Livres audio gratuits pour 'Paul-Henri Dietrich d’Holbach' :


HOLBACH, Paul-Henri Dietrich (d’) – Essai sur l’art de ramper, à l’usage des courtisans (Version 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Essais


Le Roi accompagné de sa Cour visite l’Hôtel des Invalides et sa Nouvelle Église (1707)

Version 2 de l’Essai sur l’art de ramper, à l’usage des courtisans par le baron d’Holbach… due à l’oubli que cette satire a été enregistrée ici en 2010.

Depuis sept ans, ce texte de 1790 provoque-t-il les mêmes parallélismes humoristiques concernant les proches du pouvoir présidentiel ?

« Un bon courtisan ne doit jamais avoir d’avis, il ne doit avoir que celui de son maître ou du ministre, et sa sagacité doit toujours le lui faire pressentir ; ce qui suppose une expérience consommée et une connaissance profonde du cœur humain. Un bon courtisan ne doit jamais avoir raison, il ne lui est point permis d’avoir plus d’esprit que son maître ou que le distributeur de ses grâces, il doit bien savoir que le Souverain et l’homme en place ne peuvent jamais se tromper. »

« Le grand art du courtisan, l’objet essentiel de son étude, est de se mettre au fait des passions et des vices de son maître, afin d’être à portée de le saisir par son faible : il est pour lors assuré d’avoir la clef de son cœur. Aime-t-il les femmes ? il faut lui en procurer. Est-il dévot ? il faut le devenir ou se faire hypocrite. Est-il ombrageux ? il faut lui donner des soupçons contre tous ceux qui l’entourent. Est-il paresseux ? il ne faut jamais lui parler d’affaires ; en un mot il faut le servir à sa mode et surtout le flatter continuellement. Si c’est un sot, on ne risque rien à lui prodiguer les flatteries même qu’il est le plus loin de mériter ; mais si par hasard il avait de l’esprit ou du bon sens, ce qui est assez rarement à craindre, il y aurait quelques ménagements à prendre. »

Illustration : Le Roi accompagné de sa Cour visite l’Hôtel des Invalides et sa Nouvelle Église (1707).

Essai sur l’art de ramper, à l’usage des courtisans.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 831 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HOLBACH, Paul-Henri Dietrich (d’) – Article « Prêtre » de l’Encyclopédie

Donneur de voix : Iamnot | Durée : 6min | Genre : Essais


Baron d'Holbach

Résolument moderne bien que fortement subjectif et anti-clérical, cet article de 1765 offre la vision de l’auteur sur les religions et ses représentants.

Grand érudit, D’Holbach écrivit 375 articles dans l’Encyclopédie éditée par Denis Diderot et Jean le Rond d’Alembert sur des sujets aussi divers que la métallurgie, la géologie, la médecine, la minéralogie… et la religion.

Prêtres.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 290 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HOLBACH, Paul-Henri Dietrich (d’) – L’Abbé et le rabin

Donneur de voix : Iamnot | Durée : 6min | Genre : Essais


Santisimo Cristo de Burgos Espagne

Paul-Henri Thiry, baron d’Holbach, né Paul Heinrich Dietrich von Holbach, né à Edesheim, Rhénanie-Palatinat, le 8 décembre 1723 et mort à Paris le 21 janvier 1789, est un savant et philosophe matérialiste d’origine allemande et d’expression française. Seigneur de Heeze, Leende et Zesgehuchten (Brabant), il était propriétaire du château de Heeze.

L’Abbé et le rabin.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 005 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HOLBACH, Paul-Henri Dietrich (d’) – Essai sur l’art de ramper, à l’usage des courtisans

Donneur de voix : Éric | Durée : 15min | Genre : Essais


Honoré Daumier - Trois avocats causant

Allemand de naissance, le baron Paul Heinrich Dietrich von Holbach (1723-1789) s’installe en France à l’âge de 25 ans et se fait naturaliser français. Il reçoit dans son salon les esprits les plus brillants de son époque : Rousseau, Buffon, Diderot, d’Alembert, collaborant avec les deux derniers à l’Encyclopédie. Athéiste convaincu, il écrit également des ouvrages philosophiques, souvent sous un faux nom, pour se protéger du pouvoir. Dans ce court texte qui donne souvent à sourire, qui allie esprit et insolence dans ce français brillant du XVIIIe siècle, D’Holbach s’en prend aux courtisans qui excellent dans « cet art le plus difficile de tous, cet art sublime qui est probablement la plus grande conquête de l’homme » : l’art de ramper…

Essai sur l’art de ramper, à l’usage des courtisans.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 199 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |