Livre d’or

Bienvenue sur notre livre d’or ! Vous pouvez y inscrire tous vos commentaires, impressions et appréciations sur notre site et notre association.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 910 réponses à “Livre d’or”

  1. I

    https://livre.fnac.com/a16122720/Edouard-Rod-Le-Sens-de-la-vie

    Chère Pomme,

    Merci d’avoir répondu avec votre bienveillance habituelle à mes suggestions de lectures!

    Si vous ne trouvez pas le livre de Rod, je vous l’offrirai avec plaisir pour autant que je sache où vous le faire parvenir. Ci-dessus, un lien qui me permettrait de l’acheter.

    En relisant la liste des oeuvres de cet écrivain, j’ai appris qu’il avait écrit une étude sur Goethe. Ces derniers mois, j’ai écouté vos enregistrements pleins de sensibilité des romans “Les souffrances du jeune Werther” et “Les Affinités électives”. Encore un chaleureux merci !

    J’ai découvert Isabelle de Charrière il y a plusieurs années en écoutant une émission de la radio suisse romande qui diffusait des lectures d’auteurs d’hier et d’aujourd’hui dans l’émission “Imaginaire” qui n’existe plus malheureusement, mais dont on peut retrouver les enregistrements réalisés. (Des comédiens interprétaient “Les Lettres neuchâteloises”.) J’ai ensuite lu sa biographie et j’ai beaucoup admiré cette femme très intelligente et douée, malheureusement presque tombée dans l’oubli. Sur votre site figurent cependant deux de ses oeuvres.

    Merci de tout coeur pour votre contribution aussi importante que précieuse à Litterature audio.com!

    Je vous souhaite le meilleur.

    Isabelle

    1. Pomme

      Isabelle, je vois avec notre modératrice Christine et vous contacterai.
      Bien à vous, Pomme

  2. J
    Jean-Pierre Baillot

    Aucune des deux n’a lu Modiano sur France Inter, ce jour.

    1. S
      SAUTILLANT

      🤗…

  3. I

    Chère Pomme,

    Merci pour votre gentil message! J’ignorais en effet que le titre demandé faisait partie de “Splendeurs et misères des courtisanes” et qu’il figurait déjà deux fois sur votre site.

    Vous avez enregistré plusieurs oeuvres d’Edouard Rod et leur écoute m’a offert des heures de bonheur. Merci! Merci! Dernièrement, j’ai lu un roman de cet auteur “Le sens de la vie” et je l’apprécierais encore plus si je pouvais écouter votre interprétation. J’aimerais aussi beaucoup entendre lu par vous le roman épistolaire d’Isabelle de Charrière “Lettres de Lausanne”.

    Permettez-moi de vous adresser ces deux suggestions pour vos prochains enregistrements.

    Je vous remercie chaleureusement pour l’immense travail que vous réalisez avec toute l’équipe de ce site merveilleux.

    Cordiales salutations.

    Isabelle

    1. Pomme

      Isabelle, j’ai trouvé les lettres de Lausanne, je vais y jeter un coup d’oeil, et peut-être les lirai-je, bien que son auteur me soit parfaitement inconnue.
      Quant au livre d’E Rod que vous me suggérez aussi, Le Sens de la vie, je ne le trouve pas sur internet. J’ai beaucoup appécié les romans que j’ai lus de cet auteur. On verra…
      Sachez que je suis très touchée par votre fidélité et votre demande.

  4. I

    Merci beaucoup de m’être venus en aide! Merci pour vos renseignements et les liens!

    Cordialement,

    Isabelle

    1. Pomme

      Isabelle, je suis très honorée de votre demande. En effet, 2 versions existent déjà, Je suis sûre que vous y trouverez des fleurs pour votre chemin! Bien à vous.

  5. i
    isabelle perroulaz

    D’abord un immense merci à tous les bénévoles qui participent à la création de ce site merveilleux!

