Livres audio gratuits pour 'John-Antoine Nau' :


NAU, John-Antoine – La Belle Capture – Corvée d’eau

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 42min | Genre : Nouvelles


Frank Buchser - Esclave nue au tambourin

Deux nouvelles de John-Antoine Nau, l’auteur des Trois Amours de Benigno Reyes et de Force Ennemie. Deux invitations au voyage…

La Belle Capture (publiée de façon posthume en 1929) nous emmène en Corse pour une belle histoire d’amitié entre un bandit et… un gendarme !

Deux matelots consignés à la garde de la chaloupe alors que leur capitaine et leurs camarades sont de Corvée d’eau (1901), désertent leur poste et s’aventurent sur l’île de Guavahi, où ils vont découvrir la sensualité et tout le mystère de l’Afrique dans les bras de deux beautés locales…

« D’immenses mornes semblaient, en effet, menacer la rade de leur masse chaotique ; un rêche et lumineux velours vert de forêts montait jusqu’aux cimes ; en bas un reflet glauque vitreux miroitait entre les mangliers d’émeraude plus sombre ; au second plan, des cocotiers jaillissaient en bouquets de feu d’artifice. Le long des pentes, dans la brousse, de rares et minuscules taches pâles de maisons paraissaient des mouchetures d’écume sur de grosses vagues. Une petite ville blanche dormait au grand soleil près d’une pointe empanachée et feuillue ; mais la chaloupe l’évitait, piquant droit sur l’embouchure d’une rivière sous bois, devinable à une faible barre de tulle pailleté. » (Corvée d’eau)

Licence Creative Commons

La Belle Capture.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 096 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NAU, John-Antoine – Force ennemie

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 10h 56min | Genre : Romans


John-Antoine Nau - Force ennemie

Philippe Veuly se réveille un matin dans une maison de santé, en pleine possession de ses moyens, mais sans aucun souvenir des circonstances qui l’ont conduit à être interné. En compagnie de son gardien, il fait le tour du propriétaire, rencontre les autres pensionnaires de l’établissement (aliénés ou pas… il est dans certains cas difficile de faire la distinction !) et tombe éperdument amoureux d’une jolie malade du « bâtiment d’en face ». Tout semble bien se passer jusqu’au moment où il commence à recevoir d’étranges visites… dans son cerveau. Kmôhoûn, un habitant de la planète Tkoukra, est venu chercher refuge dans le corps d’un Terrien pour échapper aux dures conditions de vie de son astre. Philippe Veuly va devoir désormais partager son corps avec Kmôhoûn. Or ce dernier, personnage cynique, dévergondé, voire lubrique, est capable de prendre possession de la volonté de son hôte et de lui faire faire ou dire ce qu’il veut…

Science-fiction ou analyse minutieuse d’une maladie mentale ? Au lecteur de juger en écoutant ce roman dont l’humour et la dérision ne parviennent pas toujours à apaiser la sensation de malaise et d’horreur provoquée par certaines situations…

Force ennemie, premier roman de John-Antoine Nau, dont Les Trois Amours de Benigno Reyes est également disponible sur le site, fut lauréat du premier prix Goncourt, en 1903. Parmi les membres du jury, figuraient Octave Mirbeau, Paul Margueritte, les frères Rosny, et Léon Daudet. Le président, Joris Karl Huysmans, dira de ce roman, bien des années plus tard : « C’est encore le meilleur que nous ayons couronné. »

Illustration : Jean Béraud, Les Fous (1885).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Avertissement.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 314 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NAU, John-Antoine – Les Trois Amours de Benigno Reyes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 50min | Genre : Romans


Steamer

Eugène Torquet, écrivain américain francophone (1860-1918), romancier et poète symboliste fut, sous le pseudonyme de John-Antoine Nau, le premier lauréat du prix Goncourt en 1903. Valéry Larbaud écrit : « Il faut mettre à part Les Trois Amours de Benigno Reyes qui nous montre John-Antoine Nau dans toute la richesse de son génie de romancier et qui me paraît un véritable chef-d’œuvre. Cette histoire sentimentale (mais écrite sans aucun sentimentalisme) d’un Canarien qui vit dans un petit port de la côte du Chili, ne peut se raconter : elle est trop subtile, elle atteint trop profondément les mystères du cœur. »

Styliste à la mode de Flaubert, il excelle dans les descriptions :
« Par les après-midi brûlants où l’acre souffle du port le suffoquait, l’empoisonnait d’une haleine de peste, il rêva aux fraîcheurs ombreuses des nécropoles des hauts plateaux baignés d’un air si violemment bleu que le crépuscule même des voûtes souterraines se teinte de sombre saphir, se vit ridiculement et béatement accroupi dans une grande jarre funéraire comme les bienheureuses momies de Cajamarca et de Huaraz qui sourient depuis trente siècles… »

« Et au moment où le gros steamer donnait ses premiers coups d’hélice et faisait mousser bruyamment en épaisse et roulante écume l’eau visqueuse et lourde, déjà plus sombre dans le rapide crépuscule tropical aux enveloppantes gazes d’un bleu violâtre, il aperçut — les traits déjà noyés, — mais reconnaissable à la cambrure de son corps d’une grâce unique. — Pepa, Pepa Ramos penchée au-dessus de la lisse du couronnement. »

Des trois amours, celui de Pepa Ramos fait oublier les autres…

> Écouter un extrait : Chapitres 01 et 02.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 662 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |