Livres audio gratuits pour 'Gérard de Nerval' :


BANVILLE, Théodore (de) – Le Vin samien – MENDÈS, Catulle – Le Perroquet de Gérard de Nerval

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Biographies


Gustave Courbet - Femme au perroquet

Catulle Mendès et Théodore de Banville se retrouvent sur cette page parce que Le Perroquet de Gérard de Nerval de Mendès a été écrit en prenant comme point de départ Le Vin samien de Banville, ainsi que l’indiquent ces quelques lignes adressées à Jean Lorrain par Mendès dans sa dédicace :

« Tout récemment, vous rappeliez un conte du merveilleux Banville, le conte où parle le fatidique Perroquet-symbole de la Maison de Débauche ! Dans cette page de rêve, mon cher poète, il y a une histoire, une histoire vraie qui arriva au délicieux et douloureux Gérard de Nerval ; elle nous fut dite, à Banville et à moi, par Charles Asselineau, grand ami de Gérard Labrunie ; et la voici, moins émerveillante que le conte, mais plus proche de l’abominable réalité. »

Il faut reconnaître sous le nom du poète Aimery de Los celui de Gérard de Nerval et noter ce témoignage biographique précieux :
« Quoi qu’on ait dit, et quoi qu’il en ait pensé lui-même lorsqu’il s’en allait pour deux ou trois mois en villégiature chez le docteur Blanche, Aimery de Los (Nerval) n’a jamais été fou. Il ne l’était pas lorsqu’il écrivait ses Sonnets mystiques, si faciles à comprendre pour quiconque n’a pas perdu le sens poétique, et il ne l’était même pas lorsqu’il se pendit à un réverbère dans la triste rue souterraine, fatigué d’être garrotté dans les liens de la chair, et délivrant enfin son âme frémissante, dont il sentait s’agiter en lui les impatientes ailes de papillon, avides de l’espace infini et de la lumière. Il n’a jamais été fou, il n’était pas fou. »

La vérité ? Il est retrouvé pendu à la grille d’un escalier rue de la Vieille Lanterne, près du Châtelet, son chapeau sur la tête. Suicide ? Accident ? Agression ? Porte d’un asile qui lui aurait été refusée ? La mort de Nerval reste une énigme à l’image de ses livres et de sa vie.

Illustration : Gustave Courbet, Femme au perroquet (détail, 1866).

Le Vin samien.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 851 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Dix Poètes, dix printemps

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Poésie


Eugène Grasset - La Belle Jardinière (1896)

Voici dix poèmes de dix grands auteurs français inspirés par le printemps. On pourrait y ajouter À la mi-carême de Musset, d’autres poèmes de Samain, de Hugo, de Verhaeren, etc… De quel poète vous sentez-vous le plus proche en ce huitième jour de printemps ?

> Écouter un extrait : Les Roses.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 720 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NERVAL, Gérard (de) – Émilie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 54min | Genre : Nouvelles


Émilie

Sylvie (Version 1, Version 2), Octavie et Isis, trois Filles du feu (1854), sont rejointes sur le site par Émilie, nouvelle tragique qui offre des ressemblances de situation avec Le Cid de Corneille (Rodrigue tue le comte Don Gormas, père de sa fiancée Chimène).

Le jeune lieutenant Desroches a tué un officier prussien à la guerre et a été sérieusement blessé. Rétabli, il rencontre Émilie, se fiance avec elle, sympathise avec son beau-frère Wilhelm et des recoupements révèlent qu’Émilie et son frère sont les enfants de l’officier tué par Desroches « de sa propre main ».
.
« Personne n’a bien su l’histoire du lieutenant Desroches, qui se fit tuer l’an passé au combat de Hambergen, deux mois après ses noces » est la première phrase de ce récit militaire de Gérard de Nerval.

Émilie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 687 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NERVAL, Gérard (de) – Antéros – Artémis – Le Christ aux oliviers

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 9min | Genre : Poésie


Jacob Matham - Eros et Antéros

Des 12 sonnets composant Les Chimères (1853) de Gérard de Nerval, cinq sont déjà sur le site : El Desdichado, Myrtho, Horus, Delfica et Vers dorés. Voici les derniers manquants :

Antéros (dieu grec signifiant « amour réciproque »).

Artémis, déesse grecque de la chasse, fille de Zeus et de Léto, souvent associée à la lune ; divinité marginale et ambiguë, elle a sa place dans les zones où les frontières sont floues, entre le monde sauvage et le monde civilisé et est une déesse vierge qui s’abstient de tout commerce sexuel avec des hommes et punit sévèrement ceux qui tentent de la séduire.

Le Christ aux oliviers, cinq sonnets consacrés à l’histoire de Jésus-Christ.

Ces 12 poèmes mystérieux et troublants, volontairement obscurs, qualifiés de symbolistes, rimbaldiens, mallarméens, surréalistes, écrits pour les psychanalistes, retracent le parcours d’un poète toujours hanté par un inaccessible absolu.

> Écouter un extrait : Antéros.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 794 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STRENTZ, Henri – Gérard de Nerval

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h 43min | Genre : Biographies

Gérard de Nerval par Nadar

« Il n’était pas de son temps, quand il passa parmi les hommes : d’aucuns le trouvaient suranné ; aujourd’hui, il est un des rares écrivains qui apparaissent vraiment jeunes parmi de bruyants contemporains déjà couverts de rides et de poussière. On le trouvait périmé : il annonçait l’avenir. [...] Une ferveur captivante, faite d’une sorte de souffrance heureuse monte à jamais du souvenir de cet ange terrestre dont l’amour malheureux fut l’élément presque absolu et qui, sous l’épée des fées bonnes et mauvaises, fut un très pur poète en même temps qu’un homme simple et bon. »

Gérard de Nerval.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 377 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HEINE, Heinrich – Intermezzo lyrique (Poème)

Donneur de voix : Angelot | Durée : 42min | Genre : Poésie


Heinrich Heine

« Il y avait une fois un chevalier qui était taciturne et sombre ! ses joues creuses avaient le blanc de la neige. Il errait çà et là d’un pas chancelante perdu en de vagues rêves. On eût dit qu’il était de bois, tant il était lourd et gauche ! les fleurettes et les fillettes se mettaient à rire sans bruit quand il passait près d’elles, trébuchant à chaque pas.

Souvent il se retirait dans le coin le plus sombre de sa demeure, dissimulé aux yeux des hommes. Alors il étendait les bras, comme mû d’un désir qu’il n’exprimait jamais. Mais à minuit on entendait un chant étrange, et à sa porte quelqu’un frappait… »

Traduction : Gérard de Nerval (1808-1855).

Intermezzo lyrique.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 963 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JEAN PAUL – L’Éclipse de lune

Donneur de voix : Angelot | Durée : 20min | Genre : Contes


Caspar moon

« L’ombre de l’éternel cadran approchait du XVIIIe siècle ; notre terre allait passer, toute sombre, entre le soleil et la lune, et déjà la mère des hommes, interdite et profondément affligée, pressait contre son cœur celles de ses filles qui n’avaient point encore porté le vêtement terrestre ; et elle leur répétait en gémissant : « Oh ! ne succombez pas, mes enfants chéris ! conservez-vous purs comme des anges, et revenez à moi ! ». »

Traduction : Gérard de Nerval (1808-1855).

L´Éclipse de lune.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 430 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NERVAL, Gérard (de) – La Reine des poissons

Donneuse de voix : Corinne | Durée : 8min | Genre : Contes


La Reine des poissons

« Il y avait dans la province du Valois, au milieu des bois de Villers-Cotterets, un petit garçon et une petite fille qui se rencontraient de temps en temps sur les bords des petites rivières du pays, l’un obligé par un bûcheron nommé Tord-Chêne, qui était son oncle, à aller ramasser du bois mort, l’autre envoyée par ses parents pour saisir de petites anguilles que la baisse des eaux permet d’entrevoir dans la vase en certaines saisons. Elle devait, faute de mieux, atteindre entre les pierres les écrevisses, très nombreuses dans quelques endroits. [...] »

La Reine des poissons.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 123 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Gérard de Nerval :


123>