    J’aimerais demander à Pomme de qui j’adore les interprétations d’enregistrer
    A combien l’amour coûte aux vieillards d’Honoré de Balzac. Je ne trouve pas ce texte sur votre site parmi les très nombreuses oeuvres de cet auteur qui y figurent déjà.

    Serait-ce possible? Merci d’avance de bien vouloir examiner ma requête avec votre bienveillance habituelle!

    Avec ma gratitude à vous tous qui semez des fleurs sur mon chemin de vie!

    1. J
      Jean-Pierre Baillot

      Bonjour Isabelle,
      Regardez sous “Splendeurs et Misères”.
      Bonne journée

    2. Augustin Brunault

      En effet ! : “À combien l’amour revient aux vieillards” est la 2e partie de “Splendeurs et misères des courtisanes”. Il y en a 2 versions sur notre site (certes pas de Pomme), voir : https://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/balzac-honore-de-splendeurs-et-miseres-des-courtisanes.html et https://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/balzac-honore-de-splendeurs-et-miseres-des-courtisanes-oeuvre-integrale-version-2.html 🙏

  6. Gaëlle

    🍓😉 je vous l’avais bien dit !

    1. S
  7. p
    pradesflorence49

    je voulais vous remercier pour ces nombreux livres audio classiques que vous mettez en ligne grace a ce site, pensez vous mettre de nouveaux auteurs comme Amélie Nothomb et autres auteurs plus actuels comme Michel Bussi Marc Lévy ….?
    Cordialement

    1. Augustin Brunault

      Bonsoir Florence, impossible pour nous en raison des droits d’auteur malheureusement ! Vous trouverez peut-être sur Youtube, qui est moins regardant… Bonne soirée, Augustin

  8. J
    Jean-Pierre Baillot

    En effet, une conscience probablement claire obscure car Carole Bouquet et Angela Molina n’étaient pas, contrairement à d’autres, des soeurs jumelles !

    1. S
      SAUTILLANT

      😉…

  9. J
    Jean-Pierre Baillot

    Je vous conseille NINA ET MILO – JOURNÉE À LA PÊCHE de Marianne Dubuc
    aux Éditions Album.

    1. S
      SAUTILLANT

      ” Un souffle de jeunesse ” !

  10. M
    Marc Bonetto

    Au cinquième volume des “OEuvres complètes”, de Gustave Flaubert, en Pléiade, une note mentionne le nom de René Dépasse comme un des lecteurs d’”Un coeur simple”, aux côtés de Nicole Garcia, Christiane Deïs, Marie-Christine Barrault et Fabrice Luchini.

    1. J
      Jean-Pierre Baillot

      En très bonne compagnie, René Dépasse !

    2. Alice Lym
      Alice Lym

      MERCI MARC BONETTO pour cette belle information !

  11. S
    SAUTILLANT

    JPB… Bonjour Bonjour !
    Souffle de jeunesse = coup de vieux ?
    1959 ! Cours elementaire 2ème année…
    BOUZOU !
    Apprentissage de la lecture par les aventures de cet ourson…

    1. S
      SAUTILLANT

      MAAAX ! Rapporte le chapeau de Papa… qui s ‘ est envolé bien loin !

      Échappée du sac
      la pomme roula si loin
      qu’ on la cherche encore

  12. Pomme

    Petite remarque: les cerisiers japonais ne produisent pas de fruits, ou alors, parfois, de tout petits fruits sans aucun intérêt alimentaire.

    1. S
      SAUTILLANT

      Bonjour POMME !

      Aaah ! Tout s ‘ esse.. pli. que ! Voilà resolue une énigme qui m’ a toujours intrigué !!! Et dont je n ‘ ai jamais eu l’ explication… nonobstant la grande quantité de livres lus sur le sujet
      GRAND MERCI !!!

  13. S
    SAUTILLANT

    Dans le compotier
    oubliée depuis des jours
    ah ! une cerise

    ( SHÔMON … école de BASHO… XVII EME siècle )
    Enfin ! Un haïku avec une cerise ! Si l ‘ on trouve des cerisiers en fleurs à perte de vue… dans l’ immense production haïkus… les cerises y brillent… par leur absence ! À tel point… qu ‘ on peut se demander… si après avoir admiré cette merveille de la floraison… les japonais n’ oubliaient pas les arbres jusqu ‘ au Printemps suivant… complètement ignorants que les cerisiers donnaient des cerises ! 🤭…
    *@ JPB… les pommiers en fleurs de BALBEC…

  14. J
    Jean-Pierre Baillot

    Je reconnais bien volontiers cet écart malheureux. Il n’avait pour but que de sauver un auditeur d’un profond désespoir amoureux. Trop tard, hélas ! Il ne donnât plus signe de vie.

    1. S
      SAUTILLANT

      😅😂🤣…
      Cette … tentative de sauvetage… m ‘ a rejoui à un point ! Sa seule evocation me fait encore bien rire !
      J’ ai trouvé que loin d ‘ un baume au coeur… c’ etait le couteau dans la plaie ! Et je me suis dit… quel vachard ce JPB ! Vous ai-je mal compris ?

      1. J
        Jean-Pierre Baillot

        Profond désespoir… mais plaie bien légère . On vous a connu plus sautillant !

  15. Alice Lym
    Alice Lym

    Chers amis,

    Ne Pouvant réellement remercier chaque lecteur de son magnifique travail de mise à jour de textes superbes, me voilà utilisant le livre d’or pour m’adresser plutôt collectivement aux lecteurs que j’ai eu le bonheur d’écouter ces derniers temps ::

    – notre regretté René depasse pour les nouvelles de Maupassant dans lesquelles je me suis plongée avec délice
    – Pauline Pucciano : pour les nouvelles de Dubliners de James Joyce y comprisla deuxième partie. Quelle merveille.
    – pomme : je démarre l’écoute de mont oriol de Maupassant. Je me régale d’avance
    – ROMY RIAUD : Pierre et Jean de Maupassant. Quelle merveille de psychologie subtilité tendresse et finesse
    – Daniel Luttringer: j’ai écouté Nord et Sud d’Élisabeth Gaskel . Quelle fresque, morale , éthique sociale industrielle victorienne . un grand merci Laurent
    – toujours le même Daniel Luttringer: j’ai écouté lady Ludlow de la même Élisabeth Gaskel . de l’humour de la morale encore une fois presque du documentaire sur une certaine aristocratie anglaise du disque du XIXe siècle . savoureux
    – toujours Daniel L : Dorian gray Oscar Wilde. Le chef-d’œuvre parmi les chefs-d’œuvre. La mondanité l’apparence la réussite sociale ; une œuvre morale car on va vers la perdition si on ne fait que suivre ses instincts les plus égoïstes…
    – Daniel L : un cœur simple de Flaubert encore un chef-d’œuvre. Réussir à se glisser dans le cœur d’une petite dame dont la vie sans le regard de Flaubert aurait dû passer totalement inaperçue .
    – Christiane Jehanne : une vie de Maupassant Tout le monde connaît le roman . les rebondissements romanesques sont rapides et prenants . une femme que l’on pourrait considérer comme naïve mais qui n’est que le produit de son éducation de son siècle d’une éducation à la rousseau . Touchant et fin

    – Pauline Pucciano : tous les poèmes de Maupassant que j’ai découverts, qui sont d’une simplicité limpide concrète touchante

    – Daniel L : merci pour les nombreuses nouvelles de Maupassant

    – –pomme : j’ai adoré écouter Gargantua dont je n’avais lu que des extraits à l’école . quel humour quelle franc amusement quel rire tonitruant et trivial. quelle belle philosophie aussi merci

    Un immense merci et littérature audio

    1. Pauline Pucciano

      Un grand merci à vous Alice !

  16. C

    Bonjour,
    Vous vivez les meilleurs moments de Marcel et Albertine, c’est bien pire par la suite!!!

