Livres audio gratuits pour 'Jeanne Marais' :


MARAIS, Jeanne – La Suisse assise

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 6min | Genre : Nouvelles


La Suisse assise

Mademoiselle Jeanne Marais (1888-1919), auteur de Nicole courtisane, Les Trois Nuits de Don Juan… est ainsi présentée par son éditeur :
« Avec ses chauds yeux noirs et ses lourdes torsades brunes qu’elle coiffe en masse sur ses oreilles, Mlle Jeanne Marais a figure d’une héroïne romanesque. Mais ses livres ne sont en rien les fils d’un tel physique. On a dit d’elle qu’ils rappelaient ces œuvres des célèbres conteurs du XVIIIe siècle : d’un Restif de la Bretonne, d’un Crébillon fils. Et, de fait, ils sont très vifs ; mais leur auteur ne craint pas la chose, elle a le bon goût d’éviter le mot. Elle est hardie, elle n’est pas grossière. »

Nulle trace de cet aspect leste dans La Suisse assise ni dans Le Reflet sur la vitre, histoires pour rire.

(Note sur cette monnaie suisse :
Avers : Dans un décor montagnard, Helvetia, le personnage allégorique féminin suisse, assise et vêtue d’une toge, tient un écu décoré de la croix suisse de la main gauche, et lève l’autre vers la gauche.
Revers : La valeur faciale est entourée d’une branche de chêne et une autre de gentiane nouées en bas par un ruban.
Valeur : 1 franc)

La Suisse assise.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 355 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Trois Nouvelles méconnues et divertissantes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Nouvelles


Alfred Sisley - Petit Pont sur l'Orvanne

Ces trois brèves nouvelles, en général ignorées, sont divertissantes. Elles sont dues à deux romancières et au Marquis de Sade, célèbre, lui !

Jeanne Marais (1888-1919), pseudonyme de Lucienne Marfaing, est l’auteur d’une vingtaine d’œuvres, collaboratrice des Annales politiques et littéraires.
Le Reflet sur la vitre est une rosserie infligée à une jeune femme inculte et coquette.

Claude Varèze est le pseudonyme de Mme Louis Sonolet, née Madeleine Gigon (18?-19?).
Dépourvue de toute ironie, la charmante nouvelle Ma petite ville décrit avec amour et finesses des lieux chers à l’auteur :

« Attendons encore… Au sommet de la colline là-bas, les arbres ne sont plus que des ombres chinoises sur le ciel d’où le jour s’épuise… Dans l’eau brune et rose encore les lumières qui s’allument dans la ville s’allongent en zigzags d’or. » (Ci-joint le pont immortalisé par Sisley.)

On retrouve dans Soit fait ainsi qu’il est requis les habituelles coquineries du Marquis de Sade :

« Ma fille, dit la baronne de Fréval à l’aînée de ses enfants qui allait se marier le lendemain, vous êtes comme un ange, à peine atteignez-vous votre treizième année, il est impossible d’être plus fraîche et plus mignonne, il semble que l’amour même se soit plu à dessiner vos traits, et cependant vous voilà contrainte à devenir demain la femme d’un vieux robin dont les manies sont fort suspectes. »
Et la mère y va de ses conseils….

> Écouter un extrait : Le Reflet sur la vitre.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 760 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |