Livres audio gratuits pour 'Alfred Dreyfus' :


MIRBEAU, Octave – L’Affaire Dreyfus

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 3h 46min | Genre : Société


Alfred Dreyfus (1859-1935)

« Alors que nous caressons ce rêve magnifique d’abolir les frontières et de fraterniser avec les peuples, le stupide nationalisme multiplie les frontières, non seulement de peuple à peuple, de région à région, de village à village, mais d’homme à homme. C’est le retour à la barbarie, la régression aux époques de la force brutale, où l’homme fort, l’homme élu, celui qu’« ils »cherchent encore dans les ténèbres de la férocité humaine, était la brute horrible et sanglante qui avait le plus tué, le plus pillé, le plus massacré.
Ô patrie, idole toujours gorgée de viande humaine, quand donc auras-tu fini d’accomplir, sur l’humanité, ta besogne sinistre ? » L’Aurore, 22 juillet 1899.

Adresse à Alfred Dreyfus dans L’Aurore du 11 septembre 1899 :
« Ne craignez pas que nous vous abandonnions : nous prenons l’engagement de rester fidèles à la cause de la justice et de la vérité. »

À travers ces 34 documents, en majorité des chroniques parues dans la presse de novembre 1897 à septembre 1899, Octave Mirbeau nous plonge dans l’atmosphère haineuse et viciée de la France de « L’affaire Dreyfus ». C’est dans un style vigoureux qu’il dénonce antisémitisme et nationalisme. On aimerait tant considérer qu’il s’agit d’une époque révolue…

N.B. : les textes Pétition au Président de la chambre, Adresse à Émile Zola, Aux hommes libres, Lettre à Adrien Hébrard, Lettre à monsieur le Président du Conseil et À Alfred Dreyfus ont été écrits par plusieurs auteurs, dont Octave Mirbeau.

Illustration : Alfred Dreyfus (ca. 1894).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 987 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DREYFUS, Alfred – Lettres d’un innocent

Donneur de voix : Jean-François Leblanc | Durée : 9h 14min | Genre : Histoire


Alfred Dreyfus

Les machinations politiques entourant la célèbre cause d’État de l’Affaire Dreyfus sont bien connues. Elles ont été relatées dans divers média, notamment dans J’accuse, la célèbre lettre ouverte adressée par Émile Zola au président de la République. Les lettres que le capitaine Dreyfus a écrites depuis sa cellule de prison à Lucie, sa chère épouse, beaucoup moins dramatiques que tout ça, par contre, ne font qu’exposer les états d’âme du capitaine d’artillerie injustement accusé, condamné, disgracié et emprisonné. La trame de fonds de cette tragédie judiciaire est la souffrance d’un homme innocent d’avoir commis aucun crime, certes, mais aussi l’amour d’un mari pour sa femme et d’un père pour ses enfants et sa famille, le sens du devoir, ainsi que l’espoir et la confiance en la justice de la Patrie. En somme, on n’y trouve essentiellement qu’un seul thème, inlassablement répété : l’obsession tout à fait justifiée d’un soldat honorable de voir son nom rétabli.

> Écouter un extrait : Introduction.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 387 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |