Livres audio gratuits pour 'Delphine de Girardin' :


GIRARDIN, Delphine (de) – Les Parisiennes

Donneuse de voix : Domi | Durée : 52min | Genre : Essais


Delphine de Girardin

Delphine de Girardin (1804-1855) est poète, nouvelliste, dramaturge, romancière et journaliste. Elle est la fille de la salonnière et écrivaine Sophie Gay (1776-1852). Grâce à sa mère qui reçoit beaucoup, elle fait la connaissance de l’élite du début du XIXe siècle.
Elle épouse Émile de Girardin (1806-1882), journaliste, fondateur de La Presse. Dès lors, son salon éclipse celui de sa mère. Elle se montre pour son mari une collaboratrice précieuse, publiant dans la presse des articles de critique malicieuse tels Les Parisiennes.

Les Parisiennes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 066 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GIRARDIN, Delphine (de) – La Canne de M. de Balzac

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 5h | Genre : Nouvelles


La Canne de M. de Balzac

Delphine de Girardin, née Gay (1804-1855), était déjà, à vingt ans, célèbre dans le cercle de Charles Nodier par ses Essais poétiques. « Delphine de Girardin a exercé une influence personnelle considérable dans la société littéraire contemporaine et dans son salon régulièrement fréquenté, entre autres, par Théophile Gautier, Honoré de Balzac, Alfred de Musset, Victor Hugo, Laure Junot d’Abrantès, Marceline Desbordes-Valmore, Alphonse de Lamartine, Jules Janin, Jules Sandeau, Franz Liszt, Alexandre Dumas père, George Sand et Fortunée Hamelin. » (Wikipédia)

Sa nouvelle La Canne de M. de Balzac (1836), très spirituellement écrite, fut très prisée. Il faut savoir qu’Honoré de Balzac qui aimait les beaux objets et, voulant faire parler de lui, se ruinait pour les acquérir, s’était fait fabriquer par un joaillier une gigantesque canne en jonc, au pommeau incrusté de grosses turquoises dont la chaînette était confectionnée, disait-on, avec un collier de jeune fille d’Ève Hanska à qui il écrivait en 1834 :
« Vous ne sauriez imaginer quel succès a eu ma canne, ce bijou qui menace de devenir européen… Tout le dandysme de Paris en a été jaloux ! Il paraît que ce sera matière à biographie ! »

Ce fut matière au récit de Madame Émile de Girardin qui confère à cette canne mystérieuse le pouvoir, semblable à celui de l’anneau de Gygès, de rendre invisible celui qui la touche de la main gauche. (NB : L’ Homme invisible de H.G.  Wells ne sera, hélas !, publiable qu’en 2017.)

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 929 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |