Guerre et paix (Seconde Partie : Chapitre 01)

Guerre et paix (Seconde Partie : Chapitre 01)

Le prince André, retiré dans ses terres, affranchit ses serfs et construit des écoles. Il se rend dans les domaines de Riazan voir le comte Rostov pour affaires. Sa rencontre inattendue avec Natacha le trouble, tant la profonde joie de vivre de celle-ci contraste avec son propre pessimisme.

Pierre, à la tête de la franc-maçonnerie pétersbourgeoise, est plus tourmenté que jamais, ayant échoué à mettre en pratique ses idéaux. Au retour d’un long voyage à l’étranger, ses propositions novatrices sont rejetées par ses frères maçons et il quitte l’Ordre. Sa femme Hélène le supplie de refaire vie commune, ce que Pierre accepte. Il reprend son ancienne vie et tient un journal intime.

La situation financière des Rostov est difficile, le comte est mauvais gestionnaire. Véra, la fille aînée, épouse l’officier Berg et Natacha se délie définitivement de son engagement envers Boris. La jeune fille assiste nerveusement à son premier bal en l’honneur de l’empereur. Grâce à Pierre, André invite Natacha, qu’il revoit pour la première fois, et en tombe amoureux.

Dès lors il fréquente de plus en plus les Rostov ; Natacha éprouve pour lui des sentiments jusqu’alors inconnus. André révèle les siens à Pierre, surpris par la transformation de son ami. Il se rend ensuite à Lyssia Gori informer son père ; celui-ci, intransigeant, impose un délai d’un an avant le mariage. André fait enfin sa demande, au grand bonheur de la jeune fille qui accepte les longues fiançailles, mais André refuse qu’elle soit liée à sa parole.

Guerre et paix est un roman de l’écrivain russe Léon Tolstoï. Publié en feuilleton entre 1865 et 1869 dans Le Messager russe, ce livre narre l’histoire de la Russie à l’époque de Napoléon Ier, notamment la campagne de Russie en 1812. Léon Tolstoï y développe une théorie fataliste de l’histoire où le libre arbitre n’a qu’une importance mineure et où tous les événements n’obéissent qu’à un déterminisme historique inéluctable.

Extrait :

« – Maman, au nom du ciel, ne me demandez rien à présent, je ne puis rien dire !

Et cependant ce même soir, émue et terrifiée, les yeux fixes, couchée auprès de sa mère, elle lui conta tout au long, et ce qu’il lui avait dit de flatteur et d’aimable, et ses projets de voyages, et ses questions sur Boris et sur l’endroit où elle et les siens avaient l’intention de passer l’été : « Jamais, jamais, je n’ai éprouvé rien de pareil à ce que je sens maintenant… seulement, devant lui, j’ai peur ! Qu’est-ce-que cela veut dire ? sans doute que cette fois c’est… c’est cela, c’est le vrai ! Maman, vous dormez ? »

Consulter la version texte du livre audio.

Traduction : Irène Paskévitch (1835-1925).

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Références musicales :

Nikolaï Rimski-Korsakov, Grande Pâque, interprété par l’Orchestre Lamoureux, dirigé par Igor Markevitch (1959, domaine public).

Nikolaï Rimski-Korsakov, Le Coq d’Or : Hymne au Soleil, interprété par Emanuel Bay et Jascha Heifetz (1945, domaine public).

Nikolaï Rimski-Korsakov, Concerto sur un thème russe en Do dièse mineur, Op. 30, interprété par Sviatoslav Richter, dirigé par Kiril Kondrashin (1950, domaine public).

Nikolaï Rimski-Korsakov, Tsar Saltan, Op. 57, interprété par l’Orchestre de la Suisse Romande, dirigé par Ernest Ansermet (1958, domaine public).

Nikolaï Rimski-Korsakov, Grande Pâque, interprété par l’Orchestre de la Suisse Romande, dirigé par Ernest Ansermet (1957, domaine public).

Nikolaï Rimski-Korsakov, Le Coq d’Or, interprété par Pierre Fournier et Gerald Moore (1957, domaine public).

Nikolaï Rimski-Korsakov, Trio do Mineur, interprété par David Oistrakh, Sviatoslav Knuchevitski et Lev Oborine (1952, domaine public).

