La Joie de vivre

« […] C’était, chez Pauline, un amour de la vie, qui débordait chaque jour davantage, qui faisait d’elle “la mère des bêtes”, comme disait sa tante. Tout ce qui vivait, tout ce qui souffrait, l’emplissait d’une tendresse active, d’une effusion de soins et de caresses. Elle avait oublié Paris, il lui semblait avoir poussé là, dans ce sol rude, au souffle pur des vents de mer. »

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 15/05/2009.
Consulté ~83 458 fois

Lu par Pomme

Suggestions

41 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Redouane, je vous remercie ici pour tous vos chaleureux commentaires qui me font le plus grand plaisir. Et bonne continuation !

  2. Les romans de Zola peuvent en effet se lire et se re-re-lire avec un même plaisir. Merci à vous, Julien.

  3. J’en suis ravie, Jupi! J’ai envie de vous dire “youpi!” car vous en avez encore quelques-uns à découvrir.

  4. Merci pour ce roman et cette lecture. La fin m’a laissé sur ma faim et je viens de consulter la version texte pour voir s’il n’y avait pas eu de bug. Ma foi non.
    Encore merci Pomme de me permettre de decouvrir l’oeuvre de Zola.

  5. Oui, Oreillesattentives, ce qui aiguise encore plus le plaisir, en effet, c’est de repérer l’origine des personnages dans cette grande famille! Mais il faut pour cela, lire et relire les volumes! Et c’est ce que vous semblez faire, Oreillesattentives! Ici, malgré la présence de cet horripilant Lazare, Zola nous plonge dans un univers beaucoup plus léger que dans la plupart des autres volumes. C’est une agréable respiration!

  6. .. je poursuis l’écoute de toute cette saga, dans l’ordre toujours et vous retrouve ! (en fait j’avais déjà écouté ce volume il y a qq mois, tant j’aime à écouter pomme !)
    j’ai retrouvé aussi Pauline avec plaisir, (sachant maintenant d’où elle vient …) ..et je trouve qu’elle incarne parfaitement cette joie de vivre, qui l’anime malgré toutes les misères auxquelles elles est confrontée, elle est aussi bonté et beauté, sans abnégation négative..un personnage qui nous fait croire en la nature humaine cette fois !
    Bon on aurait bien envie de mettre un coup de pied au derrière de ce Lazare égoiste et nombriliste mais bon ça c’est une autre histoire !!

  7. Oh Fabien, je vous trouve bien sévère: Pauline EST la joie de vivre, et elle côtoie un personnage à la morale douteuse, certes. Mais je ne crois pas que Zola ait glissé de l’humour noir ds son titre.
    Bonne continuation, Fabien!

  8. Merci ma chère Pomme pour cette lecture magnifique, ce fut encore un véritable plaisir pour moi de vous écouter.
    Pour commenter cette histoire, je dirais que Pauline est l’antithèse de sa cousine Nana, la pauvre ne connaît pas ce proverbe disant :« Charité bien ordonnée commence par soi-même. ».
    Et qu’est-ce que ce titre, « La joie de vivre » ? L’auteur aime l’humour noir.
    En effet, l’histoire est plutôt malsaine, pessimiste et malheureuse.

  9. Bonjour Pomme ,
    si je cherche c’est pour comprendre . Et puis ce n’est pas toujours sombre . Par exemple , j’ai voulu savoir comment on pouvait servir des glaces à la table des bourgeois de Pot-Bouille
    Je mange des glaces en ouvrant mon congélateur.
    C’est simple .
    Je ne connaissais pas l ‘histoire des glaces et des sorbets ! En voilà une belle découverte

  10. Chère Jacline, vous êtes drôle: vous prétendez avoir du mal avec l’univers de Zola, pourtant vous vous immergez dans cet univers, semble-t-il, avec toutes ces recherches que vous effectuez. Je vous félicite sincèrement.
    Pomme

  11. Bonsoir Pomme ,
    J’ai terminé Pot-bouille , lu par vous,et le Bonheur des dames, lu par Nicole .
    Me voici avec la petite Pauline que j’ai rencontrée il y a peu près des Halles.
    Ce n’est pas rigolo rigolo , mais c’est passionnant .
    Les grands magasins, les grands travaux .
    Je cherche les plans des rues, les photos du vieux Paris. ….Je ne peux pas vous dire ici toutes mes découvertes .
    J’ai un peu de mal avec l ‘ univers de Zola mais pas avec son écriture . Je voudrais dans quelque temps écouter Balzac pour comparer . Vous voyez , je me cultive ☺
    Merci encore pour votre travail et la subtilité de votre lecture.

