Livres audio gratuits pour 'J. P. R. Cuisin' :


CUISIN, J.P.R. – Les Ombres sanglantes (Œuvre intégrale)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 8h 44min | Genre : Nouvelles


Cuisin - Les Ombres sanglantes

« J’ai encore, répartit Sainte-Albertine en tirant deux volumes de dessous l’oreiller de son sopha, un roman qui a de la vogue ; Les Ombres sanglantes : c’est ce que nous avons de mieux dans le genre noir ; je vous assure que j’ai eu une peur délicieuse la nuit dernière en le lisant ; mon lampadaire d’albâtre jetait alors des teintes sombres dans mon appartement, et la magie a été complète. »

Comme Sainte-Albertine, une des héroïnes d’un autre roman de J.P.R. Cuisin, Les Femmes entretenues dévoilées dans leurs fourberies galantes (1821), offrez-vous quelques frayeurs nocturnes avec ces onze Ombres sanglantes, maintenant disponibles en intégralité sur Littérature audio.com…

- Premières Ombres : La Demeure d’un parricide, ou Le Triomphe du remords,
- Secondes Ombres : Les Catacombes espagnoles : faits historiques,
- Troisièmes Ombres : Niobé, ou L’Élève de la nature, mœurs parisiennes,
- Quatrièmes Ombres : Le Boudoir de la volupté assassine,
- Cinquièmes Ombres : L’Infanticide, ou La Fausse Vertu démasquée,
- Sixièmes Ombres : La Femme de cire, nouvelle allégorique,
- Septièmes Ombres : Le Faux Capucin, ou La Tête sanglante et mobile,
- Huitièmes Ombres : Les Victimes sanglantes de Bellone, ou La Mort glorieuse du prince Poniatowski,
- Neuvièmes Ombres : La Bohémienne de Trébisonde, ou Un sequin par tête de chrétien, mœurs musulmanes,
- Dizièmes Ombres : La Guérite de la religieuse, ou La Vestale prévaricatrice,
- Onzièmes Ombres : Le Boucher anglais, ou La Lampe effrayante.


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 4 109 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CUISIN, J.P.R. – Niobé

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Nouvelles


Niobé

Avec Niobé, ou L’Élève de la nature, mœurs parisiennes s’achève la publication des onze Ombres sanglantes de Cuisin.

Sa galerie de monstres ne comportait pas encore de récit traitant de l’inceste ; voilà qui est fait et qui lui provoque cette réflexion désabusée :

« Cependant si tous les incestueux de la capitale et des provinces étaient condamnés au bannissement, quel vaisseau assez vaste pourrait contenir cette nombreuse émigration ? »

Niobé.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 415 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CUISIN, J.P.R. – La Bohémienne de Trébisonde

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 42min | Genre : Nouvelles


La Bohémienne de Trébisonde

La Bohémienne de Trébisonde, ou Un sequin par tête de chrétien, mœurs musulmanes, autres Ombres sanglantes a son titre expliqué par ce passage :

« Parmi les cadavres de tous ses soldats, et, pour comble d’horreur, un Musulman d’une taille gigantesque était occupé, sur ce champ de bataille, à trancher avec son damas les têtes des morts et même des mourans, ce qu’il faisait, par la raison que lorsque les Turcs sont en guerre avec les Autrichiens, l’usage, dans leur armée, est de donner un sequin par tête de Chrétien ; ainsi notre Musulman, avide d’or, emplissait de têtes refoulées les unes sur les autres un sac déjà très-volumineux. »

La Bohémienne de Trébisonde.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 276 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CUISIN, J.P.R. – La Guérite de la religieuse

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Nouvelles


La Guérite de la religieuse

Le sang coule moins dans La Guérite de la religieuse, ou La Vestale prévaricatrice que dans d’autres Ombres sanglantes.

« Notre héroïne, dona Palmira Monte Hermoso, espagnole d’origine et née à Salamanque, exprimait, dans un couvent de cette ville, où elle avait imprudemment prononcé ses vœux, ses mortels, ses amoureux regrets, et faisait de vains efforts pour étouffer dans son âme la passion la plus violente que l’amour ait jamais allumée dans le cœur d’une Castillane. [...] Plaçons de suite dans notre Galerie funèbre la conduite criminelle que tint envers elle le colonel don Fernando Dourvina. »

La Guérite de la religieuse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 319 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CUISIN, J.P.R. – La Mort glorieuse du prince Poniatowski

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Nouvelles


Napoléon et Poniatowski à Leipzig

La bataille de Leipzig (17, 18 et 19 octobre 1813) fut une grande défaite napoléonienne où le sang français et le sang polonais coulèrent à flots ainsi que le décrit avec talent Cuisin (20000 hommes tués, 30000 prisonniers et blessés). Le maréchal Józef Antoni Poniatowski (neveu du dernier roi de Pologne, Stanislaw Poniatowski) y périt noyé.

Ces nouvelles Ombres sanglantes (les huitièmes publiées) sont intitulées Les Victimes sanglantes de Bellone, ou La Mort glorieuse du prince Poniatowski.

