Livres audio gratuits pour 'John Bunyan' :


BUNYAN, John – Le Pèlerinage du chrétien à la cité céleste

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 5h 19min | Genre : Romans


Le Pèlerinage du chrétien à la cité céleste

Le Pèlerinage du chrétien à la cité céleste, ou plus simplement Le Voyage du pèlerin (1678), fut pendant des siècles, avec la Bible, l’ouvrage en prose le plus lu dans les pays de langue anglaise. Traduit en plus de 200 langues, il est aussi typique de la piété protestante qu’est L’Imitation de Jésus-Christ de la piété catholique. Son titre complet est le suivant : Le Voyage du pèlerin de ce monde à celui qui est à venir, relaté sous la forme d’un rêve, comprenant la manière de son départ, de son dangereux voyage et de son heureuse arrivée au pays désiré.

Dans son rêve, l’auteur aperçoit d’abord un homme en guenilles appelé Chrétien, chargé d’un écrasant fardeau. Lisant dans un livre que la ville qu’il habite est promise à une destruction imminente, il s’enfuit, au grand émoi de sa famille et de ses voisins, et se met en route pour la Cité Céleste. Il n’y parviendra qu’après avoir surmonté de nombreux obstacles, vaincu bien des tentations et franchi la rivière de la mort.

Ce livre est une allégorie, ou métaphore longuement développée, de la vie chrétienne, avec ses hauts et ses bas, qui offre une vision symbolique du pèlerinage de l’homme au cours de sa vie terrestre. Il illustre la vérité que pour les puritains du XVIIe siècle la régénération de l’âme humaine individuelle est le fait central de l’expérience religieuse. À noter bien sûr que si cet ouvrage n’avait été qu’un pamphlet religieux, il n’aurait pas survécu, ni accédé au rang d’œuvre littéraire universelle. C’est aussi un roman d’aventures et une épopée.
L’œuvre est remarquable par la beauté et la simplicité toute biblique de sa prose, le réalisme et la vivacité des personnages, l’humour de l’auteur et son amour de la nature. Bunyan, rétameur de son métier et prédicateur non-conformiste issu de la mouvance puritaine, écrivit ce livre alors qu’il était en prison pour avoir enfreint le Conventicle Act (1664), qui interdisait la tenue d’offices religieux ailleurs que sous les auspices de l’Église anglicane officielle.

Traduction : Robert Estienne (1723-1794).

> Écouter un extrait : Chapitres 01 à 03.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 170 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |