APOLLINAIRE, Guillaume – Le Jupon – Lettre-poème

Accueil Forums Textes APOLLINAIRE, Guillaume – Le Jupon – Lettre-poème

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #143966
    Christine SétrinChristine Sétrin
    Maître des clés
    #156622
    Christine SétrinChristine Sétrin
    Maître des clés

    APOLLINAIRE, Guillaume – Lettre-poème

    Beaux fruits défendus
    Paradis perdu
    Vase ou toute fleur
    Meurt avec bonheur
    Jonchée de pétales
    De rose hivernale
    O blondeur d’abeille
    Volant au soleil
    Fille-fleur o reine
    Des clartés sereines
    Vos cheveux qui sont
    Tels des scorpions
    Ont tué mon cœur
    Pour vous faire honneur
    Dans ma litanie
    Moi je vous bénis
    Vierge au Zodiaque
    Je suis un peu braque
    Puisque je suis fou
    D’une qui s’en fout
    Qui en aime un autre
    Et …
    Pendant que sous le ciel
    Je tiens la chandelle
    Mes pauvres yeux sont pleins de vous
    Comme un étang de clair de lune
    Et je vous prie à deux genoux
    O blonde qui paraissez brune

    —————————————————

    APOLLINAIRE, Guillaume – Le Jupon

    Bonjour Germaine Vous avez un beau jupon
    Un beau jupon de reine et de reine cruelle
    Que j’en tâte la soie Une soie du Japon
    Qu’orne un large volant d’ancienne dentelle

    Cette cloche de soie où le double battant
    De vos jambes tinta le glas de mes caprices
    J’en sonne ma Germaine le sein haletant
    Et les mains appuyées sur vos hanches complices

    Votre chambre ma cloche est un charmant clocher
    Où mes mains sur la soie déchirent mes oreilles
    Les patères gibet des jupons accrochés
    Balancent des pendus soyeux qui m’émerveillent

    Immobile comme un hibou la lampe veille

    Deux poèmes extraits du recueil Le Guetteur melancolique.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.