Cirque des Champs-Elysées

Deux Anecdotes d’après souper

Un souvenir de 1886 écrit par l’auteur des Diaboliques pour les amoureux du vieux Paris.

« Il y a une huitaine de jours, nous soupions (quelques bons compagnons, good fellows, comme ils disent si joyeusement en Angleterre), chez Besse, aux Champs-Élysées, sur la terrasse du côté gauche, aux sons voisins de la musique du Cirque, hachés, en mesure, par le claquement rythmique des fouets, qui font cette musique tout à la fois équestre et sauvage… Que de fois je l’ai écoutée, en rêvant que j’étais clown ou postillon ! »

À noter, pour mieux situer l’histoire, que Côté nord Champs-Élysées et en bordure de l’avenue Matignon s’élevait avant 1900 le Cirque d’Été construit par Hittorf de 1841 à 1843. La statue équestre, œuvre de Pradier, qui en ornait le fronton représentait Mlle Lejars, écuyère. Le directeur Franconi avait débuté là en 1835 sous une tente, puis le cirque construit s’appela Cirque National de 1843 à 1853, cirque de l’Impératrice pendant l’Empire et Cirque d’Été après 1870. lI fut démoli en 1900.

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 20/07/2013.
Consulté ~6 878 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.