    1. S
      SAUTILLANT

      Bonjour…
      De mon côté… sa relation avec ALBERTINE… plutôt que… son rapport… Merci de me prevenir… je me tiendrai prêt !… La FRANÇOISE aurait dû la mettre en garde… mais… fidélité oblige…
      Cordial salut…

  17. S
    SAUTILLANT

    JPB… et MAX… Bonjour !
    Pour eux… les coureurs du Tour de France… le chemin est… helas !… tout tracé !… et les lutheriens buissons ne sont là que pour un périodique arrêt pipi ! La Super-planche des Belles Filles aujourd ‘ hui !… qu’ en fervent proustien… vous pouvez traduire par… la Super-planche des jeunes filles en fleurs !
    À propos de PROUST… je le boude depuis quelque temps… il m ‘ a agacé ! Le second séjour à Balbec… Tous ces chichis dans son rapport avec ALBERTINE… En vrai…ce Narrateur ne m’ est pas très sympathique…mais… … à mettre à son compte… il ne cherche pas à se rendre tel…
    Étymologiquement… monstrueux… non ?
    Nous aurons l ‘ occasion d’ en reparler.
    Je rejoins ma planche ( le lit ! Une plus belle invention encore… que la roue ! ) … que faire d ‘ autre par 30° … le jour et la nuit… sous le toit de mon 11ème et dernier étage…
    Belle journée à tous deux…

    1. Pauline Pucciano

      Cher Sautillant, votre remarque sur le Narrateur est intéressante… Parlez-vous de Marcel jeune, le personnage qui vit les événements ? Ou de Marcel le Narrateur qui les écrit ? Car si le personnage peut avoir ses travers, ses insuffisances, ses manies agaçantes, il me semble que c’est finalement au Narrateur, si éblouissant d’intelligence et de sensibilité, que le lecteur s’attache, à tel point même qu’il ne peut parfois plus s’en passer…

      1. S
        SAUTILLANT

        Un grand bonjour PAULINE P. !
        ” Bonne question “… 😉…
        Mon agacement vient du MARCEL jeune… ecrit par le Narrateur… C ‘ est ce qui me fait mettre au crédit du Narrateur … l’ impitoyable lucidité avec laquelle il nous le restitue… sans chercher à le rendre plus sympathique qu ‘ il n’ a été… Quant au Narrateur… sa monstruosité… nous subjugue… je l ‘ éprouve comme vous…
        Cette monstruosité dont je parle… et dont je parlais à quelqu’ un il y a peu… est celle de sa perception du… ” réel “… qu ‘ il explicite on ne peut plus clairement… dans ce passage de ” Du côté de chez SWANN ” … l’ enfant lisant dans la guérite… Je me dis qu ‘ elle permet de comprendre tout ce qui m’ agace chez… le MARCEL jeune…
        Étant ce qu ‘ il est… dans le monde comme il est… le voici contraint de louvoyer… Pas… ” M le maudit “… mais malgré tout…
        Je vais reprendre ma lecture… et la mener à terme… Je sais qu’ il y a … un ” rebondissement ” final… Pour le moment… quatre tomes… et pas une ligne d ‘ écrite… Le Narrateur est dans son dos… et Marcel PROUST est le maître du jeu…
        Mon tres cordial et amical salut…

      2. J
        Jean-Pierre Baillot

        Il y a, dans ce passage de “la guérite”, cette phrase qui me réjouit toujours autant : « l’ingéniosité du premier romancier consista à comprendre que dans l’appareil de nos émotions, l’image étant le seul élément essentiel, la simplification qui consisterait à supprimer purement et simplement les personnages réels serait un perfectionnement décisif. »

  18. J
    Jean-Pierre Baillot

    Caminante, no hay camino. Se hace camino al andar.
    Antonio Machado

    1. S
      SAUTILLANT

      JPB… Mon bonjour !
      À vous le soin d ‘ une traduction autorisée… Je connais le sens de ce vers … rencontré…
      en chemin… un jour… mais l’ hispanophone que vous êtes est mieux à même d ‘ en donner la traduction à la joyeuse compagnie LA…
      Au plaisir…

      1. J
        Jean-Pierre Baillot

        Voyageur, il n’y a pas de chemin. Le chemin se fait en marchant.

      2. S
        SAUTILLANT

        Merci ! Si vous n ‘ aviez pas donne le nom de l’ auteur… et qu ‘ on eût posé la question… plus d’ un aurait répondu… MAC… 🤭…
        Plaisanterie à part… le point de départ de toute quête spirituelle… quel que soit l ‘ arrière-plan religieux ! KRISHNAMURTI… notamment… dit exactement la même chose lorsqu’ il rompit avec la Société Theosophique… qui en avait fait le Messie réincarné… ” La Vérité est un pays sans chemin “… et pendant 60 ans… il marcha !
        ( lire… si on parvient à les trouver… les 3 volumes de sa biographie par Mary LUTYENS… Quel destin ! Epoustouflant ! )…
        Belle journée…

      3. J
        Jean-Pierre Baillot

        C’est, précisément, pour éviter le slogan partisan que j’ai préféré “Voyageur” à “Marcheur” 😉

  19. S
    SAUTILLANT

    Bonjour bonjour… tout le monde !
    L ‘ anniversaire aujourd’ hui d ‘ un ami très cher… Serge PEY…
    Je vous invite à regarder et… ECOUTER… les trois entretiens publiés sur ” You Tube ” fin Fevrier de cette année… ” Serge PEY episode 1… episode 2… episode 3… ”
    Quelques heures… d’ elan et de fraicheur … de vie…
    Bonne journée !

  20. m

    Bonjour, j’ai perdu ma voix en 2013 et je suis prête à savourer la vôtre sans modération et avec bonheur ….(inscrite ce jour)

4 910 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. https://livre.fnac.com/a16122720/Edouard-Rod-Le-Sens-de-la-vie

    Chère Pomme,

    Merci d’avoir répondu avec votre bienveillance habituelle à mes suggestions de lectures!

    Si vous ne trouvez pas le livre de Rod, je vous l’offrirai avec plaisir pour autant que je sache où vous le faire parvenir. Ci-dessus, un lien qui me permettrait de l’acheter.

    En relisant la liste des oeuvres de cet écrivain, j’ai appris qu’il avait écrit une étude sur Goethe. Ces derniers mois, j’ai écouté vos enregistrements pleins de sensibilité des romans “Les souffrances du jeune Werther” et “Les Affinités électives”. Encore un chaleureux merci !

    J’ai découvert Isabelle de Charrière il y a plusieurs années en écoutant une émission de la radio suisse romande qui diffusait des lectures d’auteurs d’hier et d’aujourd’hui dans l’émission “Imaginaire” qui n’existe plus malheureusement, mais dont on peut retrouver les enregistrements réalisés. (Des comédiens interprétaient “Les Lettres neuchâteloises”.) J’ai ensuite lu sa biographie et j’ai beaucoup admiré cette femme très intelligente et douée, malheureusement presque tombée dans l’oubli. Sur votre site figurent cependant deux de ses oeuvres.

    Merci de tout coeur pour votre contribution aussi importante que précieuse à Litterature audio.com!

    Je vous souhaite le meilleur.

    Isabelle

  2. Chère Pomme,

    Merci pour votre gentil message! J’ignorais en effet que le titre demandé faisait partie de “Splendeurs et misères des courtisanes” et qu’il figurait déjà deux fois sur votre site.

    Vous avez enregistré plusieurs oeuvres d’Edouard Rod et leur écoute m’a offert des heures de bonheur. Merci! Merci! Dernièrement, j’ai lu un roman de cet auteur “Le sens de la vie” et je l’apprécierais encore plus si je pouvais écouter votre interprétation. J’aimerais aussi beaucoup entendre lu par vous le roman épistolaire d’Isabelle de Charrière “Lettres de Lausanne”.

    Permettez-moi de vous adresser ces deux suggestions pour vos prochains enregistrements.

    Je vous remercie chaleureusement pour l’immense travail que vous réalisez avec toute l’équipe de ce site merveilleux.

    Cordiales salutations.

    Isabelle

    1. Isabelle, j’ai trouvé les lettres de Lausanne, je vais y jeter un coup d’oeil, et peut-être les lirai-je, bien que son auteur me soit parfaitement inconnue.
      Quant au livre d’E Rod que vous me suggérez aussi, Le Sens de la vie, je ne le trouve pas sur internet. J’ai beaucoup appécié les romans que j’ai lus de cet auteur. On verra…
      Sachez que je suis très touchée par votre fidélité et votre demande.

    1. Isabelle, je suis très honorée de votre demande. En effet, 2 versions existent déjà, Je suis sûre que vous y trouverez des fleurs pour votre chemin! Bien à vous.

  3. D’abord un immense merci à tous les bénévoles qui participent à la création de ce site merveilleux!

    J’aimerais demander à Pomme de qui j’adore les interprétations d’enregistrer
    A combien l’amour coûte aux vieillards d’Honoré de Balzac. Je ne trouve pas ce texte sur votre site parmi les très nombreuses oeuvres de cet auteur qui y figurent déjà.

    Serait-ce possible? Merci d’avance de bien vouloir examiner ma requête avec votre bienveillance habituelle!

    Avec ma gratitude à vous tous qui semez des fleurs sur mon chemin de vie!

    1. En effet ! : “À combien l’amour revient aux vieillards” est la 2e partie de “Splendeurs et misères des courtisanes”. Il y en a 2 versions sur notre site (certes pas de Pomme), voir : https://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/balzac-honore-de-splendeurs-et-miseres-des-courtisanes.html et https://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/balzac-honore-de-splendeurs-et-miseres-des-courtisanes-oeuvre-integrale-version-2.html 🙏

  4. je voulais vous remercier pour ces nombreux livres audio classiques que vous mettez en ligne grace a ce site, pensez vous mettre de nouveaux auteurs comme Amélie Nothomb et autres auteurs plus actuels comme Michel Bussi Marc Lévy ….?
    Cordialement

  5. Au cinquième volume des “OEuvres complètes”, de Gustave Flaubert, en Pléiade, une note mentionne le nom de René Dépasse comme un des lecteurs d'”Un coeur simple”, aux côtés de Nicole Garcia, Christiane Deïs, Marie-Christine Barrault et Fabrice Luchini.

  6. JPB… Bonjour Bonjour !
    Souffle de jeunesse = coup de vieux ?
    1959 ! Cours elementaire 2ème année…
    BOUZOU !
    Apprentissage de la lecture par les aventures de cet ourson…

  7. Petite remarque: les cerisiers japonais ne produisent pas de fruits, ou alors, parfois, de tout petits fruits sans aucun intérêt alimentaire.

    1. Bonjour POMME !

      Aaah ! Tout s ‘ esse.. pli. que ! Voilà resolue une énigme qui m’ a toujours intrigué !!! Et dont je n ‘ ai jamais eu l’ explication… nonobstant la grande quantité de livres lus sur le sujet
      GRAND MERCI !!!

  8. Dans le compotier
    oubliée depuis des jours
    ah ! une cerise

    ( SHÔMON … école de BASHO… XVII EME siècle )
    Enfin ! Un haïku avec une cerise ! Si l ‘ on trouve des cerisiers en fleurs à perte de vue… dans l’ immense production haïkus… les cerises y brillent… par leur absence ! À tel point… qu ‘ on peut se demander… si après avoir admiré cette merveille de la floraison… les japonais n’ oubliaient pas les arbres jusqu ‘ au Printemps suivant… complètement ignorants que les cerisiers donnaient des cerises ! 🤭…
    *@ JPB… les pommiers en fleurs de BALBEC…

    1. 😅😂🤣…
      Cette … tentative de sauvetage… m ‘ a rejoui à un point ! Sa seule evocation me fait encore bien rire !
      J’ ai trouvé que loin d ‘ un baume au coeur… c’ etait le couteau dans la plaie ! Et je me suis dit… quel vachard ce JPB ! Vous ai-je mal compris ?

