Page complète du livre audio gratuit :


CHÉRON DE LA BRUYÈRE, Louise-Marguerite – Les Vacances à Trouville

Donneuse de voix : Sophie la girafe | Durée : 4h 3min | Genre : Romans


La plage de Trouville

Louise-Marguerite Chéron de La Bruyère (1838-1913). Femme du petit-fils de Louis-Claude Chéron de La Bruyère (1758-1807).

Son œuvre : Contes à Pépée, Plaisirs et aventures, La Perruque du grand-père, Les Enfants de Boisfleuri, Fille d’aviateur, Les Vacances à Trouville

Je dédie cette lecture à Maêlle, jeune et fidèle admiratrice. Merci à toi…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Les Vacances à Trouville.zip




> Références musicales :

Franz Schubert, Impromptu Opus post. D 946, Allegro, interprété par Kimiko Ishisaka (domaine public).

> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 11 360 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

5 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. colin le 3 février 2011

    Ravissant ,on s’y croirait très jolie découverte.Merci

  2. Sophie la girafe le 3 février 2011

    Merci à vous colin! Ce texte m’avait paru plein d’une innocente fraîcheur :-)
    Amicalement
    Sophie

  3. caroline le 9 février 2012

    merci Sophie pour cette agreable lecture, j’ ecouterais bien d’autres oeuvres de cet auteur que je ne connaissais pas.

  4. cheron nicole le 18 avril 2012

    la lecture de tous les livres de madame cheron est un vrai bonheur et surtout une grande leçon d’éducation et de savoir vivre ;je suis acheteuse de tous ses livres pour mes enfants ;petits enfants et arriére petits enfants ,car mon mari ;MAX et son arrière petit fils ;surtout celui dédié par madame chéron à son petit fils ANDRÉ ;mon beau père et qui s’appelle
    le tresor de BENTEVILLE. merci aux personnes qui me les feront avoir
    nicole Cheron

  5. sabine le 12 mai 2013

    je possede le secret de tilleuls un vrai plaisir a lire ce dimanche j adore l ancienne bibliotheque rose a cette epoque les livres etaient de vrais temoignages

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.