Livres audio gratuits pour 'Edmund Burke' :


BURKE, Edmund – Réflexions sur la Révolution de France

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 11h 13min | Genre : Histoire


Edmund Burke

Réflexions sur la Révolution de France, d’Edmund Burke (1727-1797), est sans doute la plus célèbre attaque contre la Révolution française. Publiée en novembre 1790, elle se présente comme une réponse à un sermon – prêché par Richard Price, pasteur dissident, en novembre 1789 – exaltant la Révolution, et prend la forme d’une longue lettre adressée à un jeune correspondant français.

Il importe de noter que Burke écrit ce pamphlet dans les huit ou neuf premiers mois de 1790, c’est-à-dire après la prise de la Bastille, après le retour forcé de la famille royale de Versailles à Paris (5-6 octobre 89), mais bien avant la fuite à Varennes (20 juin 91), la sanglante invasion des Tuileries (17 août 92), les massacres de septembre 92, l’exécution de Louis XVI (21 janvier 93) et les événements de la Terreur (1993-94). L’ouvrage est néanmoins postérieur à l’Abolition des Privilèges (4 août 89), à la nationalisation ou confiscation des biens de l’Église (2 novembre 89) – longuement commentée par Burke -, et à la Constitution Civile du Clergé (12 juillet 90). Bien que 1790 fût une année relativement calme, Burke condamne en bloc la Révolution et prévoit avec discernement que le pire est encore à venir.
Craignant que les idées révolutionnaires ne gagnent l’Angleterre, il reproche aux Français de détruire de vénérables institutions telles que la monarchie, et de mettre en danger toute une civilisation séculaire, lesquelles n’étaient certes pas parfaites mais méritaient d’être aménagées, réformées, plutôt qu’abolies. La société est à ses yeux un édifice organique où tout se tient, où passé, présent et avenir sont indissolublement liés, et il attache une valeur inestimable aux traditions, à l’expérience d’une sagesse accumulée au cours de nombreux siècles. Il exècre en revanche l’individualisme affirmé de la Déclaration du Clergé.

Cette violente charge contre la Révolution et ses acteurs, promptement traduite en français (mai 91), provoqua de nombreuses réponses, dont la plus célèbre fut Les Droits de l’Homme, de l’Anglais Thomas Paine, paru dès mars 1791 (1ère partie) et février 1792 (2ème partie), qui s’insurge contre le conservatisme et les préjugés de Burke et prend avec enthousiasme le parti des révolutionnaires et de leurs idéaux.

Traduction : Pierre Dupont (1762-1817, Chapitres 01-06), et J.-A.*** (1823, Chapitres 06-23).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 016 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |