Michel Zevaco - L epopee d amour

Les Pardaillan (2. L’Épopée d’amour)

• • •More

Le 24 août 1572, jour de la Saint Barthélemy, Jean de Pardaillan et son père vont permettre à Loïse et à sa mère, Jeanne de Piennes, de retrouver François de Montmorency, après 17 ans de séparation.

Catherine de Médicis, ayant persuadé son fils Charles IX, de déclencher le massacre des Huguenots, Paris se retrouve à feu et à sang. Nos héros vont tout tenter pour traverser la ville et fuir la vengeance de Henri de Montmorency, maréchal de Damville et frère de François. (Ebooksgratuits.com)

« Alors, derrière l’infernale cavalcade, apparurent douze ou quinze tombereaux traînés par de forts chevaux. Et chacun de ces tombereaux était rempli de cadavres sanglants ! Le sang coulait à travers les planches, le long des roues, et cela faisait derrière ces masses cahotantes un long sillage rouge… Les tombereaux disparurent dans la direction de la Seine, dans un grand remous du peuple en délire, scène épouvantable de l’épouvantable tragédie inscrite dans les siècles des siècles au grand livre des hontes de l’humanité !… »

Lu par Cocotte

Suggestions

36 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Cocotte,
    Merci beaucoup pour votre lecture avec une émotion et des sentiments très sincères qui transportent l’audio lecteur dans les pages de l’histoire comme dans un monde virtuel! Un roman captivant mais parfois difficile à écouter surtout pendant la narration des massacres et de la fuite désesperée d’une ville à feu et à sang partout. Catherine de Médicis est vraiment satanique et hideuse. J’ai eprouvé une répulsion à visualiser cette femme qui resemble un vampire de sang plutôt que la mère d’enfants royales. Les évenèments de ce roman décrivent les actions d’un peuple transformé en assassins en masse. Sans doute, le résultat c’est l’histoire macabre d’un royaume qui a détruit tellement des contributions individuelles et communes, éternellement inconnues, à cause de l’absence des victimes de la massacre!
    Heureusement que l’épopée offre une belle histoire de rédemption pour les deux Pardaillan, pour Loïse et sa mère, Jeanne de Piennes, et pour François de Montmorency! Zevaco a aussi introduit le caractère de Pipeau qui est un chien avec une intelligence et sentiments semi-humains. Pipeau est magnifique. Pipeau apporte l’élement d’humeur qui est vraiment necessaire parmis tant de tragedie. Les femmes ordinaires du roman qui jouent des rôles essentiels pour la liberté des Pardaillans sont inoubliables.
    Bravo pour cette lecture! Cocotte, vous êtes magnifique come lectrice. Je vous remercie pour les heures de plaisir, de tourment et de souffrance (oui, c’est vrait!) en attendant le miracle pour arrêter la mort aux Pardillan et permettre la fin romantique qui satisfait le lecteur des romans de cape et d’épée ! Amitiés. A bientôt! Merci beacoup, Joni

  2. Et un second merci, chères Oreilles attentives.
    Je souhaite vivement que les épisodes suivants vous plaisent également.
    Bonne soirée et bonne lecture.
    Bien amicalement
    Cocotte

  3. J’ai lu ce deuxième tome avec bonheur ! J’ai commencé le troisième et je suis toujours aussi ravie.
    Quelle joie de savoir que 6 autres tomes m’attendent !
    Je suis consciente du travail que l’enregistrement doit représenter et vous en remercie Madame !

  4. Je n’arrive plus à télécharger mes chapitres….
    Je suis en plein milieu du 2 eme tome, et j’avais hate de continuer sur le 3ème qui a été mis en ligne dernièrement …je suis en manque

  5. Cher Xavier, je vous souhaite une très belle journée à vous!
    Je me remets tout de suite à la correction des 7 derniers chapitres du tome 3.
    Amicalement
    Cocotte

  6. Chère Grise
    Votre commentaire vient de me faire un très grand plaisir. Je suis heureuse que Pipeau vous ait accompagnée pendant votre déménagement.
    Vous allez bientôt le retrouver! Il a quelques années de plus, mais il est toujours aussi gourmand et amusant. Je l’aime beaucoup!
    L’enregistrement du tome 3 est terminé, je suis en train de corriger les 8 derniers chapitres. C’est le plus long!
    J’espère toutefois pouvoir l’envoyer dimanche. Puis j’aurai besoin de varier les plaisirs.
    Merci pour votre fidélité et pour ces encouragements, si précieux pour les donneurs de voix.
    Amicalement
    Cocotte

  7. En plein déménagement et avec une connexion internet … variable, je n’ai pas pu vous remercier plus tôt et pourtant, vos Pardaillan m’ont accompagnée tout au long du voyage, des cartons et des prises de tête qui accompagnent forcément un déménagement. J’ai vraiment adoré, comme toujours votre lecture est parfaite et les personnages sont (presque) tous attachants, comme par exemple Ruggieri avec cet amour pour son fils et même Catherine qui oui, parfois me touche. Horrible bonne femme mais grande reine !
    J’ai ri, pleuré, tremblé aussi un peu, j’ai eu mon chapitre sur Pipeau ! Que du bonheur donc.
    Merci donc, un millier de merci pour nous faire partager cette grande saga. Ah, j’ai bien envie d’essayer de les lire par moi-même mais je crois que votre voix me manquerait trop. Alors je me contenterai d’attendre sagement la suite. Après tout, l’attente, ça fait qu’après, on prend plus de plaisir encore quand on reçoit le cadeau !

  8. Ma chère Francine,
    Je suis très heureuse de vous retrouver. Cela me fait plaisir que vous aimiez ce roman de Zévaco. J’avais hésité à l’enregistrer, car il est très long, mais les aimables commentaires m’encouragent beaucoup et le vais bientôt commencer les deux tomes formant le second épisode, qui se passe sous Henri III.
    Nous retrouverons tous les héros que nous apprécions, et ceux que nous aimons moins, mais il faut bien des méchants dans un aussi long roman.
    Un grand merci pour votre commentaire et votre fidélité.
    Amicalement
    Cocotte

  9. Chère Cocotte :
    J’ai beaucoup aimé ce roman de Michel Zévaco. Vous le lisez avec beaucoup de passion et votre voix est agréable à écouter. Merci ma chère Cocotte. Passez une très belle semaine.

  10. Cher Trollus
    Puisqu’il vous tarde d’écouter la suite des aventures de ce cher Pardaillan, je commencerai les deux tomes du second épisode dès que j’aurai terminé Corysandre, qui est en chantier.
    Heureusement, j’ai beaucoup de loisirs et cette publication arrivera certainement dans peu de semaines, malgré sa longueur.
    Je ferai tout mon possible pour ne pas vous décevoir. Merci encore pour votre fidélité et vos retours, si encourageants!
    A bientôt, mon cher Trollus! Passez d’excellentes journées!
    Très amicalement
    Cocotte

  11. Bonjour bonsoir,

    Alors, non seulement, votre lecture déjà superbe s’améliore encore, mais maintenant, j’ai envie d’écouter la suite de ces aventures moha!

    Bien la bonne et belle soirée à vous chère Cocotte.
    Amicalement,
    Trollus

  12. Ah! Que voilà un homme de goût, par Barrabas!
    Un grand merci, à la pointe de l’épée!
    A bientôt pour notre prochaine chevauchée, en compagnie de Henri III!
    Cocotte

  13. merci Cocotte d’avoir pris goût à ces aventures épiques que j’ avais dévoré enfant! par Pilate!

  14. • • •More