Livres audio gratuits pour 'Alexandre Pouchkine' :


POUCHKINE, Alexandre – La Demoiselle paysanne

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Nouvelles


La Demoiselle paysanne

Le dernier des Récits de Feu Ivan Petrovitch Belkine, La Demoiselle paysanne donne à Pouchkine l’occasion de s’amuser avec l’ironie qu’on lui connaît, mais surtout de revisiter les thèmes du déguisement et du quiproquo légués par le dix-huitième siècle.

Lise, demoiselle raffinée et trilingue de l’aristocratie russe, entreprend de se travestir en demoiselle paysanne, Akouline, et ainsi déguisée abuse de la naïveté d’un jeune aristocrate qui a du mal à comprendre la valeur de cette petite servante. On n’est pas loin de Marivaux !

Une charmante comédie romancée.

Traduction : Alphonse Claeys (1872).

La Demoiselle paysanne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 270 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POUCHKINE, Alexandre – Trois Contes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 33min | Genre : Contes


Conte du pêcheur et du petit poisson

Alexandre Pouchkine (1799-1837) a écrit des poèmes (Le Cavalier de bronze), des nouvelles (La Dame de pique), des drames (Boris Godounov), des romans en prose (La Fille du capitaine) et en vers (Eugène Onéguine), un journal et cinq contes en vers (1834) dont :

Conte du coq d’or : Un vieux sage propose un coq d’or au méchant tsar Dodone pour le préserver des attaques ennemies. « Perche-le, dit-il au tzar, sur la flèche d’une haute tour. Il te gardera fidèlement. Si tout reste calme à l’entour, immobile il se tiendra. Mais que, de quelque côté, te menace une guerre ou l’incursion d’une horde, ou quelque malheur sans nom, mon coq d’or aussitôt de relever la crête, de se mettre à chanter et de battre des ailes, en regardant l’horizon d’où vient le danger. »

Conte du pêcheur et du petit poisson : « Voici le vieux qui s’en va tout au bord de la mer bleue. Il voit que sur la mer bleue le trouble des eaux grandit. À haute voix, il appelle le petit poisson doré, qui vers lui nage et demande :
- Que veux-tu de moi, bon vieux ?
Avec un profond salut, le vieux alors lui répondit :
- Ayez pitié de moi, Monseigneur le poisson. La vieille gronde plus encore, la vieille ne me laisse plus de repos, la vieille veut une isba. »

Conte du pope et de son serviteur Balda, ou le triomphe d’un astucieux moujik sur les diables de la mer.

Traduction : E. Vivier-Kousnetzoff (1925).

> Écouter un extrait : Conte du coq d’or.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 257 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POUCHKINE, Alexandre – Doubrovski, ou Le Brigand-gentilhomme

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3h | Genre : Nouvelles


Doudbrovski

Pour bien comprendre le comportement des personnages de Doubrovski, ou Le Brigand-gentilhomme, publié en 1841, il faut connaître l’âme russe. Pouchkine nous aide aussi, dans le récit des événements, en intervenant personnellement :
« Le lecteur a, sans doute, déjà deviné que la fille de Cyrille Pétrovitch, dont nous avons dit seulement quelques mots, est l’héroïne de notre nouvelle. »
« Maintenant nous allons demander au lecteur la permission de lui expliquer les derniers épisodes de notre nouvelle par les circonstances qui ont précédé et que nous n’avons pas encore racontés. »

Recommandé, pour mieux apprécier l’auteur de La Dame de pique, le Discours sur Pouchkine de Fedor Dostoïevski.

Traduction : Maurice Quais (1859?-1939?).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 794 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DOSTOÏEVSKI, Fedor – Discours sur Pouchkine

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Discours


Pouchkine et Dostoïevski

Le géant de la littérature russe Pouchkine est mort depuis quarante-trois ans, quand, en 1880, l’autre géant Dostoïevski prononce un discours élogieux (Речь о Пушкине ) sur ce « prophète » : « Pouchkine est un phénomène extraordinaire, et peut-être le phénomène unique de l’âme russe, a dit Gogol. J’ajouterai, pour ma part, que c’est un génie prophétique. Pouchkine apparaît juste à l’heure où nous semblons prendre conscience de nous-mêmes, un siècle environ après la grande réforme de Pierre, et sa venue contribue fortement à éclairer notre chemin. »

Une grande partie de cet éloge est consacrée à l’intéressante analyse d’Eugène Onéguine et à la compréhension du personnage de Tatiana : « Eugène Onéguine, un poème qui n’a plus rien de fantaisiste, mais qui est d’un réalisme évident ; un poème dans lequel la vraie vie russe est évoquée avec une telle maîtrise que rien d’aussi vivant n’a été écrit avant Pouchkine ni peut-être depuis lui. »

Les mots de la fin : « Pouchkine est mort dans tout l’épanouissement de son talent et il a emporté dans sa tombe la solution d’un grand problème. Tout ce que nous pouvons faire, c’est tenter de le résoudre. »

Traduction : J. Wladimir Bienstock (1868-1933) et John-Antoine Nau (1860-1918).

