Livres audio gratuits publiés en mars 2012 :


BARBEY D’AUREVILLY, Jules – Une histoire sans nom

Donneur de voix : Christophe Ménager | Durée : 4h 3min | Genre : Romans


Melancolie par Jean Baptiste Camille Corot

Que s’est-il passé, cette année là, dans ce petit village perdu du Forez, à la veille de la révolution française, chez Madame de Ferjol et sa fille ?
Comme chaque année et comme la tradition l’exige, dans ce monde feutré, protégé et hypocrite jusqu’à… l’horreur…, ces fières bourgeoises reçoivent chez elles le prédicateur de carême. Elles découvrent un capucin au regard lourd…
C’est évidement une histoire horrible, cruellement humaine, au suspens haletant, puisqu’elle est menée avec la précision psychologique d’un horloger de la passion, J.A. Barbey d’Aurevilly, au mieux de sa verve…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 741 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PROPERCE – Élégies (Sélection du livre III, Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Poésie


Properce et Cynthia

Properce, dont on sait peu de chose, est né vers 47 av. JC et mort vers 15 av. JC. À 18 ans, il tomba amoureux de Cynthie, femme riche, mariée pour laquelle il composa trois de ses quatre livres d’Élégies. Dans la sélection publiée du livre I tous les poèmes sont consacrés à cette femme, belle, capricieuse et volage ; tandis que ceux du livre III abordent des sujets moins frivoles tels que la valeur du génie, les femmes célèbres (Médée, Omphale, Cléopâtre) ou la paix.

« Maintenant nous sillonnons, sur la foi des vents, les mers immenses ; il nous faut un ennemi, et nous courons toujours de guerre en guerre. Cependant, quel trésor nous suivra sur les rives de l’Achéron ? Insensé ! tu descendras nu vers la barque infernale ; le vainqueur sera confondu avec l’ombre du vaincu, le consul Marius avec Jugurtha captif, et le roi opulent de la Lydie avec l’indigent Irus. La mort la plus heureuse, c’est celle qui arrive sans secousse au jour marqué.

Pour moi, je veux passer ma jeunesse sur l’Hélicon, et m’associer aux danses des Muses, ou enchaîner mon âme au doux empire de Bacchus, et couronner toujours ma tête des roses du printemps. Quand l’âge aura chassé le plaisir de sa main pesante, et que la vieillesse chargera mon front de cheveux blancs, alors j’essaierai de percer les mystères de la nature. »

Mais le poète est mort à 32 ans…

Traduction : Jules-Charlemagne Genouille (1805-18?).

> Écouter un extrait : Louanges du génie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 071 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BLANQUI, Louis-Auguste – Sept Textes

Donneur de voix : Iamnot | Durée : 20min | Genre : Discours


Auguste Blanqui

« Quel écueil menace la révolution de demain ?

L’écueil où s’est brisée celle d’hier : la déplorable popularité de bourgeois déguisés en tribuns. Ledru-Rollin, Louis Blanc, Crémieux, Lamartine, Garnier-Pagès, Dupont de l’Eure, Flocon, Albert, Arago, Marrast !

Liste funèbre ! Noms sinistres, écrits en caractères sanglants sur tous les pavés de l’Europe démocratique. C’est le gouvernement provisoire qui a tué la Révolution. C’est sur sa tête que doit retomber la responsabilité de tous les désastres, le sang de tant de milliers de victimes.

La réaction n’a fait que son métier en égorgeant la démocratie. Le crime est aux traîtres que le peuple confiant avait acceptés pour guides et qui l’ont livré à la réaction. Misérable gouvernement ! Malgré les cris et les prières, il lance l’impôt des 45 centimes qui soulève les campagnes désespérées, il maintient les états-majors royalistes, la magistrature royaliste, les lois royalistes. Trahison ! »

> Écouter un extrait : Adresse au gouvernement.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 148 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAUVAGEOT, Marcelle – Laissez-moi, ou Commentaire (Version 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 30min | Genre : Essais


Laissez-moi

« Laissez-moi souffrir, laissez-moi guérir, laissez-moi seule. Ne croyez pas que m’offrir l’amitié pour remplacer l’amour puisse m’être un baume ; c’en sera peut-être un quand je n’aurai plus mal. Mais j’ai mal ; et, quand j’ai mal, je m’éloigne sans retourner la tête. Ne me demandez pas de vous regarder par-dessus l’épaule et ne m’accompagnez pas de loin. Laissez-moi. »

Une jeune femme de trente ans, de retour au sanatorium dont elle ne reviendra peut-être pas (on mourait beaucoup de la tuberculose à cette époque) se bat contre la maladie ; elle ouvre une lettre de rupture que vient de lui remettre son amant. Accablée par la douleur elle galvanise ses dernières énergies pour livrer un témoignage sur sa conception de l’amour. Marcelle Sauvageot ne se lamente pas, ne pleure pas, mais compose un texte pudique et poignant. Pour tenter de refaire surface, elle s’engage dans une introspection qui la conduit à s’interroger sur le sens de l’amour et sur celui de l’amitié.
Le style de ce chef d’œuvre a suscité l’admiration de Paul Valéry, de Paul Claudel, d’André Gide, de Clara Malraux….