Nikolaï Rimski-Korsakov, Scheherazade – Suite des Mille et une Nuits, interprété par J. Corigliano, dirigé par L.Bernstein (1959, domaine public).

Nikolaï Rimski-Korsakov, Capriccio Espagnol Op.34, interprété par L.Maazel (1961, domaine public).

Nikolaï Rimski-Korsakov, Fantaisie de concert sur des thèmes russes, Op. 33, interprété par N. Milstein, dirigé par R. Irving (1960, domaine public).

Livre ajouté le 20/09/2017.
Consulté ~36 977 fois

Autres projets collectifs

Suggestions

44 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci pour cette lecture 🙂
    Je fais une pause pour vous écrire un petit mot car je vois que j’avance à grand pas.
    Bravo à Esperiidae pour les voix alternées de femme mûre et de jeune fille !
    Plusieurs fois je me suis surpris à me laisser emporté par les dialogues entre Natacha et sa mère pensant réellement entendre deux personnes différentes.
    Cela vous semble très naturel de passer ainsi d’une voix à l’autre, bravo.
    Ces scènes de tendres confidences entre Natacha et sa maman me remettaient en tête des images de Sissi Impératrice avec Romy Schneider 😀

  2. Bonjour Sam,

    Vincent et moi sommes heureux de t’avoir offert ces quelques moments d’immersion dans l’univers de Tolstoï, et ravis de lire que cela t’as plu

  3. Bonjour,
    Votre travail est vraiment incroyable. Tant d’heures passées pour nous permettre de nous plonger dans Tolstoi. Merci beaucoup.
    Sam

    PS : Je n’ai pas lu les commentaires précédents, mais juste pour te dire (pour la scène 24, il est dit 23 :-)à

  4. Bonjour Dominique,

    Tout d’abord, un grand merci pour votre commentaire qui nous ravi! Vincent et moi avons la grande joie de pouvoir vous annoncer la sortie imminente du deuxième chapitre de cette seconde partie! En effet, c’est pour ce soir, 17h00 exactement! 🙂

    Nous faisons vraiment de notre mieux pour ne pas laisser passer trop de temps entre les chapitres, malheureusement cela n’est pas toujours possible pour nous de trouver le temps :-(. Mais vos commentaires nous encouragent et sont les piliers de notre motivation!!

    Concernant le morceau de violon, s’agirait-il de : Nikolaï Rimski-Korsakov, Scheherazade – Suite des Mille et une Nuits, interprété par J. Corigliano, dirigé par L.Bernstein (1959, domaine public).

    J’en ai utilisé des parties dans plusieurs scènes, dont la 1.

    Encore merci pour votre commentaire et à tout bientôt….

    Esperiidae

  5. Merci et bravo pour votre magnifique travail de ce livre génial. Pardon de vous demander quand la suite? Je l’attends avec impatience pour rester dedans…
    À part ça, il y a un morceau de violon lent récurrent que je trouve magnifique mais je ne trouve pas (il est plutôt triste, vous l’employez en introduction en fin de scène).

  6. Merci Zmayel !
    Nous sommes heureux que vous aimiez notre lecture.
    Les chapitre suivant est bien avancé et vous sera bientôt proposé. Merci en tout cas d’avoir pris le temps de nous laisser ce petit mot !

  7. Un grand grand merci Esperiidae et Vincent pour cet excellent travail ! je viens de passer un mois formidable en compagnie d’André, Natacha, Nicolas, Pierre, Marie et les autres qui contribuent à me faire passer mes 2 heures de trajets quotidien comme une lettre à la poste. Vivement la suite 🙂

  8. Cher Philippe,

    Grand merci à vous, pour ce commentaire et vos encouragements! Evidemment, nous continuons! La suite est pour bientôt, nous peaufinons le montage et pourrons sous peu vous présenter le second chapitre de cette seconde partie. Nous vous demandons encore un peu de patience…

    A très bientôt,
    Esperiidae

  9. Votre lecture de ce roman pilier est pour moi un moment de grand plaisir que je goùte avec une joie sans mélange durant mes heures de conduite solitaire en voiture. Votre cadence, votre élocution simple et majestueuse à la fois permettent à mon imagination de recréer l’univers du roman et font de ces moments des minutes délicieuses et rares. Grand merci à vous. Mais par pitié je vous en conjure , continuez…
    Bien à vous
    Philippe Raoux

  10. Bonsoir,
    Merci à vous deux tant pour vos performances que vos réponses humbles et pertinentes …

  11. Bonjour Eusibiaz,

    Un gand merci pour votre commentaire qui vraiment nous ravit! Quel bonheur de vous savor en compagnie d’André, Pierre, Natacha et les autres, durant vos repas! Votre enthousiasme nous fait très plaisir. Evidemment, nous travaillons à la suite!

