Livres audio gratuits pour 'Paul Lafargue' :


LAFARGUE, Paul – Pie IX au Paradis

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Nouvelles


Giuseppe Cornienti - Allégorie du 18 juin 1846 avec Pie IX en triomphe (1846)

Giovanni Maria Mastaï Ferretti naît en 1792 près de Rimini dans les États Pontificaux d’une famille d’origine lombarde. Ordonné prêtre en 1819, évêque de Spolète, puis d’Imola, il trouve le moyen d’apaiser un climat politique tendu. Il passe pour libéral quand il est élu Pape en 1846, à l’âge de 54 ans. Sa popularité est immense, contre les erreurs modernes, il publie en 1864 l’Encyclique Quanta cura et surtout le Syllabus qui dresse l’opinion anticléricale contre lui. En 1854, il proclame le dogme de l’Immaculée Conception, et en 1870, celui de l’Infaillibilité pontificale, lors du Concile du Vatican. Mais Rome est attaquée en 1870 et Pie IX cède à la violence pour éviter une effusion de sang. Confiné dans la Cité du Vatican, il se considère désormais comme prisonnier, mais la piété catholique entoure d’une affection grandissante ce pontife en butte à l’adversité. Il meurt en 1878, après un pontificat de 32 ans, le plus long de l’histoire de l’Église.
La personnalité de ce Pape inspira une autre personnalité aux idées peu chrétiennes qui n’était autre que Paul Lafargue (1842-1911), le gendre de Karl Marx et ce socialiste de L’Internationale ouvrière écrivit Pie IX au Paradis en 1890, dix ans après la mort du Pape.

Petite comédie qui déplaira à ceux qui éviteront de voir le côté humoristique appuyé, le drôle genre Alphonse Allais et ne s’attacheront qu’à l’aspect un peu blasphématoire de ces quatre dialogues où sont ridiculisés le bon Pape, son successeur, Saint Pierre, Dieu le Père, Jésus, le Saint Esprit, la vierge Marie et Saint Joseph.

Un exemple :

« Qui parle ici ? s’écria Dieu, redressant sa figure jaunâtre, d’où s’élançait un énorme nez juif bourré de tabac… Toi tu te dis mon représentant sur la terre et tu oses parler en ma présence ! Et tu oses venir me troubler en ce coin du Paradis, où ne pouvant mourir, j’essaie de me faire oublier. – Puisque tu as forcé la porte de ma retraite, contemple ce que tu appelles une majesté délabrée. Contemple ton œuvre et l’œuvre de tes prédécesseurs, papes maudits. – Maudit soit le jour où j’eus l’idée d’envoyer mon fils Jésus, sur la terre ! J’étais alors le maître souverain de la terre et des cieux ; les humains n’adoraient que moi. [...] »

Illustration : Giuseppe Cornienti, Allégorie du 18 juin 1846 avec Pie IX en triomphe (1846).

> Écouter un extrait : Scène 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 688 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAFARGUE, Paul – Le Droit à la paresse

Donneur de voix : Thomas de Châtillon | Durée : 1h 10min | Genre : Philosophie


Paul Lafargue profil

« Le Droit à la paresse, ouvrage de Paul Lafargue, paru en 1880 et puis en 1883 en nouvelle édition, est un manifeste social qui centre son propos sur la « valeur travail » et l’idée que les hommes s’en font.
Texte classique, très riche historiquement – il propose une monographie sociale, économique et intellectuelle et analyse les structures mentales collectives du XIXe siècle -, Le Droit à la paresse démythifie le travail et son statut de valeur. »
(Source : Wikipédia)

Consulter éventuellement la version texte pour lire les nombreuses notes de bas de pages de l’auteur.

> Écouter un extrait : Chapitre 00 : Introduction.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 065 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAFARGUE, Paul – La Question de la femme (Version 2)

Donneur de voix : Prof. Tournesol | Durée : 15min | Genre : Société


Paul Lafargue Portrait

S’opposant au machisme ambiant du début du XXème siècle, Paul Lafargue dénonce par la même occasion, par une mise en perspective historique, la vision désuète de la bourgeoisie à propos du rôle des femmes dans la société. Selon lui, seule la mise en place du socialisme peut résoudre cette « question de la femme ».

La Question de la femme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 385 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAFARGUE, Paul – Le Sentimentalisme bourgeois

Donneur de voix : Prof. Tournesol | Durée : 6min | Genre : Société


Paul Lafargue

Paul Lafargue, socialiste français marié à la seconde fille de Karl Marx (Laura), pointe ici ce qu’il considère être caractéristique de l’hypocrisie bourgeoise : un attrait poussé pour la protection des animaux, considération qui n’est pas au même niveau lorsqu’il s’agit des conditions de travail des ouvriers…

Le Sentimentalisme bourgeois.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 093 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAFARGUE, Paul – Le Socialisme et les intellectuels

Donneur de voix : Iamnot | Durée : 55min | Genre : Essais


Paul Lafargue

Inspiré par Pierre-Joseph Proudhon et Karl Marx, dont il était le neveu, Paul Lafargue (1842-1911) est un des militants et leaders socialistes les plus actifs.

