Sourions un peu avec Nasreddine

Accueil Forums Le bar Sourions un peu avec Nasreddine

15 sujets de 76 à 90 (sur un total de 94)
  • Auteur
    Messages
  • #162921
    PommePomme
    Participant

    LE POMMIER

    Nasreddine plantait un pommier dans son jardin quand passa le sultan:

    _ Voyons, Nasreddine, pourquoi te donnes-tu tant de peine? Tu ne mangeras jamais les pommes de ce pommier! Tu sais très bien que tu mourras avant que ton arbre produise des fruits.

    _ Ö Sultan, nous mangeons les fruits des arbres plantés par nos pères, et nos enfants mangeront les fruits des arbres plantés par nous.

    Cette réponse pleine de sagesse plut au sultan qui donna à Nasreddine une pièce d'or.

    _ Oh! dit Nasreddine en empochant la pièce, voyez comme ce pommier a déjà donné des fruits!

    Le sultan éclata de rire et donna une deuxième pièce d'or à Nasreddine.

    _ Oh! Oh! s'exclama Nasreddine, de plus en plus extraordinaire! Voilà que ce pommier donne deux récoltes par an!

    Le sultan rit à nouveau aux éclats et donna une troisième pièce d'or.

    #162924
    PommePomme
    Participant

    UN ENFANT INTELLLIGENT

    Lorsque Nasreddine était enfant, il posait souvent des questions embarrassantes à son maître qui ne savait quoi répondre. Un jour, vexé à la fin d'être mis en difficultés devant ses élèves, le maître lui asséna une leçon:

    _ Ne fais donc pas tant le malin avec moi, Nasreddine! Et respecte-moi davantage, s'il te plait! Et écoute-moi bien: la plupart du temps, les élèves trop intelligents deviennent des adultes tout à fait stupides!

    _ Oh Maître! comme tu as dû être un élève intelligent!

    #162926
    AhikarAhikar
    Participant

    Bonjour, Sourire

    Cette histoire me rappelle une anecdote. En CE1, je devais avoir sept ans, il y avait eu une grande cérémonie pour le départ à la retraite du directeur. Cette cérémonie avait eu lieu en septembre, dès les premiers jours de la rentrée. Un magnifique tapis persan avait été offert au directeur, porté par deux élèves qui avaient traversé toute la cour en le tenant à bout de bras pour que tout le monde le voit. Puis il y avait eu un discours fait par une institutrice qui, à un moment, avait cité Homère, « ce grand poète qui vivait au Ve siècle avant notre ère ». J’avais alors levé timidement la main pour dire qu’Homère c’était le VIIIe siècle avant notre ère et pas le Ve siècle… Le directeur en personne m’avait remercié en disant que c’était exact. Il m’avait demandé mon nom, puis en me passant la main dans les cheveux, avait dit devant tout le monde : « Voilà un enfant qui ira loin ! » Imaginez ce qu’un enfant de sept ans peut ressentir dans un moment pareil ! J’étais bien sûr extrêmement fier. Et lorsque quelques heures plus tard, j’appris que l’institutrice en question serait mon institutrice, je me dis qu’elle serait certainement très contente de m’avoir dans sa classe. Eh bien, c’est là que je me trompais lourdement. Elle ne me pardonna jamais de l’avoir corrigée devant tout le monde et ne m’aima jamais. Je dirais même qu’elle me détestât pendant toute l’année que nous passâmes ensemble. Cette anecdote, je pense, m’a marqué en profondeur.

    Voilà, chère Pomme, les souvenirs qui me sont revenus à la mémoire en lisant votre histoire de Nasreddine. En espérant ne pas avoir été trop ennuyeux.

    Bonne journée, Sourire

    Ahikar


    #162932
    PommePomme
    Participant











    A Ahikar: merci pour votre anecdote, preuve de l'unversalité de notre  Nasreddine !

    LA BOISSON

    _ Oh Fatima chérie, que la boisson te rend belle!

    _ Voyons, Nasreddine, rétorque sa femme, je n'ai rien bu.

    _ Bien sûr! C'est moi qui ai bu.













    A Ahikar:

    #162936
    PommePomme
    Participant

    A la maison de thé, un farceur défie Nasreddine:

    _ Je te parie un sac plein d'or que tu n'arriveras pas à me berner.

    Nasreddine accepte lé défi:

    _ Attends-moi, je reviens, dit-il en se dirigeant vers la porte.

    Trois heures plus tard, le farceur attend toujours Nasreddine, il finit par reconnaitre qu'il s'est fait avoir. Nasreddine n'est jamais revenu.

    #162940
    PommePomme
    Participant

    LA QUESTION SANS REPONSE

    A la maison de thé on s'était régalé tout l'après-midi à se raconter les facéties, les paradoxes et les idioties du Hodja, lorsque, pour finir, on lui demanda:

    _ Nasreddine, dis-nous un peu toi qui as réponse à tout, y a-t-il une question à laquelle tu serais incapable de répondre?

    _ Bien sûr! Mais il faut que ce soit une vraie question.

    _ Qu'entends-tu par là?

    _ Je vais te donner un exemple: un jour, j'étais en train de voler du blé dans la grange de  mon voisin quand il est arrivé à l'improviste, me prenant la main dans le sac. Il m'a demandé “que fais-tu là, Nasreddine?” eh bien je n'ai vraiment pas su quoi lui répondre.