Discours sur Pouchkine.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 725 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POUCHKINE, Alexandre – Eugène Onéguine

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 4h 15min | Genre : Romans


Eugène Onéguine

Œuvre majeure de la littérature russe, écrite entre 1829 et 1832, Eugène Onéguine est un roman d’environ 1400 vers. Pouchkine raconte la vie d’un jeune dandy petersbourgeois blasé, dégoûté de la vie en société et retiré à la campagne, avec Lenski, un ami poète qu’il tuera en duel, pour un malentendu. Il vivra un roman d’amour raté avec Tatiana que l’auteur analyse subtilement.

Poème étrange où curieusement Pouchkine s’adresse au lecteur, avec un ton désinvolte, en l’interpellant :
« Vous avouerez, mon lecteur, que notre ami s’était conduit d’une façon fort chevaleresque avec la pauvre Tania. Et ce n’était pas pour la première fois qu’il montrait une véritable noblesse d’âme, quoique la malveillance humaine ne l’eût guère épargné. Ses ennemis, ses amis (c’est peut-être la même chose), l’avaient accommodé de toutes les façons. Chacun a ses ennemis dans ce monde ; mais Dieu nous garde de nos amis ! Oh ! les amis, les amis ! ce n’est pas sans raison que je me souviens d’eux. »

et aussi nombreuses descriptions poétiques :
« Poussées par les rayons du printemps, les neiges des collines environnantes sont déjà descendues en ruisseaux bourbeux sur les prairies inondées. À peine sortant de son sommeil, la nature salue d’un sourire attendri le matin de l’année. Les cieux, d’un bleu plus foncé, sont plus rayonnants ; encore transparents, les bois se couvrent d’un duvet de verdure ; l’abeille quitte sa cellule de cire pour aller butiner sur les premières fleurs ; les champs se sèchent et se nuancent ; les troupeaux mugissent joyeusement, et le rossignol a déjà chanté dans le silence des nuits. »

En 1878 sera créé Onéguine, opéra lyrique, musique de Tchaïkovski.

Traduction : Ivan Tourguéniev et Louis Viardot (1800-1883).

Illustration : Vasilii Fedorovich Timm (1820-1895), Eugène Onéguine.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 219 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POUCHKINE, Alexandre – Poésies écrites en français (Sélection)

Donneur de voix : Iamnot | Durée : 4min | Genre : Poésie


Alexandre Pouchkine par Vassili Tropinine 1827

Alexandre Pouchkine (1799-1837) a écrit quelques poésies en français durant sa jeunesse.

« Vous me demandez mon portrait,
Mais peint d’après nature :
Mon cher, il sera bientôt fait
Quoiqu’en miniature.

Je suis un jeune polisson
Encore dans les classes ;
Point sot, je le dis sans façon
Et sans fades grimaces. [...] »

> Écouter un extrait : Mon portrait.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 794 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POUCHKINE, Alexandre – Le Coup de Pistolet

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 34min | Genre : Nouvelles


Le coup de pistolet

« Ce fut à lui de tirer le premier, à lui, cet éternel enfant gâté de la fortune.
Il fit feu et perça ma casquette.
C’était à mon tour. Enfin, j’étais maître de sa vie. Je le regardais avec avidité, m’efforçant de surprendre sur ses traits au moins une ombre d’émotion.
Non, il était sous mon pistolet, choisissant dans sa casquette les guignes les plus mûres et soufflant les noyaux, qui allaient tomber à mes pieds.
Son sang-froid me faisait endiabler.

« Que gagnerai-je, me dis-je, à lui ôter la vie, quand il en fait si peu de cas ? » »

Le Coup de pistolet.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 341 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POUCHKINE, Alexandre – La Fille du capitaine

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 5h 10min | Genre : Romans


Alexandre Pouchkine (par Vassili Tropinine, 1827)

La dernière œuvre de Pouchkine est ainsi jugée par Gogol :

« La pureté et l’absence d’artifice, sont poussées dans ce roman à un tel degré que c’est la réalité elle-même qui semble à côté artificielle et caricaturale. Pour la première fois on voit apparaître des caractères authentiquement russes : un simple commandant de fort, sa femme, un lieutenant, le fort lui-même avec son unique canon, l’absurdité de l’époque et la simple grandeur des gens simples, tout cela est non seulement la vérité vraie, mais pour ainsi dire mieux que la vérité. »

Traduction : Louis Viardot (1854).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 20 141 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Alexandre Pouchkine :


12>