Page complète du livre audio gratuit :


VIGNY, Alfred (de) – Le Mont des oliviers – La Flûte (Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Poésie


Le Mont des oliviers

Ces deux poèmes philosophiques sont extraits des Destinées (1843), comme La Mort du loup, L’Esprit pur, Wanda et La Maison du berger.

Le Mont des oliviers commence ainsi :
« Alors il était nuit et Jésus marchait seul,
Vêtu de blanc ainsi qu’un mort de son linceul ;
Les disciples dormaient au pied de la colline.
Parmi les oliviers, qu’un vent sinistre incline,
Jésus marche à grands pas en frissonnant comme eux ;
Triste jusqu’à la mort, l’œil sombre et ténébreux,
Le front baissé, croisant les deux bras sur sa robe
Comme un voleur de nuit cachant ce qu’il dérobe ;
Connaissant les rochers mieux qu’un sentier uni,
Il s’arrête en un lieu nommé Gethsémani.
Il se courbe, à genoux, le front contre la terre ;
Puis regarde le ciel en appelant : Mon Père ! »

Premiers vers de La Flûte :
« Un jour je vis s’asseoir au pied de ce grand arbre
Un Pauvre qui posa sur ce vieux banc de marbre
Son sac et son chapeau, s’empressa d’achever
Un morceau de pain noir, puis se mit à rêver.
Il paraissait chercher dans les longues allées
Quelqu’un pour écouter ses chansons désolées ;
Il suivait à regret la trace des passants
Rares et qui, pressés, s’en allaient en tous sens. »

Le Mont des oliviers.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


La Flûte.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter les versions textes de ce livre audio : Le Mont des oliviers, La Flûte.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Poésie, ,

 

Page vue 2 313 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

Aucun commentaire pour le moment. Ajoutez le vôtre !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.