À Découvrir :
SCHWOB, Marcel – Le Sabot

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 19min | Genre : Contes


Le sabot

« Un être extraordinaire était accroupi sous un buisson, avec des yeux enflammés et une bouche d’un violet sombre ; sur sa tête deux cornes pointues se dressaient, et il y piquait des noisettes qu’il cueillait sans cesse avec sa longue queue. Il fendait les noisettes sur ses cornes, les épluchait de ses mains sèches et velues, dont l’intérieur était rose, et grinçait des dents pour les manger. Quand il vit la petite fille il s’arrêta de grignoter, et resta à la regarder, en clignant continuellement des yeux. « Qui es-tu ? dit-elle.
- Ne vois-tu pas que je suis le diable ? répondit la bête en se dressant. » »

La petite fille renoncera au prix de sa damnation, à la misérable vie que le diable lui fait entrevoir et cette rencontre aura une fin heureuse grâce à l’arrivée de Sainte Madeleine…

Extrait du recueil Cœur double, un conte de Marcel Schwob joliment écrit.

Le Sabot.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 272 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
ARÈNE, Paul – Le Pot de miel

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 11min | Genre : Contes


Paul Arene - Le pot de miel

Dans Le Pot de miel, Arène proclame que l’honnêteté empêche de réclamer plus qu’il ne convient et condamne le désir de trop gagner. L’honnêteté, c’est de respecter le prix fixé et de ne pas offrir davantage, car il faut respecter la fierté du vendeur.

Paul Arène écrit à son ami, Théodore de Banville : « Au milieu des honteux marchandages où on les prostitue, dans le bruit des écus remués dont on ne cesse de les assourdir, il est à craindre que les derniers dieux consolateurs, c’est-à-dire l’Art et l’Amour, secouent leurs ailes un beau soir, indignés, comme les abeilles »

Le Pot de miel.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 505 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MUSSET, Alfred (de) – Sur trois marches de marbre rose

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 23min | Genre : Poésie


Marches de marbre rose

Un poème impertinent, puis charmant puis révolté d’Alfred de Musset (1810-1857). Pendant la guerre en 1871, Théophile Gautier se rappelle Sur trois marches de marbre rose et va en pèlerinage à Versailles.
Un grand écrivain hanté par les vers d’un autre grand écrivain…

« Depuis qu’Adam, ce cruel homme,
A perdu son fameux jardin,
Où sa femme, autour d’une pomme,
Gambadait sans vertugadin,
Je ne crois pas que sur la terre
Il soit un lieu d’arbres planté
Plus célébré, plus visité,
Mieux fait, plus joli, mieux hanté,
Mieux exercé dans l’art de plaire,
Plus examiné, plus vanté,
Plus décrit, plus lu, plus chanté,
Que l’ennuyeux parc de Versailles. » (M.)

« On nous disait : la barricade du pont de Neuilly a été enlevée par nos troupes, et nous répondions intérieurement «Sur trois marches de marbre rose ». » (G.)

Alfred de Musset – Sur trois marches de marbre rose.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 473 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MULLER, Eugène – Le Papillon bleu

Donneuse de voix : Sophie la girafe | Durée : 17min | Genre : Nouvelles


Le Papillon.JPG

«Je feuilletais dernièrement un manuscrit latin datant du onzième ou douzième siècle, dans lequel un écrivain anonyme a réuni pêle-mêle toutes sortes de fragments historiques, ou prétendus historiques, qu’il a empruntés, dit-il, à de très anciens auteurs, dont il indique les noms, mais qu’on ne trouve guère cités autre part, et dont les écrits se seraient perdus. [...] » (1903)

Le Papillon bleu.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 076 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – La Pitié suprême

Donneur de voix : Vincent Planchon | Durée : 1h 30min | Genre : Poésie


William Blake - Le Soleil à la porte de l'Est (1815)

« Les profondeurs étaient nocturnes et funèbres ;
Un bruit farouche, obscur, fait avec des ténèbres,
Roulait dans l’infini qui sait le noir secret ;
Ce bruit était pareil au cri que jetterait
Quelque âme immense et sombre à travers l’étendue,
Luttant contre l’abîme et volant éperdue. [...] »

La Pitié suprême.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 758 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Poèmes baroques

Donneur de voix : Tsemerys | Durée : 9min | Genre : Poésie


Arnold Böcklin, Autoportrait - Entendre la mort...