  9. Chers amis,

    Ne Pouvant réellement remercier chaque lecteur de son magnifique travail de mise à jour de textes superbes, me voilà utilisant le livre d’or pour m’adresser plutôt collectivement aux lecteurs que j’ai eu le bonheur d’écouter ces derniers temps ::

    – notre regretté René depasse pour les nouvelles de Maupassant dans lesquelles je me suis plongée avec délice
    – Pauline Pucciano : pour les nouvelles de Dubliners de James Joyce y comprisla deuxième partie. Quelle merveille.
    – pomme : je démarre l’écoute de mont oriol de Maupassant. Je me régale d’avance
    – ROMY RIAUD : Pierre et Jean de Maupassant. Quelle merveille de psychologie subtilité tendresse et finesse
    – Daniel Luttringer: j’ai écouté Nord et Sud d’Élisabeth Gaskel . Quelle fresque, morale , éthique sociale industrielle victorienne . un grand merci Laurent
    – toujours le même Daniel Luttringer: j’ai écouté lady Ludlow de la même Élisabeth Gaskel . de l’humour de la morale encore une fois presque du documentaire sur une certaine aristocratie anglaise du disque du XIXe siècle . savoureux
    – toujours Daniel L : Dorian gray Oscar Wilde. Le chef-d’œuvre parmi les chefs-d’œuvre. La mondanité l’apparence la réussite sociale ; une œuvre morale car on va vers la perdition si on ne fait que suivre ses instincts les plus égoïstes…
    – Daniel L : un cœur simple de Flaubert encore un chef-d’œuvre. Réussir à se glisser dans le cœur d’une petite dame dont la vie sans le regard de Flaubert aurait dû passer totalement inaperçue .
    – Christiane Jehanne : une vie de Maupassant Tout le monde connaît le roman . les rebondissements romanesques sont rapides et prenants . une femme que l’on pourrait considérer comme naïve mais qui n’est que le produit de son éducation de son siècle d’une éducation à la rousseau . Touchant et fin

    – Pauline Pucciano : tous les poèmes de Maupassant que j’ai découverts, qui sont d’une simplicité limpide concrète touchante

    – Daniel L : merci pour les nombreuses nouvelles de Maupassant

    – –pomme : j’ai adoré écouter Gargantua dont je n’avais lu que des extraits à l’école . quel humour quelle franc amusement quel rire tonitruant et trivial. quelle belle philosophie aussi merci

    Un immense merci et littérature audio

    1. Bonjour…
      De mon côté… sa relation avec ALBERTINE… plutôt que… son rapport… Merci de me prevenir… je me tiendrai prêt !… La FRANÇOISE aurait dû la mettre en garde… mais… fidélité oblige…
      Cordial salut…

  10. JPB… et MAX… Bonjour !
    Pour eux… les coureurs du Tour de France… le chemin est… helas !… tout tracé !… et les lutheriens buissons ne sont là que pour un périodique arrêt pipi ! La Super-planche des Belles Filles aujourd ‘ hui !… qu’ en fervent proustien… vous pouvez traduire par… la Super-planche des jeunes filles en fleurs !
    À propos de PROUST… je le boude depuis quelque temps… il m ‘ a agacé ! Le second séjour à Balbec… Tous ces chichis dans son rapport avec ALBERTINE… En vrai…ce Narrateur ne m’ est pas très sympathique…mais… … à mettre à son compte… il ne cherche pas à se rendre tel…
    Étymologiquement… monstrueux… non ?
    Nous aurons l ‘ occasion d’ en reparler.
    Je rejoins ma planche ( le lit ! Une plus belle invention encore… que la roue ! ) … que faire d ‘ autre par 30° … le jour et la nuit… sous le toit de mon 11ème et dernier étage…
    Belle journée à tous deux…

