Simone Weil à Baden-Baden (1921)

Réflexions sur le bon usage des études scolaires en vue de l’amour de Dieu

Donneur de voix : Ludovic Coudert | Durée : 27min | Genre : Philosophie


Simone Weil 1921 170220px

« Bien qu’aujourd’hui on semble l’ignorer, la formation de la faculté d’attention est le but véritable et presque l’unique intérêt des études. »

Le bon usage spirituel et chrétien des études, visant donc à la sainteté, dépend de deux conditions : d’abord de la pureté de l’intention dans laquelle l’étude est menée ; ensuite de regarder en face ses erreurs pour les corriger. C’est sur la première condition surtout que porte le texte de Simone Weil : en effet, dit-elle, « pour faire vraiment attention, il faut savoir comment s’y prendre ». C’est que, estime-t-elle, on confond souvent attention et volonté, qui sont pourtant très différentes.

« La volonté […] contrairement à ce que l’on croit d’ordinaire, n’a presque aucune place dans l’étude. L’intelligence ne peut être menée que par le désir. Pour qu’il y ait désir, il faut qu’il y ait plaisir et joie. L’intelligence ne grandit et ne porte de fruits que dans la joie. »

Mais, « il y a quelque chose dans notre âme qui répugne à la véritable attention beaucoup plus violemment que la chair ne répugne à la fatigue ». Et, ce « quelque chose » est « beaucoup plus proche du mal que la chair ».

C’est pourquoi, conclut Simone Weil, « toutes les fois qu’on fait vraiment attention, on détruit du mal en soi. Si on fait attention avec cette intention, un quart d’heure d’attention vaut beaucoup de bonnes œuvres. »

Ces Réflexions sur le bon usage des études en vue de l’amour de Dieu ont été publiées pour la première fois, après la mort de Simone Weil en 1955, dans le recueil intitulé Attente de Dieu, par le père Perrin. Le texte a été écrit entre janvier et mai 1942.

Réflexions sur le bon usage des études en vue de l’amour de Dieu, avec accompagnement musical.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, “Enregistrer sous…”)


Réflexions sur le bon usage des études en vue de l’amour de Dieu.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, “Enregistrer sous…”)




> Références musicales :

Johann Sebastian Bach, Jesu der du meine seele, Cantata No.78 BWV78, 7. Herr, ich gloube (domaine public).

> Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 06/03/2014.
Consulté ~8 259 fois

Lu par Ludovic Coudert

Suggestions

4 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonsoir Ahmed
    j’ai plusieurs lectures de philosophie en cours d’enregistrement. Je pense que je pourrai en poster quelques unes d’ici mi-juillet.
    Bien cordialement
    LC

  2. Merci, Ludo, t’es un vrai pote !
    Ça devrait être anti-déprime, ce texte, je vais donc tenter le coup.