J

Josian

Ses commentaires les plus récents

  1. Attention ! Ce commentaire dévoile en partie la fin de l’histoire.

    J’ai bien aimé moi aussi cette première lecture. Bravo Michèle et vivement la prochaine! Pour ce qui est du roman, ben l’héroïne est une sacrée dinde. Je trouve juste que la fin est un peu bâclée: Zola fait mourir Nana et son fils en 2 temps 3 mouvements, c’est un peu dommage…

  2. Attention ! Ce commentaire dévoile en partie la fin de l’histoire.

    Un très beau roman, bien lu encore une fois! Mais franchement, pourquoi les héros des Rougon-Macquart finissent-ils toujours de façon aussi tragique et injuste ? Avec son cousin Sylvère Mouret, Gervaise et le personnage qui m’a le plus ému et dont la mort m’a le plus révolté. Vraiment, ces deux-là ne méritaient pas ce qui leur est arrivé.

  3. Attention ! Ce commentaire dévoile en partie la fin de l’histoire.

    La description des halles est vraiment géniale! Mais le sentiment que j’ai, c’est que ce roman est aussi un roman sur les comères. ^^’ Et comme d’habitude, le héros auquel on s’attache finit mal.

    En recherchant l’arbre généalogique des Rougon-Macquart, j’ai été surpris d’apprendre que Lisa Macquart était porteuse de la fameuse tare héréditaire. Personnellement, je n’ai rien remarqué: Lisa est l’un des membres les plus équilibrés et raisonnables de sa branche. Et pour une Macquart, c’est un exploit!

  4. C’était vraiment étrange comme roman, presque surnaturel, surtout les deux derniers chapitres. Par contre j’ai l’impression que Romy n’a plus lu depuis un moment ?

  5. Bravo pour cette lecture! Il y a même les petites mélodies de piano pour nous plonger dans l’ambiance bourgeoise du roman. Moi qui lis tous les Rougon-Macquart, je suis maintenant habitué à votre voix.

    Le personnage du concierge est vraiment celui qui m’a le plus marqué: un véritable hypocrite jusqu’au bout des ongles! Pas un locataire pour rattraper l’autre. J’ai moi aussi aimé la petite allusion au monsieur qui écrit des livres…

  6. Merci beaucoup pour cette lecture, Pomme. J’ai aimé les extraits du concerto pour piano de Grieg, je suis devenu fan. L’histoire est très prenante, c’est la folie héréditaire des Rougon-Macquart dans toute sa splendeur! Seul bémol, le chapitre 19 n’est pas entier.

7 / 100