Les Naufragés du Jonathan, par George Roux (Éditions Hetzel, 1909)

Les Naufragés du Jonathan

« Le Kaw-djer avait gagné l’extrémité du morne au pied duquel était bâtie la maison. De là, il découvrait une grande étendue de mer, et ses regards se portèrent instinctivement vers le Sud, dans la direction de ces derniers sommets de la terre américaine, qui constituent l’archipel du cap Horn.

Lui faudrait-il aller jusque-là pour trouver un sol libre ?… Plus loin encore peut-être ?… Par la pensée, il franchissait le cercle polaire, il se perdait à travers les immenses régions de l’Antarctique dont le mystère impénétrable brave les plus intrépides découvreurs… »

En 1881, le clipper Jonathan, qui transporte mille colons américains vers l’Afrique australe, s’échoue sur l’île Hoste, près du Cap Horn, aux confins de la Magellanie. Là vit le Kaw-Djer, anarchiste libertaire réfugié en cette dernière terre libre du bout du monde.

Comment cette population hétéroclite va-t-elle pouvoir survivre pour devenir une colonie, puis un peuple ? Survivra-t-elle à la peur, à la fureur, à la famine et à la guerre ? Et quel extraordinaire voyage intérieur le Kaw-Djer, épris de liberté et d’indépendance, va-t-il devoir accomplir ?

Pour Francis Lacassin, qui a écrit la préface de l’édition de 1978, ce beau roman, à la fin poignante, est très loin de l’image réductrice qu’on peut avoir de Jules Verne.

Le roman a fait l’objet d’une première publication en 1899 sous le nom En Magellanie. Après la mort de l’écrivain, son fils Michel (1861-1925) reprend le roman et l’édite en 1909.

Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Antonin Dvořák, Symphonie n°9 « du Nouveau Monde », op. 95, II. Largo, interprétée par l’Orchestre Symphonique DuPage (licence Cc-By-Sa-3.0).

Livre audio ajouté le 16/12/2017.
Consulté ~20 455 fois

Lu par Vincent de l'Épine

Suggestions

63 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour Nicolas,
    Je ne suis pas peu fier de vous avoir fait voyager en ces temps difficiles !
    Grand merci à vous pour votre retour, et au plaisir de vous retrouver prochainement 🙂

  2. merci beaucoup pour ce voyage passionnant!
    mes choix de livres audios se font à présent d’abord par vos lectures, tellement vous êtes un vecteur de paisible séjour sur un océan plein d’aventures ou autre, selon l’ouvrage.
    Nicolas

  3. Bonjour Cell et Fabrice,
    Je vous remercie pour vos commentaires qui me sont très précieux ! Je suis heureux que vous ayez été touchés par ce beau roman. Comme vous avez pu le lire dans mes réponses ci-dessus, ce livre est un vieil ami qui m’accompagne depuis bien longtemps.
    Fabrice, vous m’avez bien fait rire… quelqu’un aura-t-il un jour l’idée d’écrire une suite aux deux romans, “Le Kaw Djer contre Dracula” ?
    A très bientôt sur notre site. Vous m’avez tous deux remotivé à bloc pour quelque temps 🙂 !

  4. • • •More