Livres audio gratuits pour "zola" :


MIRBEAU, Octave – La Belle Madame Le Vassart

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 13h 43min | Genre : Romans


La Belle Madame Le Vassart

Comme dans La Curée de Zola, le sujet en est l’amour incestueux entre un jeune homme, ici le brillant compositeur Daniel Le Vassart, et la jeune et séduisante Jane, qui a été sa maîtresse de piano avant qu’elle n’épouse son père, un riche, ambitieux et vulgaire homme d’affaires.
Daniel respecte trop son père, qui n’en mérite pas tant (il a fait le malheur de la mère bien-aimée et ne voit dans le talent de son fils qu’un moyen de se mettre en valeur dans les hautes sphères de la société), et il idéalise trop sa mère décédée, dont il n’est pas parvenu à faire son deuil, pour céder à cet amour.
On retrouve le thème du sacrifice d’un innocent qui, comme dans Dans la vieille rue et Sébastien Roch, n’aura finalement servi à rien.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 661 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DOFF, Neel – Jours de famine et de détresse

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 3h 58min | Genre : Romans


Neel Doff

Neel Doff (1858-1942) est une romancière néerlandaise d’expression française.
Le réalisme et la qualité littéraire de son œuvre la firent comparer à Zola.
Ce livre, son premier roman, publié en 1911, est bien accueilli et devient même finaliste au prix Goncourt.

Dans ce roman largement autobiographique, elle raconte en petits tableaux extrêmement émouvants, l’histoire de Keetje, une fillette, troisième d’une famille de neuf enfants, en butte à la misère et aux humiliations, en Hollande puis en Belgique.

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 488 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BALZAC, Honoré (de) – Gaudissart II

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 26min | Genre : Nouvelles


Magasins

Gaudissart est le type de vendeur plein de bagout qu’on retrouve dans un grand nombre de romans de La Comédie humaine. Il est devenu nom commun : on dit un gaudissart comme on dirait un « baratineur », voire un bateleur.

Cette nouvelle fait partie des « divertissements » que Balzac s’accordait parfois à titre de récréation. Mais elle ouvre tout de même des horizons sur le phénomène du commerce, des employés, des magasins, que Zola développera par la suite en exposant les prémices de la consommation de masse.

Gaudissart II.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 556 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ZOLA, Émile – Livres d’aujourd’hui et de demain

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 11min | Genre : Société


Marie-Madeleine

Article paru en 1869 dans Le Gaulois.

« Il est certaines gens qui voient plus loin que les textes, et qui tuent un livre, pour les choses laides qu’ils ont rêvées en le lisant. »

Zola défend le livre d’un historien sur les courtisanes de l’antiquité, et en particulier sur Marie-Madeleine, l’amie du Christ. Ce livre, publié à Bruxelles, a été interdit en France.

Livres d’aujourd’hui et de demain.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 845 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MIRBEAU, Octave – L’Affaire Dreyfus

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 3h 46min | Genre : Société


Alfred Dreyfus (1859-1935)

« Alors que nous caressons ce rêve magnifique d’abolir les frontières et de fraterniser avec les peuples, le stupide nationalisme multiplie les frontières, non seulement de peuple à peuple, de région à région, de village à village, mais d’homme à homme. C’est le retour à la barbarie, la régression aux époques de la force brutale, où l’homme fort, l’homme élu, celui qu’« ils »cherchent encore dans les ténèbres de la férocité humaine, était la brute horrible et sanglante qui avait le plus tué, le plus pillé, le plus massacré.
Ô patrie, idole toujours gorgée de viande humaine, quand donc auras-tu fini d’accomplir, sur l’humanité, ta besogne sinistre ? » L’Aurore, 22 juillet 1899.

