Page complète du livre audio gratuit :


RABBE, Alphonse – L’An 2075

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Nouvelles


François de Nomé - Vue architecturale fantastique

Alphonse Rabbe fut journaliste, historien, écrivain romantique et poète français (1786-1829). Provençal, études de droit, administration militaire en Espagne, dans l’opposition libérale et républicaine, travaux historiques pour vivre, maladie qui l’oblige à se droguer à l’opium avec lequel il se suicidera. Il est l’auteur d’Album d’un pessimiste qui lui donna du renom.
« Ses amis, comme Alexandre Dumas, Victor Hugo dans ses Chants du crépuscule, Sainte-Beuve dans Portraits contemporains, ou des auteurs comme Charles Baudelaire, dans ses Fusées, ont gardé son souvenir. Plus tard André Breton ne l’oubliera pas dans son Manifeste du surréalisme. » (Wikipédia)

L’An 2075 est un court texte posthume de science-fiction (1836).

« Il y a un peu plus de deux siècles que les vieilles nations de l’Occident qui dorment là sous ces ondes, avaient été troublées par d’effrayantes révolutions. L’anarchie sanglante avait déchiré le bandeau des rois et remplacé par des échafauds des trônes avilis et des autels profanés. Puis la force inexorable et despotique assise sur les débris mêlés des échafauds et des trônes, s’était fait adorer dans la personne d’un conquérant fameux.
Nous retrouvons tous les jours, dans les décombres qui forment la base de notre île, le nom de ce terrible et malheureux grand homme. Ce nom était empreint partout ; et ni l’invasion vengeresse des barbares, ni le déluge qui a submergé l’Europe, n’ont pu l’abolir. »

Patientons 60 ans pour apprécier la valeur de cette prophétie…

Illustration : François de Nomé, Vue architecturale fantastique (détail, début du XVIIe)

L’An 2075.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Nouvelles, ,

 

Page vue 1 920 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

Aucun commentaire pour le moment. Ajoutez le vôtre !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.