    1. Cher Sautillant, votre remarque sur le Narrateur est intéressante… Parlez-vous de Marcel jeune, le personnage qui vit les événements ? Ou de Marcel le Narrateur qui les écrit ? Car si le personnage peut avoir ses travers, ses insuffisances, ses manies agaçantes, il me semble que c’est finalement au Narrateur, si éblouissant d’intelligence et de sensibilité, que le lecteur s’attache, à tel point même qu’il ne peut parfois plus s’en passer…

      1. Un grand bonjour PAULINE P. !
        ” Bonne question “… 😉…
        Mon agacement vient du MARCEL jeune… ecrit par le Narrateur… C ‘ est ce qui me fait mettre au crédit du Narrateur … l’ impitoyable lucidité avec laquelle il nous le restitue… sans chercher à le rendre plus sympathique qu ‘ il n’ a été… Quant au Narrateur… sa monstruosité… nous subjugue… je l ‘ éprouve comme vous…
        Cette monstruosité dont je parle… et dont je parlais à quelqu’ un il y a peu… est celle de sa perception du… ” réel “… qu ‘ il explicite on ne peut plus clairement… dans ce passage de ” Du côté de chez SWANN ” … l’ enfant lisant dans la guérite… Je me dis qu ‘ elle permet de comprendre tout ce qui m’ agace chez… le MARCEL jeune…
        Étant ce qu ‘ il est… dans le monde comme il est… le voici contraint de louvoyer… Pas… ” M le maudit “… mais malgré tout…
        Je vais reprendre ma lecture… et la mener à terme… Je sais qu’ il y a … un ” rebondissement ” final… Pour le moment… quatre tomes… et pas une ligne d ‘ écrite… Le Narrateur est dans son dos… et Marcel PROUST est le maître du jeu…
        Mon tres cordial et amical salut…

      2. Il y a, dans ce passage de “la guérite”, cette phrase qui me réjouit toujours autant : « l’ingéniosité du premier romancier consista à comprendre que dans l’appareil de nos émotions, l’image étant le seul élément essentiel, la simplification qui consisterait à supprimer purement et simplement les personnages réels serait un perfectionnement décisif. »

    1. JPB… Mon bonjour !
      À vous le soin d ‘ une traduction autorisée… Je connais le sens de ce vers … rencontré…
      en chemin… un jour… mais l’ hispanophone que vous êtes est mieux à même d ‘ en donner la traduction à la joyeuse compagnie LA…
      Au plaisir…

      1. Merci ! Si vous n ‘ aviez pas donne le nom de l’ auteur… et qu ‘ on eût posé la question… plus d’ un aurait répondu… MAC… 🤭…
        Plaisanterie à part… le point de départ de toute quête spirituelle… quel que soit l ‘ arrière-plan religieux ! KRISHNAMURTI… notamment… dit exactement la même chose lorsqu’ il rompit avec la Société Theosophique… qui en avait fait le Messie réincarné… ” La Vérité est un pays sans chemin “… et pendant 60 ans… il marcha !
        ( lire… si on parvient à les trouver… les 3 volumes de sa biographie par Mary LUTYENS… Quel destin ! Epoustouflant ! )…
        Belle journée…

  11. Bonjour bonjour… tout le monde !
    L ‘ anniversaire aujourd’ hui d ‘ un ami très cher… Serge PEY…
    Je vous invite à regarder et… ECOUTER… les trois entretiens publiés sur ” You Tube ” fin Fevrier de cette année… ” Serge PEY episode 1… episode 2… episode 3… ”
    Quelques heures… d’ elan et de fraicheur … de vie…
    Bonne journée !

  12. Bonjour, j’ai perdu ma voix en 2013 et je suis prête à savourer la vôtre sans modération et avec bonheur ….(inscrite ce jour)

  13. • • •More