« Ce n’est pas en historien militaire, ni en écrivain politique, que je vais essayer de faire connaître toutes les belles horreurs de ce tableau de sang. Non ; fidèle à mon titre et à mon plan, c’est toujours en philosophe observateur, en peintre philanthrope, que je tâcherai de crayonner quelques esquisses imparfaites, et de suivre, dans les fameuses journées des 17, 18 et 19 octobre 1813, le char sanglant de Mars, répandant la mort dans un espace de dix lieues, et ne se laissant jamais arrêter dans ces affreuses destructions par les obstacles de la nuit… »

La Mort glorieuse du prince Poniatowski.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 266 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CUISIN, J.P.R. – Le Faux Capucin, ou La Tête sanglante et mobile

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 46min | Genre : Nouvelles


Le Faux Capucin

« « L’homme sans vertu est un homme mort : fût-il roi, sa robe royale n’est qu’un drap mortuaire sous lequel il est enseveli. »

Mais de l’homme sans vertu à l’homme qui considère l’édifice sacré de la moralité publique comme un monument puéril érigé seulement par les esprits faibles, la distance est encore immense, et c’est de cette espèce de scélérats dont nous allons nous entretenir dans la personne de Van Desuyten, fameux banquier de Rotterdam. »
Ainsi commence Le Faux Capucin, ou La Tête sanglante et mobile qu’on aimerait croire une fiction, mais qui est une Histoire véritable.

« L’histoire ne nous fournit que trop de ces exemples monstrueux, de ces inventions homicides où le plaisir des sens n’arrive à son périgée que par le spectacle de la douleur. Néron, l’affreux Néron, Tibère, Caligula, Caligula surtout, qui savourait la pensée atroce de faire rouler sur le parquet la belle tête de sa maîtresse ; Denis l’ancien, tyran de Syracuse, qui n’avait jamais connu la volupté que dans le meurtre… Plus, cette célèbre princesse de Sardis qui jouait aux dés la vie d’un de ses esclaves, comme on parie mille guinées à Londres dans une course de chevaux… Tous ces exemples fameux dont la Grèce et l’Asie abondent, ne prouvent que trop que l’homme épuisé dans ses moyens naturels, croit y suppléer par les violentes vibrations du forfait, tandis qu’au fond il ne fait qu’étreindre l’ombre sanglante des remords, au lieu de la déesse enchanteresse qu’on adore à Gnide »

Le Faux Capucin.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 783 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CUISIN, J.P.R. – L’Infanticide

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 36min | Genre : Nouvelles


L'Infanticide

L’Infanticide, ou La Fausse Vertu démasquée s’ajoute à la « galerie funèbre » des cinq autres Ombres sanglantes déjà publiées.
Les premières lignes :
« « La noirceur masque en vain les poisons qu’elle verse ;
Tout se sait tôt ou tard, et la vérité perce. »
Il est donc vrai qu’il existe une justice distributive qui finit toujours par remettre tout à sa véritable place, qui dispense également la peine et la récompense, et ne souffre jamais que le crime usurpe long-temps le trône de la vertu : Clotilde Dorlanges en est un exemple frappant. »

et les dernières :
« Vouons à l’exécration des hommes et des mères sensibles les monstres capables de se baigner dans leur propre sang, et disons aux jeunes filles qui ont pu se laisser entraîner à une tendre faiblesse, « qu’il y a toujours de l’honneur à être bonne mère, mais que l’infamie et la vengeance de Dieu et des hommes sont le partage inévitable de l’infanticide. » »

montrent clairement les intentions de l’auteur relatant ce drame en 1820.

L’Infanticide.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 369 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CUISIN, J.P.R. – Les Catacombes espagnoles : faits historiques

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Histoire


J.P.R. Cuisin - Les Catacombes espagnoles

Les Catacombes espagnoles sont une des onze Ombres sanglantes dont quatre ont déjà été publiées avec des billets vous éclairant sur les desseins de l’auteur. Rappelons le titre : « Les Ombres sanglantes, Galerie funèbre de prodiges, Événements merveilleux, Apparitions nocturnes, Songes épouvantables, Délits mystérieux, Phénomènes terribles, Forfaits historiques ; Cadavres mobiles, Têtes ensanglantées et animées, Vengeances atroces et combinaisons du crime ; Puisés dans des source réelles. »
Cuisin commence ainsi : « Si l’Europe ensanglantée par de longues guerres était divisée en couleurs allégoriques qui indiquassent le degré de calamités qui pesèrent le plus sur chacune de ses parties, ne serait-ce pas indubitablement la couleur pourpre, la couleur de feu, qui désignerait l’Espagne, comme ayant été le théâtre le plus arrosé de sang, le plus souvent embrasé des feux de la guerre ? »
« Parmi les femmes célèbres qui levèrent des bandes contre les corps d’armée, on cite la fameuse Collegiala, comme une des plus vaillantes Jeanne d’Arc de l’Espagne : faisant le coup de sabre comme le premier des hussards, elle se vanta souvent d’avoir immolé de sa propre main plus de vingt Français. »
Il nous avertit : « Cet exorde préparatoire a dû faire suffisamment sentir au lecteur que sa sensibilité va être mise à de pénibles épreuves dans les Catacombes espagnoles. Partout du sang, et toujours du sang. »
Le lecteur, maintenant averti, peut prendre connaissance des Faits historiques concernant l’odieux Tchevaco…

Les Catacombes espagnoles : faits historiques.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 451 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour J. P. R. Cuisin :


12>