Le Cœur de pierre

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 35min | Genre : Contes


Coeur de pierre

Des histoires de famille qui tournent mal, un fantôme, des malédictions, un personnage superstitieux et paranoïaque, lors d’une fête costumée sur le thème historique « 1760 »… De l’humour, comme toujours, mêlé au fantastique moins abondant ici ; on a l’impression, parfois, que Hoffmann cherche à se caricaturer lui-même.

« Au milieu, est un pavillon en marbre de Silésie de couleur foncée, bâti en forme de cœur. Tu entres, tu vois le sol revêtu de dalles de marbre blanc, et au milieu un cœur de grandeur naturelle. C’est une pierre d’un rouge foncé encastrée dans le marbre. Tu te penches, et tu découvres ces mots gravés dans la pierre : Il repose. »

Traduction : Heny Egmont (1810-1863).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitre 01.mp3 (Clic-droit, “Enregistrer sous…”)
Chapitre 02.mp3


> Consulter la version texte de ce livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 02/06/2012.
Consulté ~14 215 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

5 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Ne pouvant dormir, depuis quelques années j’écoute
    la littérature audio. Le son de votre voix et la qualité de votre lecture sont un régal. Comme dit Vylsin au fil des lectures on se prend d’affection pour celle-ci.
    Merci, bravo continuer ainsi.
    Evelyne

  2. A Claire-Marie…Merci, cher(e) ange-gardien,d’avoir signalé ce bafouillage.Je l’ai corrigé de mon mieux ,mais il faudra peut-être qu’une technicienne y mette son joli nez …

  3. Bonsoir M. Depasse,
    Je viens de débuter l’écoute et je me permets de vous signaler une “coquille de montage” vers la 5ème minute de la première partie.
    Je connais votre souci de qualité.
    Bien à vous,
    CM

  4. Encore une merveilleuse lecture, vous me faites découvrir un monde de littérature que je ne cesse d’apprécier, et c’est sans compter sur votre voix si particulière pour laquelle on se prend d’affection au fil des écoutes.