Andrée Viollis

Criquet

• • •More

Camille, un prénom épicène choisi par ses parents qui avaient espéré un garçon plutôt qu’une fille. À l’adolescence, Camille, surnommée Criquet, rêve d’être un garçon, s’habille en garçon. Elle refuse l’éducation et la voie réservée aux filles : elle préfère la lecture à la couture, elle veut étudier et se voit aventurière, grande voyageuse plutôt qu’épouse et mère de famille.

Criquet est le premier roman écrit par Andrée Viollis (1870-1950) qui, par ailleurs, mena une carrière de journaliste d’investigation à travers le monde en s’engageant contre le fascisme, l’hitlérisme et le colonialisme. Criquet, publié en 1913, est un roman féministe avant l’heure.

« À ce moment même, quelque chose de bleu, de rond et de poudreux déboule du haut de la dune dans un flot de sable et vient rouler aux pieds de tante Éléonore interloquée. Ce quelque chose se ramasse, se déploie, et l’on voit Criquet, le béret de travers sur une tignasse saupoudrée de sable et de bruyère, le tricot remonté jusqu’aux épaules en bourrelets et en bosses, le carquois ballant sur les reins, une jambe de la culotte tombant jusqu’à la cheville, l’autre relevée au-dessus du genou bandé d’un mouchoir noirâtre, – Criquet rouge, les yeux flambants, Criquet suppliante, indignée, qui, se désignant d’un index éperdu, clame en hoquetant :

– Regardez-moi bien, tante Éléonore, est-ce que j’ai l’air d’une jeune fille ? Je ne suis pas une jeune fille et je ne serai jamais une jeune fille, jamais. Vous entendez bien ?

Jamais ! jamais ! Jamais ! »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Mikhail Ivanovich Glinka, Nocturne in Eb major, interprété par Sam Chan (licence Cc-By-Nc-Sa-3.0)

Livre audio gratuit ajouté le 22/04/2022.
Consulté ~185

Lu par Bernard

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour madame Lïat,
    Je suis ravi d’apprendre que vous avez apprécié la lecture de “Criquet” et je vous remercie chaleureusement pour votre aimable commentaire.

  2. Un grand merci, monsieur Bernard: vous avez lu de merveilleuse façon l’histoire de cette jeune Camille qui ne veut pas grandir. Je vous suis reconnaissante de m’avoir fait connaitre l’admirable écrivaine que fut madame Viollis…
    😊Amitiés et félicitations 🌸