  12. En effet, Elisabeth, il y a des personnalités fortes, comme dans tout Zola, non? Et Pauline est particulièrement attachante.
    Merci pour votre gentil commentaire.

  13. Merci à vous, Kadour, pour votre gentil compliment. Il est vrai que ce roman, qui se démarque bien de la série, peut aider à mieux vivre, en effet.
    Bien amicalement,
    Pomme

  14. Chère Pomme,

    merci pour ce cadeau de lecture.
    Votre ton de voix m’a transmis parfaitement celui de Pauline. Vous l’avez très bien incarnée, avec l’intelligence et l’émotion qu’elle vivait.
    En outre, ce genre de lecture aide beaucoup à mieux vivre.

    Toute ma reconnaissance !
    kadour

  15. Durant le premier chapitre, j’ai pensé arrêter l’écoute tant je trouvais le roman ennuyeux. Puis les agissements de la mère (ahhhhh la mégère)et la médiocrité des autres personnages sonnaient si vrai que je me suis laissé prendre par le jeu au point d’être très frustrée par la fin.

    Merci très chère Pomme

  16. Chère Pomme,
    C’est un commentaire de Dominique, après un livre de Balzac, qui m’a donné envie de découvrir “la joie de vivre”.
    Merci pour cette belle lecture, qui est peut-être parmi vos premières sur ce site, n’est-ce pas? Excusez-moi de ne découvrir vos si douces lectures que petit à petit et avec retard. C’est pourtant avec une reconnaissance et un plaisir toujours grandissants. En plus de votre voix que vous “n’imposez” pas, j’ai bien sûr admiré les personnages de Zola, toujours maître pour les saisir dans leurs traits personnels et caractéristiques. Pauline, bien qu’à l’amour héroïque et difficilement imitable, m’a beaucoup plu.

    Vous avez le don de faire naître chez vos auditeurs l’envie de connaître à fond toutes les oeuvres des auteurs dont vous nous faites cadeau.
    Merci de tout coeur

  17. j’adore votre façon de lire Pomme,j’ai vu et ressenti les personnages ,les décors,les émotions ,waw génial!
    Désormais je téléchargerai toutes les œuvres lues par vous.Merci beaucoup pour le reve…

  18. A Sanae alami: ah! vous “VOULEZ”?! eh! bien, permettez-moi de vous répondre qu’avec une telle injonction vous n’obtiendrez guère de réponse satisfaisante!
    Et apprenez que les donneurs de voix ne sont pas des auxiliaires scolaires, mais des lecteurs bénévoles, certes ravis quand ils peuvent aider, par LEUR LECTURE, élèves ou étudiantS.
    Vous ne trouverez pas sur ce site l’ANALYSE d’une oeuvre.
    Enfin, si je peux me permettre un petit conseil: quand vous souhaitez une aide, usez de formules moins autoritaires… ce serait déjà la moindre politesse.
    Pomme

  19. Pomme, un grand merci. Vous m’avez fait redécouvrir une œuvre que j’affectionne tout particulièrement; votre voix m’a transportée.

  20. Merci beaucoup de faire vivre ce site qui va permettre à ma grand mère de faire autre chose que de tuer le temps devant sa télé en maison de retraite. Merci pour elle et bonne continuation !

  21. Ce livre était dans ma mémoire depuis très longtemps et grâce à vous, je l’ai retrouvé avec beaucoup de plaisir.

    Un grand merci pour votre belle lecture Pomme !

  22. Lecture harmonieuse de la belle oeuvre de Zola.
    Tout en émotion et en poésie !
    Mille mercis pour cette superbe réalisation.

  23. Merci à vous, Laurent. Et bonne lecture d’un autre Zola qui va vous plonger dans une ambiance très différente, pleine de monde, d’odeurs, de saveurs et de clameurs!

  24. Bonjour Pomme, je viens d’écouter cette lecture qui m’a ravi, vous savez faire vivre l’oeuvre de Zola avec beaucoup de talent, grand merci,je vais maintenant écouter “le ventre de Paris”

  25. Encore merci pour cette belle lecture, je voyais à travers parler les personnages chacun avec sa propre voix.

  26. Merci, merci !!! C’est le roman que j’attendais avec le plus d’impatience. Merci d’avoir réalisé cette demande.
    Il me tarde d’entamer ma lecture, dès demain.