    #162944
    PommePomme
    Participant

    QUARANTE ANS D'ÂGE

    Un voisin vint voir Nasreddine et lui dit:

    _ Oh! l'ami, j'ai entendu dire que dans ta cave tu avais un excellent vinaigre de 40 ans d'âge. Tu seras prêt à en partager avec ton vieil ami et voisin, n'est-ce pas?

    _ Sûrement pas! rétorqua Nasreddine. Crois-tu que si j'en avais ainsi donné à n'importe qui il aurait 40 ans d'âge aujourd'hui?

    #162948
    PommePomme
    Participant

    Un jour, Nasreddine arrive dans un village qu'il ne connait pas, entre dans un café où il y a beaucoup de monde et s'exclame:

    _ Bonjour! Je suis Nasreddine!

    La réputation de Nasreddine n'est plus à faire, et pourtant, ici personne ne l' avait vu en chair et en os.

    _ Vraiment? dit un homme. Et qui ne nous dit que tu n'es pas un imposteur? Peux-tu nous confirmer ton identité?

    Nasreddine sort un miroir de sa poche, s'examine un instant puis dit:

    _ Si! Si! Je vous rassure, c'est bien moi.

    #162949
    AhikarAhikar
    Participant

    Bonjour, Sourire

    Une petite histoire de Nasreddine en version audio, en attendant de pouvoir retourner dans les parcs.

    Vous aimez les oiseaux, ne les nourrissez pas !

    Bonne écoute !

    Amitiés, Sourire

    Ahikar

    #162950
    PommePomme
    Participant

    Histoire délicieuse, Ahikar! tout à fait dans l'esprit nasruddineux!


    L'OISEAU DE NASREDDINE

    Au marché, Nasreddine voit un marchand vendre un perroquet 50 piastres. Il demande alors au vendeur pourquoi son oiseau est aussi cher:

    _ Mais voyons, c'est un perroquet! Il parle!

    Le lendemain, Nasreddine retourne au marché avec un dindon et crie:

    _ Mon dindon, au prix de 200 piastres seulement!

    Les passants, effarés, s'arrêtent:

    _ 200 piastres pour un dindon? Mais c'est hors de prix!

    _ Comment ça, hors de prix, s'exclaffe Nasreddine. L'autre, là-bas, vend son oiseau 50 piastres!

    _ Ben oui, mais il parle, son oiseau!

    _ Eh bien! le mien, il pense!


    #162954
    PommePomme
    Participant

    Un homme était en train de se noyer tout près du village. Les hommes accourus lui criaient:

    _ Donne ta main! Donne ta main!

    Mais rien à faire, l'homme se débattait sans tendre sa main.

    Nasreddine arrive et reconnait celui qui se noie:

    _ Poussez-vous, je le connais, c'est mon voisin. Il est si avare qu'il ne donnera jamais rien.

    Et s'approchant du rivage:

    _ Prends ma main, l'ami.

    Alors le voisin s'accrocha et fut sauvé.

    #162958
    PommePomme
    Participant

    Aors, pour sa dernière apparition, saurez-vous trancher:

    NASREDDINE, FOU OU SAGE?

    Des gardes viennent arrêter Nasreddine, le sultan veut le confronter avec les savants les plus éminents qui l'accusent de folie. Pour sa défense, Nasreddine demande que l'on donne à chacun d'entre eux de quoi écrire et les invite à répondre par écrit à cette seule question: “qu'est-ce qu'un pain?”

    Nasreddine rassemble les réponses et les lit à voix haute devant tous.

    Pour le juriste, le pain est une nourriture.

    Pour le physicien, c'est de la farine et de l'eau.

    Pour le théologien, un don du ciel.

    Pour le géographe, une pâte cuite.

    Pour le philosophe: cela dépend de ce qu'on entend par pain.

    Pour le médecin, c'est une substance nutritive.

    Pour l'historien, personne ne sait ce que c'est.

    Puis Nasreddine se tourne vers le sultan et dit:

    _ Seigneur, ils sont incapables de se mettre d'accord sur une chose qu'ils mangent tous les jours. Comment pourraient-ils décréter d'un commun accord que je suis fou?

    Puis il tourna le dos au sultan et aux savants qui, sans mot dire, le regardèrent  s'en aller …

    Pour découvrir la langue de Nasreddine , le persan, dans la voix de Carole, et écouter quelques contes:

    https://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/anonyme-contes-de-nasreddine-le-fou-sage.html

    #162959
    AhikarAhikar
    Participant

    Allez, je vous en propose moi aussi une dernière, en espérant que ces tranches d’humour quotidiennes vous auront aidés quelque peu à adoucir le confinement.

    Et encore un grand merci à Pomme pour avoir alimenté quotidiennement cette rubrique.

    Bonne reprise à tous !

    Albert, dit Bébert

    Amitiés, Sourire

    Ahikar


    #162961
    BruissementBruissement
    Participant

    Perse ou Arabe, ce Nasreddine?

    Décidément il n'y a pas que les savants qui ne soient pas d'accord entre eux Clin d'oeil

    #162962
    PommePomme
    Participant

    La renommée de Nasreddine va des Balkans à la Mongolie! Ses histoires sont racontées dans des dizaines de langues, en serbo-croate, persan, turc, arabe, russe etc. (d'où les variantes de son nom)

15 sujets de 76 à 90 (sur un total de 94)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.