La Femme de trente ans

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 8h 3min | Genre : Romans


Monet Balzac

« […] avec la Femme de trente ans qui est un des plus mal bâtis, un des plus mal venus, un des plus mal écrits, comme on dit, de ses romans, Balzac a réussi une performance […] nommer une réalité.
On a dit que Balzac avait « inventé » la femme de trente ans (comme Parmentier a inventé la pomme de terre). »

Le sujet du roman est résumé ainsi par le Dictionnaire des œuvres !

A vous de juger…

> Écouter un extrait : Chapitre 1.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

La Femme de trente ans.zip




> Références musicales :

Anton Dvorak, Sérénade 01 en mi majeur Op022, 01 Moderato, interprété par l’ensemble Pro Arte München, dirigé par Kurt Redel (1958, domaine public).

Frédéric Chopin, Nocturne 20 en do dièse mineur, lento con gran espressione, interprété par Claudio Arrau (1959, domaine public).

> Consulter la version texte de ce livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 20/06/2011.
Consulté ~33 658 fois

Lu par Pomme

Suggestions

21 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Julien, l’état de ma mémoire ne me permet pas de me moquer de la vôtre, mais vous m’avez fait sourire quand même.

  2. Oreillesattentives, pour répondre à votre question, il me faudrait relire le texte car – je vais vous décevoir lourdement, sans doute – j’ai une mémoire de moineau! Or ma lecture date de près de 7 ans!
    Je vous remercie pour votre fidélité qui me touche bien sincèrement.
    Pomme

  3. merci pomme pour cette lecture….ayant écouté exhaustivement toutes les oeuvres précédentes ( et dans l’ordre!), j’avoue avoir écouté celle ci avec plus de plaisir car elle est un peu différente dans la forme..moins classique qui crée des ellipses pas si bêtes…
    A votre avis, le jeune Alfred de Vandenesse est il le demi frère de la dernière fille de Mme d’ Aiglemont ?

  4. C’est une très belle lecture d’un texte étrange, invraisemblable et pourtant perspicace sur les vies féminines, avec, aussi, des moments qui semblent être une satyre du romanesque échevelé.
    . Merci de l’avoir interprété de cette façon.
    Elisabeth

  5. A Christine Treille: vs avez entièrement raison! ce roman est tout décousu, bâti à “coups de hâche” comme vous dites si bien! D’ailleurs sur le billet, ci-dessus, j’avertis l’audiolecteur en citant le Dictionnaire des oeuvres. Néanmoins j’ai aimé lire ce texte car l’écriture est belle et Juliette très attachante.
    Et merci pour vos chaleureux compliments!
    Pomme.

  6. Merci mille fois Pomme!. Votre voix délicieuse, vos choix musicaux et votre montage contribuent à faire de cet enregistrement une petite merveille.
    Je suis beaucoup plus critique envers Balzac (mais le puis-je réellement et qui suis-je pour l’oser?!) Toutefois je me lance! Malgré une étude de caractère profonde et écrite avec un style auquel je ne me permettrais de rien reprocher, la trame me laisse par contre très perplexe. J’ai eu l’impression que l’auteur avait coupé à coup de hache dans un texte plus long, ôtant des passages qui relieraient divers épisodes. Les rebondissements sont souvent inconcevables et privés d’imagination (ou au contraire empreints de trop d’imagination pour un tel roman!)

    Quoiqu’il en soit, Juliette est une femme très intéressante et malgré mes critiques, je suis contente d’avoir écouté son histoire…surtout lue d’une telle façon!
    Merci encore Pomme!

  7. Quel véritable plaisir chère Pomme de me réunir avec vous et ce cher Honoré de Balzac, quel privilge de pouvoir vous écouter! MERCI infin iment!

    Didier Pilette – México City.

  8. Un chaleureux merci à vous tous. Malgré les gros défauts de ce roman… il est vrai qu’on peut y goûter de très bons moments.
    Bien à vous, Pomme.

  9. Pomme, quelle surprise d’entendre votre voix! La lecture et l’interprétation sont excellentes, comme toujours. J’ai lu “La Femme de Trente Ans” en portugais, mais maintenant, je lis l’original en français. Quel bonheur!

  10. Merci Pomme pour cette belle lecture !

    J’ai eu un peu de mal avec certains passages à cause de la construction spéciale du roman mais j’en ai adoré d’autres écrits dans une langue riche et si rare aujourd’hui et où le merveilleux s’invite de façon si naturelle.

  11. Chère Madame,
    j’aime bien votre lecture. Votre voix est très agréable.
    Cela m’aide à apprendre et à aimer la belle langue francaise.

    Merci,
    Emil

  12. Ma chère Pomme ,
    TOUTES tes lectures sont un pur bonheur !
    Celle ci , j’en suis sure ne fera pas exception à la règle et je télécharge avec joie ….formidable encore 8 heures de plaisir qui m’attendent .
    Mais comment fais tu ?

    Toute mon amitié .
    Juliette

  13. chère Pomme,

    Vous interprétez si bien, ces grands classiques, comme est ce grand maître de la littérature classique,Honoré de Balzac,qui avait en son temps si bien, le goût du détail, dans toutes ses descriptions dans les scènes de ses romans.
    Et vous en avez le juste ton, pour interpréter de ce chef d’oeuvre.
    je vous en remercie infiniment.
    Merci beaucoup !!!
    Au plaisir de vous écouter.

    Daniel.