Plein Eté

« Tout en écoutant Mr Royall, le souvenir des souliers boueux de Liff Hyatt écrasant les fleurs blanches de la ronce traversa l’esprit de Charity. Pareille aventure lui était arrivée en elle, quelque chose avait fleuri, quelque chose d’éphémère mais d’exquis, quelque chose qu’elle avait du voir piétiné sous ses yeux.
Et tandis que cette pensée l’emplissait, elle apercevait Mr Royall devant elle, toujours appuyé contre le chambranle de la porte, mais abattu, diminué, comme si le silence de la jeune fille était la réponse qu’il redoutât le plus. »

Publié en 1917, Plein Été (Summer) est l’un des deux romans d’Edith Wharton qui se déroulent en Nouvelle-Angleterre.

Remarquablement construit, sa peinture de l’éveil à la sensualité d’une jeune femme, à la fois forte et fragile, au sein d’une petite société corsetée dans ses certitudes et ses faux-semblants, fit scandale à l’époque.

Charity Royall est l’une de ces héroïnes d’Edith Wharton qu’on n’oublie pas.

 

Archives téléchargeables :

Traduction : Traduction anonyme parue dans La Revue de Paris en 1917.

Illustration : William-Adolphe Bouguereau, Head of a young girl.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Remarques :

Consulter la version texte de ce livre audio : Première Partie, Deuxième Partie, Troisième Partie, Quatrième Partie

Références musicales :

Max Bruch, Kol Nidrei, interprété par l’ensemble Davis High School Symphony Orchestra (domaine public)

Livre ajouté le 03/09/2014.
Consulté ~14 329 fois

Lu par Vincent de l'Épine

Suggestions

52 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci Adele de votre commentaire. Cela fait beaucoup pour ma motivation quelque peu vacillante ces derniers temps, ce qui explique le temps mis à vous répondre.
    Vous avez raison, un livre audio c’est profondément une histoire de sensibilité ; je suis heureux que ma voix et votre oreille se soient plues l’une à l’autre.
    A très bientôt 🙂 !

  2. Un petit commentaire pour saluer votre travail. En voulant tester les audio books, je ne m’étais pas imaginée que j’allais être aussi sensible (ou pénible 😉 sur les voix et interprétations.
    Merci à vous!

  3. • • •More