Livres audio gratuits pour 'Bénédict-Henry Révoil' :


RÉVOIL, Bénédict-Henry – L’Arbre anthropophage – La Prairie en feu

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Nouvelles


Arbre anthropophage

Ces deux Nouveaux Contes extraordinaires de Bénédict-Henry Révoil (1816-1882) nous apprennent et nous font vivre des aventures hors du commun.

L’Arbre anthropophage se situe à Madagascar :

« Il y a trois races distinctes à Madagascar, parmi les trois millions d’habitants qui composent le chiffre de la population : les Sakataves à l’ouest, descendus de la côte africaine et qui sont encore de vrais nègres ; les Howas au centre, grande peuplade d’origine malaise, et les Madécasses, type modifié par de nombreuses révolutions et de fréquents amalgames.
Les Sakataves ont la peau noire et les cheveux crépus : ils ont conservé tous les instincts, tous les errements de la race africaine à laquelle ils doivent leur origine, c’est-à-dire qu’ils sont ignorants, superstitieux et… anthropophages. »
Suit une histoire affreuse..

Une prairie en feu « est un souvenir de voyage au milieu des prairies indiennes » vécu par l’auteur avec un ami :

« L’incendie avançait à pas de géant. Aux ténèbres opaques succéda la clarté la plus vive : une pluie de feu vint bientôt s’abattre sur le marécage, et l’arbre qui s’élevait au-dessus de nos têtes fut ébranlé jusque dans ses racines. Un vacarme épouvantable se fit entendre et l’avalanche vivante se précipita en avant.
À droite et à gauche, nous voyions passer des bisons, des chevaux sauvages, des cerfs, en compagnie d’antilopes, de jaguars, de panthères qui s’élançaient les uns par-dessus les autres dans le marécage. »

L’Arbre anthropophage.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 591 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RÉVOIL, Bénédict-Henry – Un vaisseau-fantôme

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 27min | Genre : Contes


Vaisseau fantôme

Un vaisseau-fantôme est à ajouter aux trois Nouveaux Contes extraordinaires de Bénédict-Henry Révoil (1816-1882) publiés sur ce site.

« Nos yeux cherchaient à percer les ténèbres pour découvrir quelque chose à l’horizon, lorsque… ô mes amis ! à ce souvenir, mon sang se fige encore dans mes veines… nous restâmes encore pétrifiés par le spectacle qui s’offrit à nos yeux.
À quatre cents brasses de nous se dessinait la coque d’un navire aux proportions colossales, qui nous paraissait immobile et comme rivé au milieu des eaux. Il n’y avait pas un chiffon de toile au vent : nul mouvement, nul bruit ne révélait à bord de ce vaisseau la présence d’un équipage. Les mâts, les vergues, les agrès, tout était recouvert de neige et offrait aux yeux la blancheur de l’albâtre.
Notre terreur fut au comble, lorsque nous vîmes cette masse gigantesque s’approcher. Elle n’était plus qu’à une encâblure de notre bâtiment. »

Un vaisseau-fantôme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 685 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

REVOIL, Bénédict-Henry – Nouveaux Contes extraordinaires (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Contes


Pifferaro

Bénédict-Henri Révoil (1816-1882) fut employé au ministère de l’instruction publique, puis attaché au département des manuscrits à la Bibliothèque Nationale avant de vivre quelques années aux États-Unis d’où il rapporta grand nombre de matériaux pour la confection de ses ouvrages.
En 1884 paraissent les Nouveaux Contes extraordinaires, onze récits contés sobrement, clairement, sans prétention et qui nous ménagent quelques surprises.
Un tête-à-tête avec une panthère se passe un jour d’hiver sur le Mississipi gelé.

Une exécution à San-Francisco traite d’un sujet qui fait parfois l’actualité aujourd’hui : « Dans le récit qui va suivre, les principaux acteurs se composaient de deux cents citoyens de San-Francisco qui s’étaient constitués en « comité de vigilance » dans le but avoué d’empêcher tout voleur, assassin ou incendiaire d’échapper à la punition méritée, soit par la faiblesse des juges réguliers, soit par le peu de solidité des prisons, l’insouciance et la corruption de la police, ou l’insuffisance des moyens de répression. »

Quant au Pifferaro (joueur de flûte), il commence au carnaval de Rome pour s’achever rue Mouffetard à Paris.

> Écouter un extrait : Le Pifferaro.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 446 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |