Jean-Honoré Fragonard - Le Verrou (vers 1776-1779)

Pot-Bouille

Encore un roman qui suscita les foudres des censeurs qui l’accusèrent d’immoralité.

En effet, Zola pénètre chez les Bourgeois, ces gens ô combien respectables ! Mais, derrière leur porte, dans le secret des alcôves, c’est la pot-bouille où mijote le surprenant fricot de la famille.

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Références musicales :

Chapitres impairs :
Frédéric Chopin, Valse, interprétée par Veronica van der Knaap (domaine public).

Chapitres pairs :
Wolfgang Amadeus Mozart, Sonata no. 16 in c major, k.545 ‘sonata facile’, i. allegro (domaine public).

Livre ajouté le 12/10/2009.
Consulté ~89 683 fois

Lu par Pomme

Suggestions

75 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonsoir Xavier, excusez mon retard à vous répondre, je m’étais éloignée de mon ordinateur quelques jours. Merci pour votre compliment. C’est vrai que dans La Débâcle, roman de guerre, les femmes sont moins présentes qu’ici où Zola décrit des familles.
    Bien à vous.

  2. Merci,
    Je suis espagnol, 71, mais je peut lire et écouter parfaitement en français. Autrefois, c’était la seconde langue dans l’école espagnole.

    J’aime la culture française, surtout le cinéma et la literature!

  3. Salut
    Un grand et excellent travail de votre part. Touts mes salutations.de la part d’un Fidel lecteur.
    Radouane du Maroc

  4. Ma voix vous manque, Sylvie? Oh! me voilà touchée au coeur! Soyez-en vivement remerciée.
    Sachez aussi que je n’ai pas posé ma voix que sur les Rougon-Macquart…

  5. Bonjour Pomme,
    De Pot-Bouille, je n’avais vu que le film, et surtout le charme de Gérard Philipe ! Comme vous parvenez bien à nous transmettre la légèreté des scènes de vaudeville mais aussi l’horreur des vies gâchées des petites bonnes. J’avais décidé de faire une pause dans mon écoute des Rougon-Macquart, mais votre voix me manque, je vais bientôt reprendre !!

  6. Chère Pomme,
    J’ai écouté de nombreux ZOLA lus par vous. Quel bonheur!
    C’est mon écrivain préféré, j’ai lu toutes ses œuvres mais vous les faites vivre de façon sublime!
    Merci!!!

  7. Bonjour Christine, d’abord bravo pour la méticuleuse attention que vous portez à cette famille. C’est vrai que bien que chaque volume puisse se lire séparément, quand on s’accroche à l’arbre généalogique comme vous le faites je crois que l’intérêt en est beaucoup augmenté en effet.
    Quant au problème que vous soulevez, je m’étonne que personne avant vous ne me l’ait dit. Je vais aller voir…
    Je vous souhaite plein d’autres bonheurs sur le site.
    Pomme

  8. Bonjour
    J’ai repris Zola au début, et à chaque livre, je jette un oeil sur l’arbre généalogique pour voir où se situent les personnages les uns par rapport aux autres et quels sont les liens entre eux. J’avais bien sûr lu et étudié Zola au lycée, il y a de cela quelques années, mais depuis que je les écoute, avec votre voix en plus, je me régale, et je vous remercie pour cette lecture que vous en faites.
    Je voulais juste me permettre de vous signaler que le chapitre 9 n’est pas tout à fait complet. Il manque quelques lignes, c’est le moment où il descend de l’immeuble et où Berthe lui propose de travailler pour eux, et où il accepte. J’ai trouvé la fin sur le texte écrit, mais peut être certaines personnes ne peuvent pas le faire, et c’est dommage de rater cette fin de chapitre.
    Encore merci, et continuez, j’irai voir quels autres livres vous avez lus, et je suis sûre que je trouverai mon bonheur.
    Christine

  9. Martine, le plaisir est vraiment réciproque. En effet, aucune complaisance chez Zola. Mais parfois, une discrète compassion pour un personnage…

  10. Bonjour Pomme c’est un grand plaisir de vous écouter lire les Rougon-Macquart j’adore vous écouter. Je viens de terminer Pot-Bouille , Zola nous fait vivre son époque avec tout son talent et sans complaisance . Merci beaucoup .

  11. comme une pièce de théâtre, un huis clos qui nous ferait de la bonté dans la nature humaine..
    intéressant et si bien lu, merci Pomme pour ce nouveau tome

  12. On découvre dans « Pot-bouille » toute la bassesse, la médiocrité et les vices plus ou moins cachés de chacun des habitants d’une demeure bourgeoise. Celle-ci se voulant bien pensante en prend pour son grade.
    Vous m’avez encore enchanté par votre si belle voix, un grand merci.

  13. Un grand merci pour toutes vos lectures qui bercent si agréablement mes journées quand je suis seul dans mon atelier.
    Un grand plaisir de retrouver votre voix devenue si familière.

  14. J’avoue, Jacline, j’avoue avoir plus souvent souri que frémi devant cette pot-bouille! C’est un des romans le plus “léger” de la série. Courage pour la suite!
    Bien amicalement.

  15. Bonjour Pomme
    Je suis en plein Pot-bouille
    Le mourant entouré de ses enfants ……..la tête dans le testament, les doigts dans l’ héritage .
    Ça me fait penser à une recette

    Vous prenez une marmite neuve de quatre étages
    Vous versez de l ‘eau de vaisselle , sale , bien entendu!
    Vous ajoutez les sept péchés capitaux , plus quelques petits péchés ….
    Vous laissez bouillir quelques années .
    Enfin, jetez le tout , c’est immangeable !
    Chère Pomme , je reprendrai Pot-Bouille très vite , car je suis curieuse .
    Mais avouez……
    Si je persévère c’est grâce à la qualité de votre lecture qui nous conduit avec grâce chez Zola .

  16. Bonjour,

    Pomme,je suis vraiment séduit par le timbre de votre voix, votre dictée parfaite, votre assimilation aux personnages que vous narrez et choisit de ce fait, prioritairement les enregistrements où vous êtes donneuse de voix.

    Pomme n’est donc pas votre vrai nom.
    Qui êtes-vous vraiment ?

    Merci,

    GUY
    30000 NIMES

  17. Chère Pomme,
    Après Nana retombée dans la fange, j’attaque Pot-Bouille en votre compagnie.
    Il pleuvait ce soir sur la route. Pas de stress… votre voix calmait la folie des bouchons.
    Merci encore.
    Christine

  18. • • •More