Page complète du livre audio gratuit :


ABOUT, Edmond – Le Nez d’un notaire

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3h 15min | Genre : Nouvelles


Edgar Degas - L'École de danse

Ce conte d’Edmond About (1828-1895), comique et satirique, évoque les difficultés de la rhinoplastie et montre combien il est dangereux de greffer un nouveau nez…

Un échantillon de son style frondeur :

« Apprenez, ma chère enfant, que la danse et la politique sont jumelles. Chercher à plaire, courtiser le public, avoir l’œil sur le chef d’orchestre, composer son visage, changer à chaque instant de couleur et d’habit, sauter de gauche à droite et de droite à gauche, se retourner lestement, retomber sur ses pieds, sourire avec des larmes plein les yeux, n’est-ce pas en quelques mots le programme de la danse et de la politique ? [...] »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Le Nez d’un notaire.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitre 01.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 02.mp3
Chapitre 03.mp3
Chapitre 04.mp3
Chapitre 05.mp3
Chapitre 06.mp3


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Nouvelles, ,

 

Page vue 17 919 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Nadine le 25 juillet 2009

    Eh ben c’était ben drôle cht’affaire ! Belle lecture. j’ai pris bien plaisir à écouter cette petite satire.

  2. damnedia le 28 mars 2010

    Une satire trés sympathique. Une lecture trés agréable. Merci

  3. Didier Guislain Pilette le 1 novembre 2010

    Encore un bon moment passé en votre compagnie, merci M. Depasse!

  4. Laurent le 19 novembre 2014

    C’est très pertinent d’avoir comparé la politique et la danse. Je pense que je vais bien aimer ce conte. Les contes ont-ils toujours été aussi profonds? Je ne me souviens pas avoir lu de tels contes étant enfant. Les seuls que j’ai lus sont du genre cendrillon, blanche neige, etc.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.