Livres audio gratuits pour 'René Depasse' :


LEMAÎTRE, Jules – Mélie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 36min | Genre : Contes


Mélie

Le critique littéraire Jules Lemaître (1853-1914) fut aussi poète et conteur.

L’émouvant et joli conte Mélie est le récit par Christiane d’une amitié très rare, au temps où il y avait des comtesses.

« Mais, étant tout enfant, j’ai été adorée par une petite fille de mon âge, qui était bien la plus misérable petite fille, la plus mal lavée et la plus souillon qu’on pût voir, et qui s’appelait Mélie. »

Mélie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 534 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLORGE, Henri – L’Abolition du temps : journal d’un inconnu

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 13min | Genre : Nouvelles


Henri Allorge

Henri Allorge (1878-1938) est un poète et homme de lettres qui mériterait d’être plus connu. Justement il publie un bref Journal d’un inconnu où il exprime sa détresse, à propos de l’abolition du temps, en des termes très mélancoliques.

« Comment abolir le temps ?
En vérité, qu’est-ce qu’une date ? Qu’est-ce qu’un jour, qu’est-ce qu’une heure ? Ces mots m’apparaissent comme dénués de toute signification.
Je ne vois plus nulle créature naître, vivre, ni mourir. J’échappe au spectacle désespérant de l’écoulement incessant des phénomènes. Je ne sais plus qui je suis ; j’ai oublié qui j’étais. Je vis d’une manière constamment et parfaitement uniforme. Je mange quand j’ai faim et dors quand j’ai sommeil. J’ai su d’ailleurs réduire ces deux obligations au strict indispensable. Inutile de dire qu’on ne trouverait autour de moi rien qui ressemblât à une horloge. Je n’entends aucun bruit ; le tonnerre peut tomber sur la cime de la montagne sans que je m’en doute. Je possède enfin le silence, le plus précieux de tous les biens et le plus inaccessible. »

Illustration : Henri Allorge.

Journal d’un inconnu.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 472 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GALOPIN, Arnould – L’Alibi

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 49min | Genre : Nouvelles


L'Alibi

L’Alibi est une nouvelle policière à ajouter aux longs romans d’Arnould Galopin (1863_1934), un des pionniers du « polar ».

« En souvenir de cette affaire, j’ai conservé la figure de cire, l’ingénieux alibi, et l’ai placée sur ma cheminée… »

L’Alibi.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 598 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DICKENS, Charles – Un rêve italien

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 33min | Genre : Nouvelles


Friedrich Nerly - La Place San Marco de Venise au clair de lune (1871)

Un rêve italien est la description passionnée, à la fois géographique et historique d’une cité, fantôme de rêve et exacte réalité, qui est tout simplement Venise admirée par le grand Charles Dickens.

« Et toujours l’eau coulait près des quais et des églises, des palais et des prisons, imprégnant les murs et pénétrant jusque dans les endroits les plus cachés de la ville. Silencieuse et vigilante, l’enveloppant de ses nombreux replis, comme un vieux serpent, elle semblait attendre le jour où l’on fouillerait ses profondeurs pour y chercher quelque pierre de la vieille cité qui avait prétendu en être la souveraine. »

C’est l’occasion de feuilleter quelques Esquisses vénitiennes d’Henri de Régnier, depuis un an sur le site.

Traduction : E. James (1847).

Illustration : Friedrich Nerly, La Place San Marco de Venise au clair de lune (1871).

Un rêve italien.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 648 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GOURMONT, Rémy (de) – La Robe

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Contes


George Barbier - La Jambe (192?)

L’Histoire magique de Rémy de Gourmont La Robe finit de manière vraiment inattendue…

« Ce jour-là, il la rencontra, – la robe nouvelle.
Elle était de très claire soie mauve en forme de cône que tronquait la ceinture, et vers le bas, adornée de trois rangs de rubans noirs dont le dernier, rasant le sol, semblait le minuscule piédestal de la jolie et captieuse statuette. La taille était fine, cerclée de noir aussi, et les épaules et les bras se couvraient d’une pèlerine à trois collets d’un..mauve plus sombre, d’où sortait, fleur pâle et blonde, la tête fine… Ayant rencontré la robe nouvelle, il en devint aussitôt amoureux. Son cœur battit très fort, un étourdissement soudain le fit chanceler : son rêve passait, sa joie se promenait. Oh ! si cette robe voulait se laisser aimer ! Si elle n’était pas de ces robes insolentes qui bousculent, dédaigneuses, les désirs les plus purs et les plus sincères ! »

Illustration : George Barbier, La Jambe (192?).

La Robe.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 465 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DAUDET, Alphonse – À la Salpêtrière

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 26min | Genre : Nouvelles


À la Salpêtrière

En 1896, un an avant sa mort, Alphonse Daudet publiait Trois Souvenirs dont voici le second, À la Salpêtrière, alors hôpital pour aliénés où professait le neurologue Charcot.

Nous assistons à la consultation des patientes par le médecin lui-même et aux réactions des auscultées. Inutile de dire que cette visite est éprouvante et le mot douloureux de la fin est très révélateur :

«« Vous voyez, j’attends, je vais partir », nous dit une brave femme accotée au mur d’entrée, un sac de nuit d’une main, de l’autre une serviette épinglée sur un petit paquet de route. Bonne tête de parente de province, elle sourit à la ronde, fait ses adieux ; et cela toute la journée, depuis dix ans, pour combien d’années encore ! »

Illustration : À la Salpêtrière, par Georges Picard (1896).

À la Salpêtrière.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 505 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 63)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 23min | Genre : Biographies


Voûte d'entrée de la prison de Saint-Lazare

« Adèle ne méritait pas ça ! », pense le lecteur.

Contenu du chapitre 63 :

Grande joie à la maison. – Un nuage. – L’œuvre de bienfaisance. – Les préparatifs d’un déjeuner. – Le ménage remonté. – Projets honnêtes. – La salière renversée. – Le commissaire. – La perquisition. – La visite d’une dame. – Une reconnaissance. – Rentrée à St-Lazare. – La perpétuité.

Illustration : Pierre Emonts, Voûte d’entrée de la prison de Saint-Lazare (1888).

Chapitre 63.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 570 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BATAILLE, Albert – L’Homme aux cinquante-quatre enfants

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 23min | Genre : Société


Charles Ransonnette - Nogent-sur-Marne (1847)

La presse d’aujourd’hui commenterait volontiers cette histoire de viols insuffisamment documentée en 1880 et rapportée dans les Causes criminelles et mondaines d’Albert Bataille.

L’Homme aux cinquante enfants

« Aujourd’hui vendredi comparaît devant la Cour d’assises le nommé Ferlin ,blanchisseur d’ivoire à Nogent-sur-Marne, qui aurait eu de sa femme et de différentes maîtresses cinquante-trois ou cinquante-quatre enfants. »

Illustration : Charles Ransonnette, Nogent-sur-Marne (1847).

L’Homme aux cinquante-quatre enfants.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 607 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour René Depasse :