Livres audio gratuits pour 'Albert Bataille' :


BATAILLE, Albert – Affaire Tremblié

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 36min | Genre : Histoire


La tête décapitée de François Farbos

Neuvième procès d’Assises sur le site, extrait des Causes criminelles et mondaines rassemblées par Albert Bataille, Affaire Tremblié, l’homme sans tête de Buenos-Ayres (1894).

« Il est impossible de se rendre compte de l’émotion soulevée dans la République Argentine par cette affaire de l’homme coupé en morceaux, de l’homme sans tête, del hombre descuartizado, del hombre sin cabeza.
Le meurtrier fut arrêté à Dunkerque au moment où il débarquait. C’est cet homme qui comparait aujourd’hui devant la Cour d’assises du Nord après deux années d’une instruction qui a réuni contre lui un faisceau formidable de preuves. »

« Tremblié a bénéficié du lointain : on n’exécute pas pour un crime commis dans la République Argentine. Le doute et le mystère croissent en raison directe du carré des distances, surtout quand l’accusé reste fidèle ou vieux précepte d’Avinain : « N’avouez jamais ! » »

NB : « N’avouez jamais ! » : telle est la parole fameuse jetée à la foule, du haut de l’échafaud, par le boucher Avinain , exécuté à Paris le 29 novembre 1867 pour meurtres et actes de barbarie. Ceux qui avouent, s’est-il écrié, sont exécutés ; quant à ceux qui nient, on ne leur fait rien… Avinain a gravi assez courageusement les degrés de l’échafaud. Arrivé sur la plate-forme, il s’est tourné vers le public et il a dit d’une voix forte : « Messieurs, n’avouez jamais ! »

Ne voyez pas là un conseil, mais un rappel historique !

Illustration : Tête décapitée de François Farbos.

Affaire Tremblié.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 817 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BATAILLE, Albert – Un assassin de seize ans – La Bande de Neuilly

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Société


Ivorel et Michot, de la bande de Neuilly

Une petite affaire, Un assassin de seize ans, et un dossier complet de La Bande de Neuilly, des années 1882-1892 enregistrés par le compilateur des Causes criminelles et mondaines, Albert Bataille.

Un assassin de seize ans tue son patron afin qu’on parle de lui dans les journaux et parce qu’on ne guillotine pas avant dix sept ans… Ça ne vous rappelle pas quelque chose ce genre de crimes d’adolescents ?

« Ivorel et Gaudissart, bien mis, devaient se présenter chez le père Ollivier de la part d’un de ses amis, M. Caro, car le vieillard était fort méfiant et n’ouvrait pas facilement aux inconnus. De son côté, Paul André qui, en chef prudent, ne travaillait jamais personnellement dans les expéditions dangereuses, remit à ses deux lieutenants une pince-monseigneur, des coins pour forcer les armoires et six mètres de corde pour ligoter solidement le vieil usurier « s’il faisait le méchant. »
Le plan combiné fut exactement suivi. »

Écoutez la suite de La Bande de Neuilly.

Un assassin de seize ans.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 056 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BATAILLE, Albert – Marie Bière

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 40min | Genre : Histoire


Marie Bière

Marie Bière est le récit et l’audience du procès en Assises en 1880 d’une jeune femme « bien sous tous rapports » accusée d’avoir tiré, avec préméditation, sur son amant Robert Gentien non irréprochable.

Les débats ont lieu devant vos yeux et dans vos oreilles…

« Le soir du 7 janvier à neuf heures, la jeune femme aperçut M. Gentien ; il sortait, ayant au bras l’artiste dont nous venons de parler. L’accusée s’élança hors de la voiture, fit quelques pas et tira. M. Robert Gentien tomba, grièvement blessé à la jambe droite et au dos. Marie Bière se laissa arrêter sans résistance. »

C’est la neuvième affaire consignée par Albert Bataille dans les Causes criminelles et mondaines et enregistrée sur notre site.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 276 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BATAILLE, Albert – Les Assassins de Paris (1889)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Histoire


Assassinat de Mme Roux par le caporal Geomey

Trois procès aux Assises de la Seine en 1889 regroupés sous le titre Les Assassins de Paris par Albert Bataille dans Causes criminelles et mondaines :

- Geomey
- Les Assassins d’Auteuil
- Kaps

« L’auteur a tenu à rapprocher ces trois procès, témoignages saisissants de la précocité des assassins. Geomey avait vingt et un ans, Allorto 22, Mécrant 19 et Kaps quatorze ans au moment de l’assassinat du père Vinçard ! »

> Écouter un extrait : 01. Geomey.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 585 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BATAILLE, Albert – Estoret – Vengeance par procuration

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Société


Une vitrioleuse

Deux affaires des années 1880 recueillies par Albert Bataille dans Causes criminelles et mondaines.

On assiste au procès de Joseph Estoret ancien chef de culture à Villerssous-Erquery, ancien maire de cette commune, coupable du meurtre d’un fou dont il était responsable dans l’asile d’aliénés qu’il surveillait.

« Je suis en mesure de faire connaître dans ses détails les plus précis cette cause criminelle, dont on a parlé assez vaguement, et sur laquelle certains journaux ont publié des renseignements tout à fait fantaisistes. »

nous précise l’auteur, tandis que Une vengeance par procuration est le simple compte-rendu, sans pièces à l’appui comme dans Estoret, du vitriolage d’un jeune homme par une femme jalouse.

