Gustave Courbet - L'Hallali du cerf (1867)

La Curée

• • •More

2è volume des Rougon-Macquart, La Curée est la ville de Paris attaquée et dévorée par des spéculateurs véreux, dont Aristide Rougon, dit Saccard.

« Étrange époque de folie et de honte » où, face à la réussite de Saccard, tout se dénature : sa deuxième épouse, Renée, et son fils, Maxime, l’amant efféminé de sa belle-mère.

On accusa Zola d’obscénité, il répliqua : « Une société n’est forte que lorsqu’elle met la vérité sous la grande lumière du soleil. »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Frédéric Chopin, Piano Solo Op064-02, Valses, interprété par Dinu Lipatti (1950, domaine public)

Livre audio ajouté le 05/09/2010.
Consulté ~140231

Lu par Pomme

Suggestions

70 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Quel bonheur de lire votre enthousiasme, chère Fraise!
    J’espère que le volume suivant vous plaira autant…

  2. Eh bien c’était merveilleux ! Je suis bien contente de l’avoir relu !
    Une construction superbe de l’ensemble et quel crescendo de tension dans la deuxième partie- on en reste ȧ bout de souffle- qui culmine dans la formidable scène du bal ! Du grand Zola ! J’ai trouvé aussi beaucoup d’échos balzaciens et l’épilogue, une scėne inoubliable, fait penser à l’Éducation Sentimentale …
    Contrairement au commentaire précédent je me suis régalée avec les descriptions 😉
    Merci beaucoup chère Pomme et je me permettrai de vous laisser un petit mot après avoir relu la Conquête 😉
    Bonne soirée et portez vous bien:-)
    Fraise

  3. “Comme pour camoufler l’âpre vérité”, dites-vous, Marie Marie. Pourtant cela n’a pas empêché la critique d’être bien virulente et d’accuser Zola d’obscénité!
    Certes, on est bien loin de Anna K ou de Emma B! mais pourquoi les comparer à La Curée?
    Allez, courage, Marie Marie, pour le 3è roman de la saga!
    A bientôt sans doute pour un autre retour intéressant de votre part.

  4. Chère Pomme, en effet, La Curée m’a un peu déçue par cette avalanche de détails sur les poses,mimiques, toilettes et comédies de ces messieurs dames. Zola n’a pas assez de retenue et nous donne bcp trop d’images sur le monde dans lequel évoluent Renée, Maxime et Aristide Rougon. C’est dommage. L’histoire d’amour, même hors norme, est noyée sous les descriptions. comme pour camoufler l’âpre vérité. Jamais je n’aurais continué si votre lecture n’était pas si engageante. On est loin, très loin d’une Anna Karénine, ou d’une Emma Bovary. J’entreprends le 3ème livre..

  5. Il est vrai que ces deux petits jeunes sont bien touchants. Ici, Marie Marie, vous tombez dans un autre monde! J’espère que votre coeur demeurera dans sa gaîté…

  6. Bonjour Chère Pomme. Je viens de terminer La fortune des Rougon, avec le coeur gros pour Miette et Sylvère, ces deux infortunés amoureux. J’attaque La Curée le coeur un peu plus plus gai. Quel plaisir de vous lire.

  7. J’ai pris un grand plaisir à vous écouter; la sensibilité de votre timbre et les musiques choisies m’ont immergée dans ce texte dont j’avais fait l’impasse. merci à vous.

  8. Non, je n’ai participé à aucune des pièces de théâtre présentes sur le site. Mais il y en a plusieurs, tu as le choix, si cela t’intéresse.

  9. Je voulais dire, lis tu des pièces de théâtre en audio, ici il s’agissait d’un roman de société pour la Curée, donc je me demandais si tu faisais des audios également pour les pièces théâtrales…

    Merci!

  10. • • •More