Adresse à Alfred Dreyfus dans L’Aurore du 11 septembre 1899 :
« Ne craignez pas que nous vous abandonnions : nous prenons l’engagement de rester fidèles à la cause de la justice et de la vérité. »

À travers ces 34 documents, en majorité des chroniques parues dans la presse de novembre 1897 à septembre 1899, Octave Mirbeau nous plonge dans l’atmosphère haineuse et viciée de la France de « L’affaire Dreyfus ». C’est dans un style vigoureux qu’il dénonce antisémitisme et nationalisme. On aimerait tant considérer qu’il s’agit d’une époque révolue…

N.B. : les textes Pétition au Président de la chambre, Adresse à Émile Zola, Aux hommes libres, Lettre à Adrien Hébrard, Lettre à monsieur le Président du Conseil et À Alfred Dreyfus ont été écrits par plusieurs auteurs, dont Octave Mirbeau.

Illustration : Alfred Dreyfus (ca. 1894).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 790 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DELLY – L’Exilée

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 6h 34min | Genre : Romans


Pierre-Auguste Renoir - Portrait dit « de Margot »

Delly est le nom de plume conjoint d’un frère et d’une sœur, Jeanne-Marie Petitjean de La Rosière (1875-1947) et Frédéric Petitjean de La Rosière (1876-1949), auteurs de romans d’amour populaires. Les romans de Delly, peu connus des lecteurs actuels et ignorés par le monde universitaire, furent extrêmement populaires entre 1910 et1950, et comptèrent parmi les plus grands succès de l’édition mondiale de l’époque. L’entrée de Frédéric Petitjean de La Rosière dans le Domaine Public ce 1er janvier 2020 ravivera peut-être l’intérêt des lecteurs pour une œuvre tombée dans l’oubli…

L’Exilée, c’est une jeune orpheline qui, à la mort de sa mère, se retrouve sans ressources et sans avenir. Elle est recueillie par une cousine de sa mère, la comtesse Zolanyi, qui l’emmène en Hongrie chez un parent, le prince Arpad, propriétaire d’immenses domaines, travaillés par de pauvres paysans, sous la direction des ispans (intendants) qui sont souvent très durs avec eux. À la suite d’une déception sentimentale, le prince est devenu glacé, sévère et misanthrope. Tout son amour s’est reporté sur son fils. L’héroïne, malheureuse, mais très belle, douce, compatissante aux malheureux et très chrétienne, arrivera-t-elle à adoucir le terrible prince Arpad ?

Illustration : Pierre-Auguste Renoir, Portrait dit « de Margot » (1878).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 070 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DEULIN, Charles – La Marmite du diable

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Nouvelles


Houille

Note 1 : Anzin est une commune française de la banlieue de Valenciennes, située dans le département du Nord. Anzin est connue pour être le premier site du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais où la houille fut exploitée, et réputée pour la grande grève des mineurs d’Anzin de 1884 dont Émile Zola s’inspira pour écrire Germinal. (Source : Wikipédia)

Note 2 : Le mot « Houille »  d’origine wallone n’a rien à voir avec l’étymologie proposée par Charles Deulin dans le conte La Marmite du diable.

Illustration : Morceau de houille (domaine public).

La Marmite du diable.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 898 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MIRBEAU, Octave – La Puissance des lumières

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 12min | Genre : Contes


La Puissance des lumières

Cette ode, au titre un rien emphatique, aux lectures « saines » du XIXe siècle fait partie de ses quelques 150 contes.

« Le secret de notre bonheur, il est uniquement dans l’éducation littéraire de ma femme. Élevée par des parents soigneux de ses lectures et n’ayant pas beaucoup d’idées dans la cervelle, mais les ayant saines et bonnes, jamais elle ne connut les Naturalistes. J’ai ouï dire que la plupart des jeunes filles se perdent au contact infâme de Flaubert, de Goncourt, de Zola. Les œuvres de ces tristes personnages s’étalent sur les tables de nuit virginales ; on en voit même – m’a-t-on affirmé – jusque dans les oratoires, précieusement reliées comme de mignons livres d’heures. Ma femme, elle, ignora tellement Flaubert, tellement Zola, tellement Goncourt, que c’en était attendrissant. Sa jeunesse fut bercée par des livres charmeurs, où tous les hommes étaient beaux, millionnaires et nobles, toutes les femmes, blondes, belles, dévouées et princesses, toutes les jeunes filles, orphelines, délaissées et très pâles. »

La Puissance des lumières.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 690 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour "zola" :