Il s’interroge dans ce discours datant de 1900 sur la place des intellectuels dans la société en attaquant le ralliement massif de ceux-ci aux nouvelles classes dirigeantes.

Si son analyse du présent, souvent trop négative, ainsi que la violence de ses propos peuvent déranger, on remarquera la velléité précoce des leaders marxistes de s’attacher les intellectuels (ce qu’ils feront en masse au XXème siècle), faisant très tôt du socialisme un mouvement dépassant le cadre ouvrier. La réflexion autour de la « prolétarianisation » des professions intellectuelles ne manque pas non plus d’intérêt.

Le Socialisme et les intellectuels.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 855 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAFARGUE, Paul – La Question de la femme

Donneur de voix : Iamnot | Durée : 14min | Genre : Société


Paul Lafargue

Neveu de Karl Marx et fervent socialiste, Paul Lafargue (1842-1911) a beaucoup écrit sur le rôle de la femme dans la société (Le matriarcat, étude sur les origines de la famille, Recherches sur l’origine et l’évolution des idées de justice, du bien, de l’âme et de dieu). S’attaquant ici à l’imposture du féminisme bourgeois du XIXème siècle qui faisait selon lui des femmes des coquettes dilettantes, il voulait voir la maternité comme moyen de reconquête de ses droits et de son rôle essentiel.

« La femme, exploitée par le Capital, supporte les misères du travailleur libre et porte en plus ses chaînes du passé. Sa misère économique est aggravée ; au lieu d’être nourrie par le père ou le mari dont elle continue à subir la loi, elle doit gagner ses moyens d’existence, et sous prétexte qu’elle a moins de besoins que l’homme, son travail est moins rémunéré, et quand son travail quotidien dans l’atelier, le bureau ou l’école est terminé, son travail dans le ménage commence. »

La Question de la femme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 290 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAFARGUE, Paul – La Légende de Victor Hugo

Donneur de voix : Iamnot | Durée : 1h 38min | Genre : Essais


Victor Hugo

Paul Lafargue (Santiago de Cuba, le 15 janvier 1842 – Draveil, Seine-et-Oise, le 26 novembre 1911) est un socialiste français, inspiré notamment par Proudhon et, surtout, par Karl Marx.

Suite à une déclaration au premier congrès international des étudiants qui a lieu à Liège, en octobre 1865, et dans laquelle il émet le souhait de voir disparaître les rubans tricolores au profit de la seule couleur rouge, il est exclu à vie de l’université de Paris. Il émigre à Londres où il rencontre Friedrich Engels et Karl Marx (en février 1865), dont il épouse la fille, Laura, en 1868.

Il rentre alors en France où il devient membre de la Première Internationale. Dès 1866, il est élu au conseil général de l’Internationale où il représente l’Espagne jusqu’au congrès de Bruxelles en 1868. Il participe à la Commune de Paris en 1871, puis gagne l’Espagne où il fonde, à Madrid, une section marxiste (1871) de la Ire Internationale.

Après s’être rendu au Portugal, Lafargue revient à Londres où il rencontre Jules Guesde, avec qui, en France, il fonde le Parti ouvrier (1880) et son périodique, Le Socialiste (1885-1904).

Il est incarcéré en 1883. Il devient député de Lille en novembre 1891 alors qu’il est à nouveau emprisonné à la suite d’une condamnation pour « provocations au meurtre » après les fusillades de Fourmies (1er mai 1891) qui avaient fait neuf morts chez les ouvriers.

À 69 ans, en 1911, il se suicide à Draveil avec sa femme, en se justifiant dans une courte lettre : « Sain de corps et d’esprit, je me tue avant que l’impitoyable vieillesse qui m’enlève un à un les plaisirs et les joies de l’existence et qui me dépouille de mes forces physiques et intellectuelles ne paralyse mon énergie, ne brise ma volonté et ne fasse de moi une charge à moi et aux autres ».

Paul Lafargue et Laura Marx sont enterrés au cimetière du Père-Lachaise (division 77), face au mur des Fédérés.

Source: Wikipédia.

Paul Lafargue est l’auteur de nombreux textes politiques dont le fameux Le Droit à la paresse (1880). Dans La Légende de Victor Hugo, il attaque le sacro-saint Victor Hugo en montrant son opportunisme. Très orienté politiquement et souvent injuste envers le talent littéraire de Hugo, ce texte n’en est pas moins passionnant et nous montre une facette on ne peut plus humaine d’un des plus grands écrivains du XIXe siècle.

Le livre audio est composé de 6 fichiers.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 081 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |