Page complète du livre audio gratuit :


SOURDILLE DE LAVALETTE, Charles-Guillaume – Les Deux Chèvres

Donneur de voix : Lemoko | Durée : 3min | Genre : Contes


Charles-Guillaume Sourdille de Lavalette - Les Deux Chèvres

Charles-Guillaume Sourdille de la Valette, écrivain français, né à Laval le 28 octobre 1792, décédé le 14 août 1852 à Villiers-Charlemagne au château de la Valette.

Ses fables, son œuvre principale, sont pour l’abbé Angot d’une sagesse peu élevée mais aimable ; on y trouve des traits et des mots heureux, des morales bien amenées.

Les Deux Chèvres.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Contes, Poésie, ,

 

Page vue 4 219 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

7 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Vieux loup le 18 août 2015

    La morale de cette histoire
    c’est que loup n’a plus faim.
    Il a pu faire bombance sans même occire un vermisseau.
    Allez curé, continuez d’attacher vos chèvres!

    Ysengrin, vieux loup

  2. Lemoko le 19 août 2015

    Ysengrin, est-ce bien de cette fable que vous parlez?
    Il n’y a point de loup ni vermisseau et ni curé ici!

  3. ahmed le 19 août 2015

    Bonsoir Cher Lemoko ,

    Pourriez vous pas avancer pour une heure ou plus de lecture ! sur d autres sujets …

    Cordialement ,

    Ahmed

  4. Jean-Pierre Baillot le 19 août 2015

    Plutôt bourriques vos chèvres, Lemoko !

  5. Lemoko le 26 août 2015

    Bonjour cher Ahmed

    J’ai hélas fort peu de temps pour de longs enregistrements,et fort peu doué, mais je m’y remettrais un de ces jours…
    J’en profite pour saluer tous mes collègues de LA qui se lancent dans de tels enregistrements et avec quel brio…
    Bravo…..

    cordialement

  6. Alessandra le 27 août 2015

    Un grand merci pour cette très jolie fable et pour votre si agréable lecture!
    A bientôt :)
    Alessandra

  7. Alain Degandt le 17 septembre 2015

    Il semblerait, Cher Lemoko, que ces Deux-Chèvres aient perdu le Niort !
    Salut fraternel,
    ALAIN D.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.