Note : C’est dans le cadre des troubles sociaux à Glasgow en 1820 que naît le crime du vitriolage. Aujourd’hui, cette pratique est courante notamment au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan, au Cambodge ainsi que dans de nombreux autres pays asiatiques et africains.
Compte tenu que le jet d’acide sulfurique marque le visage de la victime à vie, en détruisant sa santé physique et mentale, certains maintiennent que ce crime est aussi grave que le viol.

Estoret.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 666 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BATAILLE, Albert – Ravachol (Les procès)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 40min | Genre : Histoire


Ravachol

« L’année 1892 ne se fait remarquer par aucun forfait légendaire. Année moyenne, dirions-nous, si elle ne se distinguait de ses aînées par deux manifestations sociales des plus caractéristiques : l’antisémitisme et l’anarchisme passent à l’action.
Voici qu’en 1892 la propagande par le fait se réveille avec Ravachol. Coup sur coup, à la suite du vol de dynamite de Soisy-sous-Étiolles, des attentats sont commis contre deux magistrats.
Des bombes sont déposées à la Préfecture de police, à l’Hôtel-de-Ville, à la porte d’hôtels particuliers.
Ravachol est pris.
L’antisémitisme, qui avait mis tant d’années à s’acclimater dans ce pays de tolérance, semble se développer parallèlement à l’anarchisme et, comme lui, fait explosion en 1892.
Celui-ci s’attaque aux bourgeois, celui-là aux Juifs qui possèdent.
La France souffre du mal d’argent. Les grandes fortunes sont en train d’absorber la petite épargne, comme les grands magasins ont tué le petit commerce, comme les manufactures immenses ont tué le travail à domicile, si familial, si intime, si moralisateur. » (Préface de Ravachol)

Si l’on remplace « anarchisme » par « terrorisme », on pourrait faire quelques rapprochements entre 2016 et 1892…

Les trois procès dans lesquels Ravachol fut impliqué sont soigneusement relatés par Albert Bataille, comme ceux concernant l’Affaire Chambige en 1888 dans les Causes criminelles et mondaines.

« François Claudius Koënigstein dit Ravachol, le « Rocambole de l’anarchisme », est un ouvrier et militant anarchiste français, né le 14 octobre 1859 à Saint-Chamond. S’étant rendu coupable de plusieurs délits, assassinats et attentats, il est guillotiné le 11 juillet 1892 à Montbrison. » (Wikipédia)

> Écouter un extrait : 01. Les explosions de Paris.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 298 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BATAILLE, Albert – Explosion à la Chambre des Députés en 1893

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Histoire


Explosion à la Chambre des Députés en 1893

En décembre 1893, l’anarchiste Auguste Vaillant, 32 ans, a fait exploser une bombe dans la Chambre des Députés, sans causer un seul décès mais en faisant plusieurs blessés.
Nous assistons au procès en Cour d’Assises en janvier 1894, retracé dans son intégralité par Albert Bataille (voir L’Affaire Chambige) dans Causes criminelles et mondaines « Les Procès anarchistes ». Ce procès est également évoqué par Victor Barrucand dans son roman Avec le feu, enregistré en 2012.

Une fidèle reconstitution par l’auteur qui eut accès aux pièces du dossier de L’Explosion de la Chambre des Députés.

Le procès d’Auguste Vaillant est évoqué dans le roman

Explosion d’une bombe à la chambre des députés.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 163 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MARGUERITTE, Paul – Marcel Lami et BATAILLE, Albert – L’Affaire Chambige

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3h | Genre : Nouvelles


Henri Chambige

Marcel Lami est le pseudonyme d’Henri Chambige, romancier, dont le procès, en 1888, défraya la chronique.
Henri Chambige, étudiant de 22 ans, est retrouvé blessé près du cadavre dévêtu de Magdeleine Grille, femme mariée de 30 ans, réputée irréprochable. Deux versions s’opposent pour ce drame. Chambige reconnaît qu’il a tué madame Grille, mais affirme que c’est à sa demande : elle lui aurait proposé d’être sa maîtresse puis de mourir avec lui pour ne pas survivre au déshonneur. Chambige aurait accepté, mais aurait manqué son propre suicide. Dans le souci de préserver l’honneur d’une femme et de sa famille, le mari et la mère de la défunte se portent partie civile et soutiennent que celle-ci a pu être hypnotisée ou droguée, puis violée par Chambige.

Le récit admiratif Marcel Lami que nous propose Paul Margueritte en 1909 glorifie celui dont vous allez lire toutes les phases du procès de Constantine recueillies par Albert Bataille et consignées dans Causes criminelles et mondaines de 1888.
« Henri Chambige : il fallait la bassesse du journalisme actuel, son goût d’apache pour l’information brutale, son scandaleux éventrement des vivants et des morts, pour rappeler, à ceux qui l’avaient oublié, qu’un sort cruel avait fait de cet homme, à l’heure où il n’était presque qu’un enfant, une victime et un paria d’élection. Quelques lignes sèches et dédaigneuses tombèrent sur sa tombe, en glas de terre sèche. »

Vous pouvez, au choix, commencer ou finir par le procès ou par l’hommage.

> Écouter un extrait : Marcel Lami.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 688 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |