Livres audio gratuits pour 'Alexandre Dumas Fils' :


ZOLA, Émile – En relisant Balzac – Dumas fils, moraliste

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 23min | Genre : Correspondance


En relisant Balzac

Dans sa lettre En relisant Balzac (1872), Zola, qui n’a pas connu l’homme Balzac (mort en 1850), montre qu’il était un grand admirateur de la Comédie humaine, certes, mais sa lettre est plutôt une satire de la littérature journalistique et feuilletoniste de son temps, tombée bien bas :

« La vérité est que le roman agonise. Cette grande et large forme de la littérature moderne est tombée entre des mains indignes qui la déshonorent. Je ne sais si vous avez parfois le courage de lire un des feuilletons que publient les journaux ; je parle des journaux les mieux faits et les plus littérairement écrits. Les articles sont soignés ; on balaye toutes les ordures au rez-de-chaussée. C’est la sentine du journal, l’égoût où croupit toute la sottise de la rédaction. »

Dumas fils, moraliste est une attaque plus cruelle, cette fois-ci, de l’auteur de La Dame aux camélias, son contemporain toujours vivant ! Le texte qui a dû déclencher sa colère est L’Émancipation progressive de la femme (1872) qui, scandaleux, a été retiré de la vente au bout d’un an. On imagine Dumas lisant ces lignes :
« On lui a fait dans la littérature contemporaine une place mensongère, où il ne se tient que par le gonflement de toute sa personne, il en descendra vite, et sur la dalle de dissection, il ne restera de son talent qu’un cas curieux de Don Quichotte bourgeois, hardi jusqu’à transpercer les moulins à vent, et persuadé des grâces de sa gloire jusqu’à faire prendre cette dame pour la plus belle princesse du monde. »

Le monde littéraire a ses combats et Zola ne sera pas épargné :
« Zola est sur le rebord de l’auge à cochon du réalisme, dans laquelle il peut se noyer tout entier. » (Barbey d’Aurevilly)

EN 1887, Paul Bonnetain, J.H. Rosny, Lucien Descaves, Paul Margueritte et Gustave Guiches publient dans Le Figaro leur « Manifeste des Cinq » dirigé contre le roman La Terre, « recueil de scatologie », « imposture de la littérature véridique ».

En relisant Balzac.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 011 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DUMAS, Alexandre (Fils) – Les femmes qui tuent et les femmes qui votent (Extrait)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Société


Les femmes qui tuent

En 1880 Alexandre Dumas fils publie un texte très peu connu Les femmes qui tuent et les femmes qui votent, où il réclame l’accession des femmes à la vie politique. Cet extrait de la première partie (Les femmes qui tuent) est consacré aux embarras et à l’impuissance de la Justice devant les « nouveaux symptômes d’abaissement dans l’ordre moral ».

Il est bon de se rappeler qu’Alexandre Dumas fils, déclaré enfant naturel de père et mère inconnus, ne fut reconnu par son père qu’à l’âge de sept ans, lui en voulut toute sa vie et se pencha, bien qu’antiféministe, sur le sort des femmes délaissées et des enfants illégitimes (Un père prodigue, Le Fils naturel).

Deux remarques capitales pour suivre sa pensée :
« L’acquittement des coupables, prononcé par le tribunal, imposé par l’opinion, est-il juste ? Non. Mais ce qui fait l’acquittement de ces coupables arrêtés, c’est que la loi ne peut pas sévir contre les véritables coupables qu’elle couvre depuis trop longtemps, et que, ne pouvant pas appliquer la justice absolue, elle est condamnée elle, la loi, à n’appliquer que la justice relative, ce qui est bien près de l’injustice. »
« La morale ne s’altère donc pas, mais elle s’élargit, elle se développe, elle se répand, et, pour cela, elle brise ces formules étroites et partiales dans lesquelles elle était inégalement contenue et dosée et qu’on appelle les mœurs et les lois. »

Les choses ont évolué depuis 1880, mais…

Les femmes qui tuent et les femmes qui votent.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 057 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DUMAS, Alexandre (Fils) – La Dame aux camélias

Donneuse de voix : Juliette | Durée : 9h | Genre : Romans


La Dame aux camelias

Marie Duplessis, élégante courtisane d’une très grande beauté, fut l’une des « demi-mondaines » les plus courtisées de son époque.

Son destin tragique a inspiré, à Alexandre Dumas fils, ce roman devenu célèbre.

Les très nombreuses adaptations de cet ouvrage, parmi lesquelles un des plus grands opéras de Verdi : La Traviata, ont contribué à faire de cette jeune femme morte si prématurément, un personnage immortel : La Dame aux camélias.

> Écouter un extrait : Préface.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 70 080 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DUMAS, Alexandre (Fils) – Le Cocher de cabriolet

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 5min | Genre : Nouvelles


Jean Beraud - Fiacre

« Quand je ne pense pas à un drame qui me préoccupe, quand je ne vais pas à une répétition qui m’ennuie, quand je ne reviens pas d’un spectacle qui m’a endormi, je cause avec les cochers de cabriolets, et quelquefois je m’amuse autant en dix minutes que dure la course, que je me suis ennuyé dans les quatre heures qu’a duré la soirée de laquelle ils me ramènent. [...] »

Le Cocher de cabriolet.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 224 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |