Atrophie

« Brusquement, Norah se leva ; la tête lui tournait.
Est-ce que vraiment, elles étaient là en tête-à-tête, depuis une demi-heure, à échanger ces platitudes, tandis qu’à l’étage le sens, la vérité, le poids, la portée de deux vies étaient à la merci d’une montée de fièvre ?
Comment  Norah s’était-elle laissée hypnotiser ainsi ?
Quel  pouvoir avait donc cette créature insipide et fanée sur une femme jeune, belle et de plus, aimée ? »

Consulter la version texte du livre audio.

Traduction : Traduction anonyme parue dans la Revue des deux mondes en 1929.

Illustration : Edmund Charles Tarbell (1862-1938), Rêverie, 1913.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Références musicales :

David Jaworski, Slenderman (licence Cc-By-Nc-Sa-3.0).

Livre ajouté le 29/05/2015.
Consulté ~7 818 fois

Lu par Vincent de l'Épine

Suggestions

20 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci Pascalette. J’aime beaucoup cette nouvelle et je suis heureux d’avoir su vous la faire apprécier. Je trouve qu’elle a quelque chose de très “cinématographique” ; Edith Wharton sait instiller une sourde angoisse !

  2. Votre intonation parfaite m’a plongé dans l’histoire et j’étais à deux doigts de supplier Nora de se bouger un peu et de bousculer la soeur ! Mais à cause de ces fichues convenances,on sait bien que la soeur gagnera la bataille … Sur les derniers mots, j’ai tout de même bondi !
    Merci pour cette belle lecture.

  3. Bonjour Malejo,
    Je découvre en même temps vos deux commentaires. Heureux que vous ayez trouvé la solution !
    je vais avertir les autres modérateurs du site au cas où la même question nous soit posée.
    Merci à vous.
    J’espère que “Atrophie” vous plaira !
    En vous souhaitant un excellent dimanche.

  4. J’ai la solution et je vous la donne.
    Ce n’est pas Windows 10 le fautif mais son navigateur Edge.
    Avec Google Chrome, par exemple, je peux télécharger…

  5. Bonjour
    J’ai un soucis, je n’arrive pas à télécharger le fichier MP3 audio. Je suis sous Windows 10 depuis peu et quand je clique droit pour enregistrer sous Windows 10 ne connais pas cette fonction. Il me propose seulement ceci : ouvrir dans un nouvel onglet ou nouvelle fenêtre, copier le lien. Et le clic gauche l’ouvre mais ne l’enregistre pas.
    Par contre pour un dossier zippé un clic gauche suffit pour le télécharger.
    Merci pour votre aide

  6. Mais.. je viens de voir que vous lisez Guerre et Paix: j’y vais de ce pas ! génial! J’en ai pour plusieurs jours ! Le Bonheur! !

  7. Merci Elisabeth, Archeus, Ichtar !
    Je suis heureux que vous ayez apprécié ma lecture.
    @ Elisabeth, vous avez raison, c’est le poids de ce qu’on ne dit pas qui pèse comme une chape de plomb sur ces deux personnages. C’est un sujet récurrent dans les oeuvres d’Edith Wharton. La brièveté et la force de cette nouvelle le font apparaître avec encore plus d’acuité.
    Heureux de vous retrouver à nouveau autour de ce texte !
    @ Archeus : tous les goûts sont dans la nature, les nouvelles d’Edith Wharton sont assez particulières et ne peuvent pas plaire à tout le monde. Je vous remercie d’autant plus sincèrement d’avoir tenu à me laisser ce petit mot 🙂
    @ Ichtar, vous allez me faire rougir !!! J’essaierai de faire l’abeille à nouveau très prochainement 🙂

  8. Merci pour cette lecture des plus agréables.
    Votre voix me captive à chaque fois et j’en suis littéralement amoureuse 🙂
    Merci encore pour ce miel à mes oreilles…

  9. Je n’ai pas apprécié le récit, le travail de l’auteur.
    Par contre la qualité de votre lecture est toujours aussi bonne et je vous remercie!