Une lecture à voix féminine, plus souhaitable peut-être pour cet Essai, est disponible sur notre site depuis 2009.

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 103 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – La Légende des siècles : Aide offerte à Majorien (Poème)

Donneur de voix : Christophe Ménager | Durée : 3min | Genre : Poésie


Auguste Rodin - Saint Jean Baptiste Paysage

Dans la Légende des Siècles, à la fin du chapitre Après les Dieux, Les Rois, on trouve cet étonnant dialogue entre Majorien, prétendant à l’Empire Romain et le chef d’une horde immense et mystérieuse dont vous découvrirez le nom… à la demande de Majorien.

« Un homme de la horde :
Majorien, tu veux de l’aide. On t’en apporte.
Majorien :
Qui donc est là ? »

Trois minutes pour le découvrir…

Aide offerte à Majorien.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 686 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Le Mille et deuxième conte de Schéhérazade

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Contes


Poe Scheherazad

Après La Mille et deuxième nuit de Théophile Gautier (1897), Le Veuvage de Schéhérazade de Régnier (1928), voici une troisième suite Le Mille et deuxième conte de Schéhérazade d’Edgar Poe (1887).

« « Ma chère sœur, » dit-elle à la mille et deuxième nuit, (je cite ici littéralement le texte de l’Isitsoornot) « ma chère sœur, maintenant qu’il n’est plus question de ce petit inconvénient de la strangulation, et que cet odieux impôt est si heureusement aboli, j’ai à me reprocher d’avoir commis une grave indiscrétion, en vous frustrant vous et le roi (je suis fâchée de le dire, mais le voilà qui ronfle — ce que ne devrait pas se permettre un gentilhomme) de la fin de l’histoire de Sinbad le marin. Ce personnage eut encore beaucoup d’autres aventures intéressantes ; mais la vérité est que je tombais de sommeil la nuit où je vous les racontais, et qu’ainsi je dus interrompre brusquement ma narration — grave faute qu’Allah, j’espère, voudra bien me pardonner. Cependant il est encore temps de réparer ma coupable négligence, et aussitôt que j’aurai pincé une ou deux fois le roi de manière à le réveiller assez pour l’empêcher de faire cet horrible bruit, je vous régalerai vous et lui (s’il le veut bien) de la suite de cette très remarquable histoire. » »

Traduction : Félix Rabbe (1840-1900).

NB : Les allusions du récit de Simbad sont plus faciles à comprendre si l’on se reporte aux notes 7 à 36 qui suivent la version texte. Exemples :
« Un autre avait la faculté de changer les métaux vulgaires en or, sans même les surveiller pendant l’opération. » [27] La note nous  renseigne : « L’électrotype. »
« Un autre était doué d’une telle délicatesse du toucher, qu’il avait fait un fil de métal si fin qu’il était invisible. » [28] La note explique : « Wollaston fit avec du platine pour le champ d’un télescope un fil ayant un quatre-vingt-dix millième de pouce d’épaisseur. On ne pouvait le voir qu’à l’aide du microscope. »

Le Mille et deuxième conte de Schéhérazade.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 644 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Plaidoyer contre la peine de mort (Version 2)

Donneur de voix : Iamnot | Durée : 6min | Genre : Discours


Victor Hugo - Chifflart

« De deux choses l’une : ou l’exemple donné par la peine de mort est moral, ou il est immoral. S’il est moral, pourquoi le cachez-vous ? S’il est immoral, pourquoi le faites-vous ?

Pour que l’exemple soit l’exemple, il faut qu’il soit grand ; s’il est petit, il ne fait pas frémir, il fait vomir. D’efficace il devient inutile, d’enrayant, misérable. Il ressemble à une lâcheté. Il en est une. La peine de mort furtive et secrète n’est plus que le guet-apens de la société sur l’individu. »

Plaidoyer contre la peine de mort.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 380 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEBLANC, Maurice – La Femme aux deux sourires

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 8h | Genre : Romans


La Femme aux deux sourires

« Cela se passa le plus naturellement du monde. Aucune de ces menaces sournoises que multiplie parfois le destin à l’approche des événements de quelque grandeur. Aucun souffle annonçant l’orage. Aucune angoisse. Pas même une inquiétude parmi ceux qui furent les spectateurs confondus de cette toute petite chose, si tragique par l’immensité du mystère qui l’enveloppa. »

Cependant 22 chapitres seront nécessaires avant la solution… trouvée évidemment par Arsène Lupin.

> Écouter un extrait : 01. L’Étrange Blessure.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 18 447 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour :