Livres audio gratuits pour 'Auguste de Villiers de l’Isle-Adam' :


VILLIERS DE L’ISLE-ADAM, Auguste (de) – Les Demoiselles de Bienfilâtre (Version 2)

Donneur de voix : Patrick Grégoire | Durée : 21min | Genre : Contes


Auguste de Villiers de L'Isle-Adam

L’histoire de deux sœurs de joie aussi sérieuses que professionnelles, aux affaires florissantes… jusqu’au jour où l’une d’elles, emportée par une passion amoureuse gratuite, met en danger leur commerce.

Un des Contes cruels d’Auguste de Villiers de L’Isle-Adam…

Les Demoiselles de Bienfilâtre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 648 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VILLIERS DE L’ISLE-ADAM, Auguste (de) – L’Étonnant Couple Moutonnet

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 12min | Genre : Nouvelles


Comité de surveillance révolutionnaire

Est démontré :

« Ce qui cause la réelle félicité amoureuse, chez certains êtres, ce qui fait le secret de leur tendresse, ce qui explique l’union fidèle de certains couples, est, entre toutes choses, un mystère dont le comique terrifierait si l’étonnement permettait de l’analyser. Les bizarreries sensuelles de l’Homme sont une roue de paon, dont les yeux ne s’allument qu’au dedans de l’âme, et, seul, chacun connaît son désir. »

par le récit de Villiers de l’Isle-Adam.

Illustration : Comité de surveillance révolutionnaire, d’après Jean-Baptiste Huet.

L’Étonnant Couple Moutonnet.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 280 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VILLIERS DE L’ISLE-ADAM, Auguste (de) – Véra (Version 2)

Donneur de voix : Francis | Durée : 24min | Genre : Nouvelles


Paul Delaroche - La Jeune Martyre (1855)

La scène se passe à la tombée de la nuit. Le comte d’Athol est en deuil : sa femme Véra est décédée subitement. Après avoir passé la journée dans le caveau, il en a jeté la clé suite à sa décision mystérieuse de ne plus revenir. Il se retrouve dans la chambre de Véra où rien n’a bougé.

Véra.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 356 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VILLIERS DE L’ISLE-ADAM, Auguste (de) – Contes cruels (Œuvre intégrale)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : -h –min | Genre : Contes


Contes cruels

« Tu as mis en cette œuvre une somme de Beauté extraordinaire. La langue vraiment d’un Dieu partout ! Plusieurs des nouvelles sont d’une poésie inouïe et que personne n’atteindra : toutes, étonnantes. » (Stéphane Mallarmé, Lettre à Auguste Villiers de L’Isle-Adam (1884))

Les contes réunis par Villiers sont d’une grande diversité. Leur dénominateur commun est, selon l’auteur, la cruauté. En effet, Villiers y montre sans fard, avec cynisme parfois, les travers de ses contemporains qui semblent bien cupides (Virginie et Paul), sots et superficiels (La Machine à gloire). Néanmoins, les Contes ne se bornent pas, tant s’en faut, à une critique du temps : le fantastique (Véra, L’Intersigne), genre en vogue, est représenté. Surtout, dans la plupart des Contes transparaissent un sens du tragique et une poésie conformes à leur auteur, aristocrate ruiné, dramaturge sans succès et amoureux du Beau. (Source : Wikipédia)

- Les Demoiselles de Bienfilâtre (Version 1, Version 2)
- Véra (Version 1, Version 2, Version 3)
- Vox populi (Version 1, Version 2)
- Deux Augures
- L’affichage céleste
- Antonie
- La Machine à gloire (Version 1, Version 2)
- Duke of Portland (Version 1, Version 2)
- Virginie et Paul (Version 1, Version 2)
- Le Convive des dernières fêtes (Version 1, Version 2)
- À s’y méprendre (Version 1, Version 2)
- Impatience de la foule (Version 1, Version 2)
- Le Secret de l’ancienne musique (Version 1, Version 2)
- Sentimentalisme (Version 1, Version 2)
- Le Plus Beau Dîner du monde (Version 1, Version 2)
- Le Désir d’être un homme (Version 1, Version 2)
- Fleurs de ténèbres (Version 1, Version 2)
- L’Appareil pour l’analyse chimique du dernier soupir
- Les Brigands (Version 1, Version 2)
- La Reine Ysabeau (Version 1, Version 2)
- Sombre Récit, conteur plus sombre (Version 1, Version 2)
- L’Intersigne (Version 1, Version 2)
- L’Inconnue (Version 1, Version 2)
- Maryelle (Version 1, Version 2)
- Le Traitement du docteur Tristan
- Conte d’amour (Version 1, Version 2)
- Souvenirs occultes (Version 1, Version 2)
- L’Annonciateur (Épilogue)

Illustration : Contes cruels, par Paul Destez (1909).


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 38 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VILLIERS DE L’ISLE-ADAM, Auguste (de) – La Machine à gloire

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Contes


La Salle Le Peletier pendant une représentation de l'opéra « Robert le Diable » (1832)

Les 27 Contes cruels occupent déjà une grande place sur notre site.

Villiers de l’Isle Adam imagine dans La Machine à gloire que l’ingénieur Bottom (ainsi appelé parce qu’il va au « fond » des choses ?) met au point un nouveau système de « claque » au théâtre.

« Nous constatons et affirmons, nous, que plus une œuvre dramatique secoue la torpeur publique, provoque d’enthousiasmes, enlève d’applaudissements et fait de bruit autour d’elle, plus les lauriers et les myrtes l’environnent, plus elle fait répandre de larmes et pousser d’éclats de rire, plus elle exerce, – pour ainsi dire, de force, – une action sur la foule, plus elle s’impose, enfin, – plus elle réunit, par cela même, les symptômes ordinaires du chef-d’œuvre et plus elle mérite, par conséquent, la gloire. »

Trois questions se dressent a priori :
1° Qu’est-ce que la Gloire ?
2° Entre une machine (moyen physique) et la Gloire (but intellectuel) peut-il être déterminé un point commun formant leur unité ?
3° Quel est ce moyen terme ?

Cette super claque électrique révolutionnaire ne semble pas avoir vu le jour depuis 1893 !

Illustration : La Salle Le Peletier pendant une représentation de l’opéra Robert le Diable (1832).

La Machine à gloire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 317 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VILLIERS DE L’ISLE-ADAM, Auguste (de) – Les Demoiselles de Bienfilâtre

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Contes


Les Demoiselles de Bienfilâtre

Les Demoiselles de Bienfilâtre est le trente-septième conte de Villiers de l’Isle-Adam (1836-1889) que notre site accueille depuis 2008 !

« Pascal nous dit qu’au point de vue des faits, le Bien et le Mal sont une question de « latitude ». En effet, tel acte humain s’appelle crime, ici, bonne action, là-bas, et réciproquement. Ainsi, en Europe, l’on chérit, généralement, ses vieux parents ; en certaines tribus de l’Amérique on leur persuade de monter sur un arbre ; puis on secoue cet arbre. S’ils tombent, le devoir sacré de tout bon fils est, comme autrefois chez les Messéniens, de les assommer sur-le-champ à grands coups de tomahawk, pour leur épargner les soucis de la décrépitude. S’ils trouvent la force de se cramponner à quelque branche, c’est qu’alors ils sont encore bons à la chasse ou à la pêche, et alors on sursoit à leur immolation.
[...]
Le point mystérieux qui gît au fond de cet immense malentendu est cette nécessité native où se trouve l’Homme de se créer des distinctions et des scrupules, de s’interdire telle action plutôt que telle autre, selon que le vent de son pays lui aura soufflé celle-ci ou celle-là : l’on dirait, enfin, que l’Humanité tout entière a oublié et cherche à se rappeler, à tâtons, on ne sait quelle Loi perdue. »

Le début de ce premier des Contes cruels est prometteur.

Illustration : Les Demoiselles de Bienfilâtre, par Paul Destez (1909).

Les Demoiselles de Bienfilâtre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 899 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VILLIERS DE L’ISLE-ADAM, Auguste (de) – L’Amour sublime

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Nouvelles


Georg Friedrich Kersting - Couple à la fenêtre (1815)

Ce n’est pas la première fois que Villiers de l’Isle-Adam plaisante sur un thème sérieux.

L’Amour sublime (1893) pourrait avoir comme sous-titre « L’innocence prise en flagrant délit par un commissaire de police ».

« C’était l’absurde s’installant dans la vie réelle » écrit (ou s’écrie) l’auteur…

L’Amour sublime d’un député peut-il se sublimer ?

Illustration : Georg Friedrich Kersting, Couple à la fenêtre (1815).

L’Amour sublime.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 049 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VILLIERS DE L’ISLE-ADAM, Auguste (de) – Le Réalisme dans la peine de mort

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 29min | Genre : Histoire


James Gillray - Le Bourreau (1798)

« Villiers de L’Isle-Adam, raconte Léon Bloy, avait la passion de courir le guilledou des exécutions capitales, et les messieurs de la guillotine le considéraient comme un amateur éclairé. »

Nous en avons deux confirmations.

En 1883 il publia Le Secret de l’échafaud où nous avons lu :

« Brusquement, la bascule joua, le carcan s’abattit, le bouton céda, la lueur du couteau passa. Un choc terrible secoua la plate-forme ; les chevaux se cabrèrent à l’odeur magnétique du sang et l’écho du bruit vibrait encore, que, déjà le chef sanglant de la victime palpitait entre les mains impassibles du chirurgien de la Pitié, lui rougissant à flots les doigts, les manchettes et les vêtements. »

En 1890, Le Réalisme dans la peine de mort approfondit les questions que chacun peut se poser !

« Soudain – pendant qu’il jette un coup d’œil presque furtif sur le couteau – la pesée d’un aide fait basculer le condamné sur cette passerelle de l’abîme ; l’autre moitié de la cangue s’abaisse : l’exécuteur touche le déclic… un éclair glisse… plouff ! – Pouah ! quel éclaboussis ! Deux ou trois grosses gouttes rouges sautent autour de moi. Mais déjà le tronc gît, précipité, dans le panier funèbre.
L’exécuteur, s’inclinant très vite, prend quelque chose dans une espèce de baignoire d’enfant, placée en dehors, sous la guillotine… »

La pensée directrice de Villiers est : « Bref, on va se venger ici, c’est-à-dire équilibrer le meurtre par le meurtre, – voilà tout, c’est-à-dire commettre un nouveau meurtre sur le prisonnier ligoté qui va sortir et que nous guettons pour l’égorger à son tour. »

Illustration : James Gillray, Le Bourreau (1798).

Le Réalisme dans la peine de mort.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 995 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Auguste de Villiers de l’Isle-Adam :