Une petite sélection de poèmes baroques.

« Ruisseau qui cours après toy-mesme
Et qui te fuis toy-mesme aussi,
Arreste un peu ton onde ici
Pour escouter mon dueil extresme.
Puis, quand tu l’auras sceu, va-t’en dire à la mer
Qu’elle n’a rien de plus amer. »

> Écouter un extrait : Plainte sur la mort de Sylvie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 574 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEROUX, Gaston – La Machine à assassiner (Suite de : La Poupée sanglante)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 8h 40min | Genre : Romans


La poupee sanglante

La Poupée sanglante se termine par ces mots: : « Et, maintenant que Bénédict Masson est guillotiné, on pourra se demander pourquoi celui qui a rapporté ici cette affreuse aventure l’a qualifiée de « sublime » ?

Elle est horrible, elle est « abominable », mais sublime ?… Eh bien, oui, l’aventure de Bénédict Masson est sublime ! Elle est sublime en ce qu’elle ne fait que commencer…

FIN DE LA PREMIÈRE PARTIE

Vous lirez la suite de La Poupée sanglante dans La Machine à assassiner. »

Donc ce roman ne doit être écouté que si l’on connaît la première partie

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 25 968 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MILOSZ, Oscar V. de L. – Psaume de l’étoile du matin

Donneur de voix : Vincent Planchon | Durée : 4min | Genre : Poésie


Oscar Venceslas de Lubicz-Milosz

Nuit versée d’images, vacillement du sommeil au presque du réveil. Vision d’autres lieux, hors raison, au son du voyage en Pays d’offrande, Psaume. L’étoile du matin, au rien de l’aube jaillissante où s’activent les mémoires ancestrales, où Milosz, fatigué de penser, laisse sonner le son d’une joie naissante, un fleuve venant de son étoile.

Psaume de l’étoile du matin.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 186 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NOVALIS – Hymnes à la nuit (Poème)

Donneur de voix : Éric | Durée : 30min | Genre : Poésie


George Davison

« Mais l’ancien monde touche à sa fin ; ses jardins riants se flétrissent, les dieux s’en vont avec leur suite, et la nature reste déserte et sans vie. Le charme de l’existence tombe dans des paroles obscures, comme on voit la fleur s’en aller en poussière ; la croyance est loin, et avec elle, la vive, la puissante imagination. Un vent froid du nord souffle sur la campagne, et cette terre de merveilles s’évanouit ; les espaces lointains du ciel se remplissent de mondes brillants. Mais la lumière n’est plus le signe de manifestation et l’empire des dieux, on les recouvre du voile de la nuit, et ils dorment pour reparaître un jour dans le monde nouveau sous une autre forme. Ce monde nouveau, auquel rien ne ressemblait de tout ce qu’on avait vu jusque-là, s’élève au sein du peuple qui, mûri trop tôt, était déjà devenu étranger à l’innocence de la jeunesse. [...] »

Traduction : Xavier Marmier (1808-1892).

Hymnes à la nuit.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 414 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CORNEILLE, Pierre – L’Illusion comique (Acte II, Scène 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Théâtre


Matamore

L’Illusion comique (1636) nous offre avec la scène 2 de l’acte II un moment de comédie pure. Le matamore ( « tueur de Mores » ), avec ses rodomontades est un personnage héroï-comique venu de la commedia dell’arte ; il est ridicule dans ses propos et superficiel. En fait son suivant Clindor, ironique, domine son maître et se fait le complice du spectateur.

Corneille présente ainsi sa pièce : « Le premier acte n’est qu’un prologue ; les trois suivants font une comédie imparfaite, le dernier est une tragédie : et tout cela, cousu ensemble, fait une comédie. Qu’on en nomme l’invention bizarre et extravagante tant qu’on voudra, elle est nouvelle ; et souvent la grâce de la nouveauté, parmi nos Français, n’est pas un petit degré de bonté. »

L’Illusion comique (Acte II, Scène 2).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 23 712 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :