Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'DOSTOÏEVSKI, Fedor - Krotkaïa (La Douce)' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

5 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. pepsi le 17 février 2009

    très belle lecture, merci ! je me permets de traduire du slave une notice sur cette nouvelle : Dostoïevski s’était inspiré d’un fait publié dans le journal « Novoe vremya ». le manque d’argent avait poussé une pauvre couturière nommée Borissova à mettre fin à sa vie. la femme s’était signée, puis elle s’était jetée du 6e étage de l’immeuble qu’elle habitait, tenant dans ses mains une icône (de la Sainte Vierge). la scène frappa l’imagination de l’écrivain : « cette icône dans les mains est un trait étrange et inouï dans le suicide ! c’est en quelque sorte un suicide calme, résigné », écrivit-il.

  2. pepsi le 17 février 2009

    l’adjectif « calme » ou doux, dont il qualifie ce suicide, se dit « krotkoe » en russe, d’où le titre de la nouvelle. enfin, André Gide n’hésita pas à appeler l’« inoubliable Douce » « l’une des choses les plus puissantes » de Dostoïevski.

  3. roca le 3 mai 2009

    Mes compliments pour votre prestation à chacune de vos lectures. Je ne me lasse pas de vous écouter et réécouter.
    Recevez de ma part un accueil « triomphal ».
    Votre rôle est essentiel dans la réussite de ce site.
    Au plaisir de vous entendre.
    Cordialement,

  4. Marion le 26 novembre 2011

    Robert Bresson en a tiré un film inoubliable avec Dominique Sanda, sublime dans sa prime jeunesse: « Une femme douce » est le titre de ce film poignant, et particulièrement réussi.

  5. montagne le 24 février 2014

    je découvre votre site,je suis allée droit à DOSTOIEWSKI,avec une petite appréhension « le lecteur saura-t-il nous lire cet auteur,nous traduire toute sa finesse psychologique,avec un ton
    qui ne saccage pas son oeuvre  » ?
    j’ai été tout simplement émerveillée par ce lecteur,je ne savais pas qu’on pouvait lire aussi bien,une oeuvre aussi difficile,et traduire aussi bien,par sa voix tout ce que l’auteur a voulu dire
    BRAVO et MERCI,vous m’avez régalée

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.