    A bientôt donc!
    Esperiidae

  12. Merci très très beaucoup cette cette lecture au long court où je dévore les pages au travers de vos deux superbes voix dont jamais je ne me lasse. Quel talent d’interprétation !
    Je dîne en votre compagnie. C’est un vrai régal !
    La suite, la suite…

  13. Merci infiniment Espériida et M. de l’Épine! J’ai beaucoup de plaisir à vous entendre réciter ce roman que j’aime tant. Vous m’accompagner depuis un bon moment dans ma voiture quand je me rend au travail et le trajet me parait vraiment beaucoup plus court! Milles merci!

  14. Bonjour à toute l’équipe,
    je vous souhaite une très bonne année 2018, amour, bonheur et aussi fortune.
    Je vous remercie pour tout ce travail que vous fournissez et de la joie que vous m’apportez lorsque je vous entends.
    Très cordialement
    Ivo

  15. Ah, quelle merveilleuse surprise, vous revoilà ! Certes, je visite régulièrement le site en espérant le nouveau chapitre… Et le voilà ! Merci mille fois encore…

  16. Comme lors du premier tome, ce ballet de mots est très juste et entraînant, merci encore une fois de nous faire partager ce bijou. Cet ouvrage me donne envie de voyager dans le temps et d’incarner un des personnages de ce chef d’oeuvre,Le choix de la bande-son est égale au texte!À très vite et encore merci et bravo

  17. Merci et bravo pour cette superbe lecture du livre. J’ai fini de lire le livre et j’attends la suite avec impatience. J’aime votre lecture.

  18. Merci et bravo pour la superbe lecture de ce remarquable livre. J’attends la suite avec impatience.

  19. Bonsoir Joêl, eh bien vous ne pouvez mieux nous remercier qu’en nous laissant cet aimable commentaire. C’est en effet la récompense de notre travail que de savoir que nous avons pu contribuer à faire apprécier cet auteur merveilleux.
    Merci à vous !
    Vincent

  20. Comment vous remercier pour toute la collection Léon Tolstoï, un immortel qui n’est pas sous la coupole.
    Quel énorme travail vous avez réalisé, cela nécessite de la passion et de l’altruisme, merci 1000 fois

  21. Bonjour Ceusette et Joel,

    Si nous nous engageons dans cette démarche, c’est évidemment parce nous aimons cette oeuvre et que nous avons envie d’en partager notre interprétation. Mais… donner n’a de sens que s’il y a quelqu’un en face pour recevoir… C’est donc bien vous, chers auditrices et auditeurs qui, à travers votre écoute et vos petits mots, donnez de la “valeur” à ce que nous faisons, rendez notre travail encore plus agréable et décuplez notre envie de continuer.

    Merci pour vos commentaires.

    Belle journée et à bientôt!
    Esperiidae

  22. Oeuvre majeure de Tolstoï, merci de nous l’offrir sous cette forme qui exige de votre part un véritable engagement au profit de nous tous.

  23. Bonsoir chers lecteurs,
    Merci pour cette suite ! c’est toujours une très bonne surprise de voir vos noms dans la liste des nouveaux enregistrements !
    bien cordialement
    Gauthier

  24. Cher Jean-Pierre, merci à vous pour ce sympathique et précieux petit mot d’encouragement!

    Chère Ana, oui, nous revoilà :-). Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir en compagnie du Prince André, de Pierre, de Natacha, et de tous les autres personnages de ce magnifique roman!

    Merci encore à vous deux et belle fin de semaine.

    Esperiidae

  25. Merveille, vous revoilà chers lecteurs ! Un grand merci à Esperiidae et Vincent de l’Épine pour cette lecture très vivante à deux voix.