Mensonges

Mensonges

• • •More

Le très jeune poète, René Vincy, va pour la 1ère fois, accompagné par son ami, l’écrivain Claude Larcher, dans le monde !
« La voiture roulait, et à l’ivresse profonde des succès assurés, des projets démesurés, une autre griserie se mélangeait, toute nerveuse : celle d’aller dans le monde comme il y allait. Une jeune fille n’est pas plus émue à son premier bal que ne l’était ce grand enfant. Une espèce de fièvre le gagnait, qui abolissait presque en lui la personnalité. C’est le malheur et la félicité des poètes que ce pouvoir d’amplifier, jusqu’au fantastique, des impressions, par elles-mêmes médiocres jusqu’à la mesquinerie. De là dérivent ces passages subits, presque foudroyants, de l’espérance excessive aux excessifs dégoûts, et de l’engouement au désespoir, qui donnent à leur imagination, par suite à leur caractère et à leur sensibilité, une sorte de continuel va-et-vient, une absolue incertitude. […] »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Frédéric Chopin, Nocturnes, Op. 32 – No. 1. Nocturne in B major, interprété par Frank Levy (domaine public).

Livre audio ajouté le 19/01/2020.
Consulté ~4788

Lu par Pomme

Suggestions

4 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Evidemment grâce à l’histoire aussi, Isabelle! D’ailleurs une audio-lectrice m’a écrit que Pomme et Bourget faisaient bon ménage!!!
    Je suis ravie pour vous.

  2. Je ne sais si c’est grâce à votre voix, mais j’ai adoré cette histoire…bravo pour votre travail que j’ai beaucoup apprécié

  3. Etrange et charmant, votre commentaire aussi, chère Claryssandre! Et tellement original. J’adore vous lire!!!

  4. Un “long” Bourget. Oh! MERCI chère Pomme ! Merci à ce fabuleux site de m’avoir permis de découvrir cet auteur et tant d’autres. Sans vous tous je n’aurais jamais lu, ni même entendu parlé de Bourget, Bazin, Gréville, Trollope, Wharton, Collins…qui font désormais ma joie et mon bonheur. Votre voix chère Pomme m’évoque toujours un doux printemps, une clairière où serpente un petit ruisseau… C’est étrange et charmant. Merci aussi pour ce cadeau. Bonne soirée.