Gustav Bauernfeind, Théâtre de Munich (1879)

À l’Éden

À l’Éden est un des Contes de minuit du poète Verhaeren (1855-1916) que l’on imaginerait bien accompagné de La Danse macabre du musicien Saint-Saëns (1835-1921).

« Le docteur était magnétiseur de profession. Il croyait au monde surnaturel qu’il faisait vivre au moyen d’incantations et de trucs. Outre le petit marmiton, l’ange habillé d’azur, le squelette blanc, la jolie Napolitaine, annoncés au programme et évoqués, chaque soir, devant le public, il lui était arrivé, dans ses expériences en chambre, de voir naître des visions inattendues, spontanées. Appelait-il quelqu’un, elles disparaissaient. Mais pour lui, pour seul, elles se faisaient obéissantes. Son plus faible appel les créait. »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 11/04/2019.
Consulté ~3 201 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.