trois morts

Trois Morts

« Elle joignit les mains et se mit à murmurer des paroles incompréhensibles.
« Mon Dieu ! Pourquoi ? » disait-elle, et ses larmes coulaient plus abondantes. Elle pria longtemps, ardemment, mais, dans sa poitrine, quelque chose de douloureux l’oppressait encore.

[…]

« Sérioja, prends les bottes », dit-il en suffoquant ; puis se reposant un peu : « Seulement, écoute, achète une pierre tombale, quand je mourrai, ajouta-t-il en grommelant.
– Merci, l’oncle ; alors, je les prends, et la pierre, je te jure que je l’achèterai. » »

Trois êtres meurent.

Trois façons de mourir.

Traduction : J.-Wladimir Bienstock (1868-1933).
Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Jacques Bellanger, Opéra de femme, extrait de l’album Opéra (licence CC-By-Sa-3.0).

Livre audio ajouté le 06/04/2011.
Consulté ~19 366 fois

Lu par Vincent de l'Épine

Suggestions

9 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci Myrneleon,
    Ca me fait vraiment très plaisir que vous ayez aimé ce texte. Comme je l’ai déjà dit plus haut, je trouve que c’est l’un des plus beaux de Tolstoï.
    Grand merci pour vos encouragements.

  2. Merci beaucoup de vos encouragements Emilie… premier commentaire sur cette lecture depuis trois ans ! Je suis heureux de voir qu’il est encore écouté. C’est un texte très profond, qui m’est allé droit au coeur ; pour moi l’un des plus beaux de Tolstoï.
    Rétrospectivement, depuis plus de trois ans, je vois comme ma façon de lire a changé. Cette lecture de “Trois morts” est vraiment très perfectible ! Il me semble que Pomme en a enregistré une version 2, peut-être pourrez-vous trouver intéressant de l’écouter également.
    Quant à la musique, en effet, je suis d’accord avec vous. Mes choix maintenant se portent plus, pour illustrer des textes “classiques”, sur de la musique classique, du même pays quand c’est possible. Mais c’est souvent très compliqué : il faut trouver une interprétation libre de droits, russe, à peu près de la même époque, et qui en plus illustre l’atmosphère de la nouvelle ou du roman…
    Merci pour vos encouragements et votre critique constructive 🙂
    Vincent

  3. Premier texte russe que j’écoute sans la voix de M Depasse. Sacré challenge pour vous! et vous vous en sortez très bien. En effet, votre lecture est sensible, agréable. J’ai moyennement aimé le choix de la musique mais cela reste un avis très personnel. Peut-être tout simplement parce que c’est un texte russe et que j’aurais imaginé des chants russes, l’accompagnant. En tous les cas vous avez le mérite d’avoir essayé d’apporter un plus à votre lecture. Et peut-être que cette musique a du sens pour vous. Merci beaucoup Vincent. J’ai écouté un autre enregistrement de votre part et j’ai une préférence pour celui-ci.

  4. Je suis sous le charme!!! celui de votre voix, de votre lecture si sensible, et de l’accompagnement musical! Je vous félicite chaleureusement pour cette superbe réussite.
    Pomme.

  5. je salue votre dévouement,Mes dames et Messieurs.je vous remercie pour ce geste ample et grandiose .votre site est mon meilleur site.je prie votre bienveillance de bien vouloir un jour
    m’accorder la chance et me procurer le plaisir d’écouter la colline inspirée,roman de Maurice BARRES ansi que colline ,de GIONO, le rivage des syrtes,de Julien GRACQ,lus par vos aimables voix.Mes vifs remerciements

  6. Bravo Vincent! 🙂
    Belle prestation: agréable lecture, joli choix de musique et participation prometteuse pour le donneur de voix en herbe 😉
    Poursuivez ainsi!
    Bien amicalement
    Sophie