Livres audio gratuits pour 'Victor Cherbuliez' :


CHERBULIEZ, Victor – Le Politique et le politicien

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Essais


Victor Cherbuliez

Cherbuliez (1829-1899) n’était pas seulement romancier, (une trentaine de romans et nouvelles dont Amours fragiles), auteur dramatique, essayiste et critique littéraire ; il publia aussi des chroniques politiques dans La Revue des deux mondes sous le pseudonyme de G.Valbert.
Même si la politique vous intéresse peu, n’est ni votre « tasse de thé » ni votre « cheval de bataille », vous ne pourrez vous empêcher de sourire (ou de soupirer) en pensant à l’actualité de ces pages écrites en 1887.
Quelques réflexions glanées au hasard :
« La politique ne sera jamais qu’une science conjecturale. [...] Les grands politiques ne sont pas toujours très délicats dans le choix de leurs auxiliaires, il y a des nécessités qu’ils subissent, ils s’en vengent par le mépris.
Voltaire ajoutait que l’histoire nous fournit plus d’exemples d’illustres filous punis que d’illustres filous heureux.
On peut définir d’un mot le politicien en disant que pour lui la politique n’est ni un art ni une science, mais un métier… Arrive-t-il à se faire nommer député, sa principale préoccupation est de l’être toujours. Les vrais politiciens dédaignent les spécialistes, ils se piquent de tout savoir sans avoir rien appris. Il y en a qui ont du talent pour la parole et le don de s’échauffer à froid.
Ses électeurs l’ont nommé pour faire triompher leurs idées, leur programme. Il est souvent assez intelligent pour trouver ce programme absurde ; mais il a le courage de l’absurde. Tout compromis lui paraît méprisable, et il traite ses adversaires sans ménagement : il a tous les droits, il leur laisse tous les devoirs. S’il fait partie de la majorité, il estime que le seul droit des minorités est de se soumettre, sans en appeler ; s’il représente une minorité, il la tient pour la vraie majorité… N’eût-il derrière lui qu’un tout petit groupe, il ne dit pas : mes amis et moi ; il dit : nous, et nous, c’est la nation, c’est quelquefois l’univers. »

Le Politique et le politicien.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 999 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHERBULIEZ, Victor – Amours fragiles

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 7h 45min | Genre : Nouvelles


Victor Cherbuliez - Amours fragiles

« Amours fragiles, ce joli titre n’est pas celui d’un roman, mais d’un recueil de trois nouvelles. La première est fort spirituelle, Le Roi Apépi ; la seconde, Le Bel Edwards, rappelle, en son étrangeté, un rêve d’Edgard Poë ; la troisième est tout simplement, un petit chef-d’œuvre ! Nous parlons des Inconséquences de M. Drommel. [...] Mais nous regrettons d’avoir tenté l’analyse de cette nouvelle, qui vaut surtout par la grâce maligne des détails, le pétillement de l’esprit, la continuité extraordinaire de l’ironie. Analyse-t-on L’Ingénu ou La Vision de Babouc ? Lisez donc Les Inconséquences de M. Drommel. En vérité, c’est joli comme un conte de Voltaire. » (Henry Houssaye, Les Hommes et les idées, 1886).

Retrouvez les trois nouvelles qui composent Amours fragiles sur Littérature audio.com…

- Le Roi Apépi,
- Le Bel Edwards,
- Les Inconséquences de M. Drommel.


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 4 408 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHERBULIEZ, Victor – Les Inconséquences de M. Drommel

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3h | Genre : Nouvelles


Carl Spitzweg - Der Landpfarrer

« M. Johannes Drommel jouit dans son pays d’une certaine réputation, dont il est fier. Peu lui importe que son mérite et son caractère soient discutés ; pourvu qu’on s’occupe de lui, il est content. [...] M. Drommel est né en Lusace, à Goerlitz, et, si vous consultez à son sujet les habitants de Goerlitz, ils vous diront que dans le fond c’est un bonhomme, qu’il n’a jamais fait de mal à personne, mais qu’il est difficile de trouver quelqu’un à qui il ait rendu service. Que voulez-vous ! il n’a pas le temps. Il est convaincu que le monde a été mal fait et que M. Johannes Drommel est chargé de le refaire ; c’est à cela qu’il emploie ses journées et ses veilles. [...] Il a toujours cherché la synthèse, et la satisfaction superbe qui se peint dans son regard témoigne qu’il a fini par la trouver. »
Ce personnage hâbleur et vaniteux ainsi présenté sera l’objet de mystifications qui nous réjouissent !
Les Inconséquences de M. Drommel est la dernière nouvelle des trois Amours fragiles et la plus divertissante.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 876 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHERBULIEZ, Victor – Le Bel Edwards

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 40min | Genre : Nouvelles


Assassinat d'Abraham Lincoln

Quel rapport existe entre l’assassinat du premier président républicain Abraham Lincoln en 1865 par l’acteur John Wilkes Booth, sympathisant sudiste et Le Bel Edwards, histoire « qui a la prétention d’être vraie » et qui aurait été racontée par Charles Edmond Chojecki (l’auteur de Conte vénitien) à Victor Cherbuliez, c’est ce que cette deuxième nouvelle des Amours fragiles nous révèle.
« Cela dit, le docteur Meruel prit sa canne et son chapeau, et il se dirigeait vers la porte, quand quelqu’un lui cria : « Votre histoire est-elle bien vraie ? »
Il répondit : « Je vous ai répété fidèlement ce qui m’a été conté l’autre soir ; si vous ne me croyez pas, vous vous ferez une mauvaise affaire avec Mlle Perdrix.» »
Rose Perdrix et Edwards sont victimes d’un amour fragile, comme Horace et madame Corneuil dans Le Roi Apépi.

> Écouter un extrait : Chapitres 01 et 02.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 989 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHERBULIEZ, Victor – Le Roi Apépi

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3h 15min | Genre : Nouvelles


Le Roi Apépi

Victor Cherbuliez (1829-1899), académicien français, est l’auteur d’une trentaine de romans oubliés, de pièces de théâtre, d’essais et de critiques littéraires.
Un de ses recueils, Amours fragiles, commence par cette nouvelle divertissante Le Roi Apépi. C’est l’histoire de l’amour malheureux du comte Horace, un jeune égyptologue naïf, pour une belle veuve blonde rouée flanquée d’une mère calculatrice ; quand il s’aperçoit de son erreur, grâce à un oncle diplomate qui adore la pêche à la ligne, ses illusions tombent et il retourne à ses chères études pour y retrouver le roi Apépi. Amour fragile !
« Le comte Horace était tout à la fois à Lausanne, dans le voisinage d’une femme dont l’image ne le quittait pas, et en Égypte, deux mille ans avant Jésus-Christ, et son bonheur était parfait comme son application.
Il venait d’écrire cette phrase : « Considérez les sculptures de l’époque des Pasteurs, examinez avec soin et sans parti pris ces figures anguleuses, aux pommettes très saillantes, et, si vous êtes de bonne foi, vous conviendrez que la race des Hycsos n’était pas purement sémitique, mais qu’elle était fortement mélangée d’éléments touraniens. » (Le roi Apépi était de « la race des Hycsos »)

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 144 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |