Page complète du livre audio gratuit :


LOVECRAFT, Howard Phillips – Le Molosse

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 24min | Genre : Nouvelles


Le Molosse

« Mais maintenant nous étions troublés par ce qui ressemblait à des grattements dans la nuit, non seulement sur les portes mais aussi les fenêtres, aussi bien en haut qu’en bas. Une fois, nous eûmes l’impression à travers la fenêtre de la bibliothèque éclairée par la lune, d’une forme sombre et de grande taille, et une autre fois nous crûmes entendre, tout près, un son bourdonnant et claquant.

[...]

L’amulette de jade reposait maintenant dans une niche de notre musée, et parfois nous allumions devant elle un cierge au parfum étrange.
Nous consultions souvent le Nécronomicon d’Alhazred sur ses propriétés, notamment sur les relations entre les esprits des morts et ce qu’elle représentait, et nous étions perturbés par ce que nous découvrions.

Alors, vint la terreur. »

Le Molosse fut écrit en 1922.

Traduction de Vincent de l’Epine pour Litterature audio.com

Le Molosse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)





> Références musicales :

Radek Samson, Krwiomantyczny, extrait de l’album Dobra już nie ma (licence CC-By-Sa-3.0).

> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Fantastique, Nouvelles, , ,

 

Page vue 11 361 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

20 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Vincenzo le 13 octobre 2011

    Bravo (pour la traduction aussi), Monsieur Vincent. La musique est épouvantable et sied parfaitement au récit.
    Amitiés,

    Vincenzo Bonitatibus (Italie)

  2. Coccinelle le 17 octobre 2011

    Bravo et merci !

  3. Luc de Sailly-Achâtel le 19 octobre 2011

    Bravo pour cette traduction et surtout pour l’ambiance morbide très bien rendue.
    Juste le ton qu’il faut (et sans en faire trop) pour faire ressentir à l’auditeur, l’angoisse puis la folie du narrateur.
    A quand une lecture du Necronomicon ?

  4. ego le 27 novembre 2011

    La nouvelle est très bonne, la lecture est au diapason ! Merci !

  5. Mhatieu le 20 janvier 2012

    Merci beaucoup!

  6. Vincent de l'Épine le 21 janvier 2012

    Merci de vos commentaires !
    Je me suis maintenant attaqué à la traduction de « The thing on the doorstep », une autre nouvelle de Lovecraft, pour une mise en ligne qui devrait avoir lieu au printemps.

  7. Anthony le 6 février 2012

    Quel bon boulot! Quel plaisir! Merci, continuez!

  8. Vincent de l'Épine le 6 février 2012

    Merci Anthony,
    Vos encouragements ne peuvent que me motiver pour continuer mes traductions et lectures de Lovecraft !
    Amicalement

  9. Pomme le 10 février 2012

    Ouah!!! quelle horreur, cette histoire!!! Mais la qualité de votre lecture et de votre voix m’a entrainée jusqu’au bout!
    Pomme.

  10. Vincent de l'Épine le 11 février 2012

    Merci Pomme de votre gentil commentaire. En espérant ne pas vous avoir donné trop de cauchemars !

  11. Charlotte le 15 février 2012

    Merci pour la traduction et pour cette lecture.
    J’ai beaucoup aimé votre interprétation du texte : j’avoue que cela m’a donné froid dans le dos !
    Brrrr c’était sinistre.
    En outre, je suis d’accord avec Vincenzo : cette musique sied parfaitement à l’histoire.
    J’écouterai avec plaisir vos prochaines contributions !
    Charlotte.

  12. Vincent de l'Épine le 16 février 2012

    Merci Charlotte, votre commentaire me touche beaucoup ! En espérant vous faire trembler à nouveau à l’occasion du prochain Lovecraft que je suis, pour l’instant, en train de traduire.

  13. Frederik le 24 février 2012

    Il est une heure du matin, je viens de vous écouter. Travaillant dans la chapelle de mon château. Le silence qui suit, prend une incroyable dimension après telle qualité de lecture. Merci.

  14. Vincent de l'Épine le 27 février 2012

    Frederik, votre commentaire me touche beaucoup !
    Et je vous souhaite encore de belles découvertes et de beaux moments de magie dans la nuit silencieuse de votre château.

  15. Astrantia le 15 avril 2012

    On ne peut que vous félicitez !
    merci pour les excellentes traduction et lecture !

  16. Vincent de l'Épine le 16 avril 2012

    Merci pour vos encouragements Astrantia.
    La traduction de Lovecraft n’est en effet pas la plus facile, avec ses phrases complexes et son vocabulaire très particulier… mais cela participe à la singularité et au charme étrange de son oeuvre.

  17. Nastasia le 17 août 2012

    Un texte passionnant et une excellente lecture, merci !

  18. Marco le 1 juillet 2013

    Traduction à la hauteur de la lecture. Comment l’horreur peut-elle nous offrir un tel bonheur? Grâce à Vincent de l’Epine presque autant qu’à Lovecraft lui-même. J’attends avec un grand espoir que le donneur de voix (et de sens) s’attaque à the Whisperer in the dark du même auteur! On l’a déjà dit mais je rabâche: la musique est opportune à la perfection!

  19. Marco le 1 juillet 2013

    Un travail rayonnant. Un don de voix et de sens. Avec Vincent de L’Epine, la plus effroyable horreur nous apporte un bonheur épanoui. Paradoxe d’une interprétation efficace, je suppose. J’attends avec un grand espoir une éventuelle traduction et lecture de The whisperer in the dark! Merci encore!

  20. Vincent de l'Épine le 1 juillet 2013

    Merci Marco, je ne saurais dire combien votre commentaire me fait plaisir. Je suis très heureux d’avoir pu vous donner du plaisir avec cette lecture.

    D’autres nouvelles de Lovecraft vous attendent sur le site avec notamment les magnifiques lectures de Jean-Luc Fischer (L’Affaire Charles Dexter Ward) et TLT (les Rats dans les murs).
    J’aurais grand plaisir à lire également The whisperer in the dark, mais cette nouvelle sensiblement plus longue demande un énorme travail de traduction. En effet, si l’oeuvre de Lovecraft est bien libre de droits, les traductions qu’on trouve en librairie ne le sont pas, et il nous faut offrir une traduction originale pour pouvoir publier une lecture ici.
    La traduction, surtout de Lovecraft avec sa langue si particulière, est longue et complexe pour qui n’est pas traducteur professionnel.

    En attendant, je lirai prochainement The Outsider (déjà traduit) et The Nameless City (en cours de traduction).
    Je vous remercie chaleureusement pour vos encouragements.
    Cordialement
    Vincent

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.