La porte dans le mur

La Porte dans le mur

Lionel Wallace est un homme politique en vue, qui cumule les succès. Un soir de confidences, il révèle à son ami Redmond le secret qui le hante depuis l’enfance : le merveilleux jardin caché derrière une porte verte dans un mur blanc, dans lequel il n’est pourtant jamais retourné, et qui reste un « souvenir tenace d’une beauté et d’un bonheur qui remplissaient sa vie d’aspirations insatiables, et devant lesquels le spectacle du monde et ses joies lui paraissaient mornes, ennuyeux et vains ».
Cette porte verte pourrait-elle être à l’origine de sa mort mystérieuse ?

Traduction : Henry-David Davray (1873-1944) et Bronisław Kozakiewicz (1858-1924).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Frozen Silence, Decision, extrait de l’album Sky (licence Cc-By-Nc-Sa).

Frozen Silence, Above and Below, extrait de l’album Sky (licence Cc-By-Nc-Sa).

Licence d'utilisation : CC BY-NC-SA : Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions
Livre audio gratuit ajouté le 30/12/2020.
Consulté ~4753

Lu par Gaëlle

Suggestions

43 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Votre message, Stéphanie, m’émeut profondément. C’est la puissance des grands textes que de raviver en chacun un souvenir personnel, de sembler parler à chacun de nous intimement. J’espère que les mots de Wells, dans cette très belle nouvelle, peuvent contribuer un peu à vous mettre en paix avec ce souvenir douloureux Avec toute ma sympathie.

  2. Cette nouvelle m’a fait une drôle d’impression. Peu après le décès accidentel de mon frère, je me réfugiais dans un monde imaginaire comme ici derrière la porte verte. Ce monde imaginaire était devenu si réel pour moi que j’ai bien failli perde la raison. Quand la réalité est trop dure on se réfugie dans un monde imaginaire dont on risque de ne plus pouvoir sortir. Cette nouvelle s’est tellement mêlée à mes souvenirs que je ne suis pas sûre de l’avoir bien comprise. Mais ce qui est sûr c’est que c’est toujours aussi bien lu par Gaëlle.

  3. Merci de votre commentaire, Caroline, j’en suis touchée. Je suis d’accord avec vous, l’écriture de Wells – et sa traduction – sont ici à leurs meilleurs.

  4. • • •More