  10. Merci beaucoup! La façon dont E. Wharton traite les drames intérieurs des personnages dans ces sociétés “où l’on ne parle pas”, où l’on fait le choix des convenances donne au récit une tension, une force mystérieuse, la chute brutale est redoutée: votre lecture, vos intonations et votre voix permettent de mieux saisir tout cela. Comme vos autres lectures, c’est un petit chef d’oeuvre. Un moment de voyage. Grand merci à vous. Bien sûr, j’attends avec impatience le prochain. je suis devenue adict!.
    Merci beaucoup!

  11. Merci mille fois, cher Vincent, La façon dont E. Wharton fait ressentir les drames intérieurs des personnages dans ces sociétés “où l’on ne parle pas”, où l’on donne la préférence aux convenances, donne au récit une atmosphère tendue, mystérieuse ,dramatique, que votre lecture et vos intonations permettent de mieux saisir. Merci mille fois. C’est vraiment un régal !J’attends ce que vous faites et allez faire avec beaucoup d’intérêt, ce sont des petits chefs d’oeuvre
    Elisabeth

  12. Merci beaucoup de vos commentaires !
    Ils m’encouragent à poursuivre des lectures de cet auteur.
    Marion, George Meredith est décédé en 1909 ; son oeuvre (en tout cas en version originale) est donc libre de droits, mais se pose le problème des traductions. Une recherche rapide ne m’a pas permis de trouver ces oeuvres dans une traduction libre… mais je vais étudier cela de plus près ; je vous avouerai n’avoir jamais lu cet auteur, mais d’après ce que j’en sais, il pourrait en effet me plaire :-). A suivre !

  13. Monsieur de l’Épine

    Quelle joie de retrouver cette chère
    Édith Wharton !
    Bravo pour cette belle lecture !

    Vous dites ne pas travailler très vite;
    je vais donc attendre patiemment la magnifique
    histoire du roman “Au temps de l’innocence”.

    Merci beaucoup !

  14. Merveilleuse lecture. Votre lecture fait ressortir la justesse de l’analyse. On finit sous tant de menaces voilées ou de mauvais présages, par avoir presque peur. Et on comprend toute la vieille volonté et l’habileté de la sœur.
    Merci infiniment !
    Puis-je me permettre de vous proposer de nous lire un jour, quand vous aurez le temps, du George Meredith, L’Égoïste, Les Comédiens tragiques, ou Diane de la croisée des chemins… si les droits sont accessibles.
    Amicalement.

  15. je viens de le voir ! je dois malheureusement attendre demain pour l’entendre! J’ai grand hâte !

  16. Merci à tous les deux Shmuel et Cocotte, heureux de vous retrouver autour de ce nouveau texte de cette grande romancière.
    Je n’en ai pas fini avec elle puisque j’ai traduit deux de ses nouvelles (The Moving finger et Roman Fever), que je lirai prochainement, et que je suis en train d’enregistrer Au temps de l’innocence, son roman le plus connu, dont à peu près un tiers est d’ores et déjà lu et monté. Mais vous le savez je ne travaille pas très vite, d’autant que je travaille avec Esperiidae sur une lecture commune qui n’est pas un petit projet 🙂
    Merci à vous deux !
    Amicalement

  17. Comme dit Cocotte : Merci, Vincent, pour cette nouvelle. Eסבקךךקמאק ך lecture! Comme ditCocotte : Merci, Vincent, pour cette nouvelle
    lecture! Texte excellent, lecture parfaite, grande reomancière.

  18. Ah! Enfin! Le nouveau Edith Wharton vient d’arriver! Quelle chance! Je l’attendais depuis longtemps!
    Je vais le télécharger tout de suite!
    Quel plaisir de vous écouter dans ces romans anglais!
    J’attends ce soir avec impatience!
    Merci, Vincent, pour cette nouvelle lecture!
    Cocotte