

Consulter la version texte du livre audio.

Traduction : A Phélibé (1896).

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 28/07/2014.
Consulté ~10 391 fois

Lu par André Rannou

Suggestions

20 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci André pour le choix de vos lectures et leurs qualités, notamment, pour des textes comme celui-ci, leur grande clarté. Bien cordialement,
    ALAIN D.

  2. Salut à tous,
    Finalement le problème est résolu en passant de Mozilla Firefox à Opéra sans toute fois connaitre les causes à l’origine de cette anomalie! Ouf,c’est finie cette mésaventure d’informatique
    Merci

  3. Bonjour à tous,
    Chère Christine, je vous remercie d’avoir tenté m’apporter votre aide; mais le problème persiste au point que je dirai l’informatique perd sa logique!
    Je ne suis pas le premier à le dire, c’est au moment inattendu que l’on rencontre des anomalies inexpliquées en informatique et où souvent la logique meme ne peut l’expliquer!

  4. Cher(e) Adem,

    Pour accéder à la version texte, vous devez cliquer (clic normal 😉 et non pas « clic droit-enregistrer sous ») sur le lien ci-dessus.

    Une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet s’ouvrira dans lequel vous aurez une page d’une revue numérisée sur Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque Nationale de France. Cette page et les suivantes contiennent le texte enregistré par André que vous pouvez suivre en ligne tout en écoutant la lecture d’André.

    Si vous souhaitez télécharger ce texte sur votre ordinateur, vous devrez cliquer en haut à droite de la page de Gallica sur Télécharger/Imprimer, puis suivre les indications…
    Je viens d’effectuer cette opération et tout marche normalement.

    Bon dimanche,

    Ch.

  5. Bonjour à tous,
    De nouveau face à un incident dont je ne peux à moi seul savoir son origine du simple fait que je ne suis guère connaisseur en informatique. Vous m’avez bien compris; c’est que le problème avec la version texte persiste sur tous les niveaux de mon coté. Cela n’exclue pas que le problème provient de chez moi! Sans plus tarder, voici le rapport d’erreur que je reçois en essayant de consulter la version texte:
    Erreur d’analyse XML : état du parseur inattendu Emplacement : jar:file:///C:/Program Files/Mozilla Firefox/omni.ja!/chrome/toolkit/content/global/netError.xhtml Numéro de ligne 311, Colonne 58 : &netInterrupt.longDesc;

  6. Salut Christine Sétrin,
    En fait j’ai tenté la méthode classique comme j’avais l’habitude de le faire, mais ça n’a pas marché!
    Je vais alors procéder comme vous venez de me montrer. Merci,, bonne journée, et agréables vacances si vous pensez les prendre ces jours ci car l’heure de la rentrée va bientôt sonner.

    Adem

  7. Chère Christine
    Bonjour ,

    1- les PDF aucun problème qu elle que soit l origine …
    2- le téléchargement des MP3 dés lancement affiche
    100 h 90 h 50 h et 4 h etc etc …

    Ce phénomène existait depuis de plus 3ans …

    Pourriez vous tester et vérifier …

    Cordialement
    Ahmed

  8. Cher(e) Adem,
    Le lien ci-dessus vers la version texte a été testé et fonctionne parfaitement. Si vous souhaitez télécharger les pages correspondant à ce texte, vous devrez cliquer sur « Télécharger/Imprimer » dans la page correspondante, puis suivre les indications qui se présenteront.

    Bonne journée,

    Ch.

  9. Salut à tous,
    Après plusieurs tentatives( depuis 4 jours) sans succès pour télécharger la version texte; j’ai enfin opté à vous contacter afin de me donner plus de ce qui a pu se passer pour que ça ne fonctionne pas!
    Je suis un habitué à votre aimable site, et c’est en fait la première fois que ça m’est arrivées.
    Je vous remercie d’avance pour me répondre sans bien oublié l’essentiel pour ce que vous nous rendez comme service sur ce site.
    Portez vous bien et bonnes vacances

  10. Merci André, de contribuer à la diffusion des sages propos de Thoreau parmi la francophonie. J’ai eu l’occasion et le plaisir d’écouter la version anglaise de Walden, et j’anticipe avec joie l’écoute de Désobéissance Civile à laquelle vous avez donné voix.

  11. Bonjour, merci pour cette lecture qui me fait decouvrir cet auteur. Pensez-vous proposer ses autres oeuvre?

    Bonne continuation

    Aurore

  12. Merci, Christian et simonviollet. Avoir prêté ma voix à cet auteur, qui adore provoquer, ne veut pas dire que je l’approuve, ni que je sois d’accord avec tout ce qu’il écrit.

  13. s’il fallait ne pas payer ses impots chaque fois qu’on est en désaccord avec le gouvernement,le trésor public ne ramasserait pas grand chose

  14. Merci d’avoir lu une partie de l’oeuvre cet homme remarquable.
    Je ne peux m’enpêcher toutefois de noter juste au dessus du texte une publicité pour le Concours 2014 Policier.
    Mais qu’importe !
    Cordialement,
    christian.