Caspar Schott, Orgue à chats (165?)

Le Drame de la rue de la Ferronnerie – Le Piano anthropophage

Gaston Vassy, le journaliste plaisantin, fit paraître un jour l’entrefilet suivant dans les colonnes du Figaro :

Le Drame de la rue de la Ferronnerie
C’était en fait un canular et moult journalistes sont tombés dans le piège.

Cet autre article est aussi une probable mystification : Le Piano anthropophage.

« La victime du drame que nous avons à raconter se nomme M. Auguste Halbrand. M. Halbrand était à la fois négociant et mélomane. Comme négociant, il était semblable à tous les négociants ; mais comme mélomane, il était d’une espèce particulière. Toute sa vie, il avait rêvé d’avoir à sa disposition un instrument spécial créé par lui, fabriqué par lui, et dont personne n’aura jamais l’idée. »

Illustration : Caspar Schott, Orgue à chats (165?) Domaine public
Livre audio ajouté le 22/02/2019.
Consulté ~3227

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.